Télécharger
l’édition n°913
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Cette famille va conquérir le monde

Villeneuve Originaires du Canada, Chantal et Tyler Patton voyagent depuis cinq ans en compagnie de leurs trois filles, Julia, Angélique et Chloé. Partageant ses aventures sur une chaîne Youtube, la famille espère découvrir tous les pays du monde et véhiculer un message d'ouverture et de tolérance.

Chantal et Tyler Patton  partagent leur passion  du voyage avec leurs filles  (d g. à d.): Angélique,  Chloé et Julia. DR

Valérie Passello

«Growing Up Without Borders», en français, «Grandir Sans Frontières»: tel est le credo des Patton. Cette famille a élu domicile à Villeneuve, mais elle n'y reste jamais longtemps. Tout juste de retour de Biélorussie, «le premier pays communiste que nous visitions», souligne Chantal, la maman, ces globe-trotters passionnés imaginent déjà le voyage suivant. Les îles du Pacifique ne demandent qu'à être explorées. Pour l'heure, le couple et ses trois filles ont déjà foulé le sol de 91 pays sur six continents, mais leur ambition est d'en découvrir la totalité, pas moins.

Chantal reprend: «Nous sommes originaires du Canada à la base, mais nous avions déménagé en Floride pour échapper au froid de l'hiver. Puis, en 2013, nous sommes venus en Europe pour cinq semaines et finalement, nous avons choisi d'y rester!» De cette période, leurs filles se souviennent du difficile apprentissage du français, mais aussi de la découverte de la récréation à l'école, ce qu'elles n'avaient encore jamais expérimenté.

Aujourd'hui, Julia 14 ans, Angélique 12 ans et Chloé 10 ans, suivent leur scolarité à domicile via des cours en ligne, ce qui leur permet d'être mobiles. Tout comme leurs parents d'ailleurs, dont la profession dans le marketing sur internet peut être exercée depuis n'importe où, moyennant une bonne connexion.

Tant d'histoires à raconter

Difficile pour les filles de mentionner un pays qu'elles ont préféré. Chloé penche pour la Thaïlande: «Parce que c'est joli et parce que nous nous sommes déplacés en scooter, comme les habitants, j'ai bien aimé ça», raconte-t-elle. Angélique mentionne l'Indonésie: «Les gens étaient très gentils. Nous avons séjourné dans un hôtel fait de petits pavillons où tout se trouvait à l'extérieur, même la cuisine», se souvient-elle. Le Malawi revient souvent dans la discussion: «C'est un pays différent de tout ce que nous avions pu voir jusque-là», explique Chantal. Et Julia de reprendre: «Là-bas, ils n'ont que quelques heures d'électricité par jour. Une fois, alors que nous étions dans un magasin, toutes les lumières se sont éteintes. Les gens ont pris leur smartphone pour éclairer les rayons et continuer à faire leurs courses.»

À chaque voyage son lot d'anecdotes. Parmi celles-ci, la maman revient sur le passage de la frontière du Malawi au Mozambique: «Au moment de payer nos visas, les douaniers ont d'abord exigé des billets de 50 ou 100 dollars. Nous n'en avions pas, il a fallu en trouver. Ensuite, ils nous ont fait patienter jusqu'à la nuit, prétextant que la machine à imprimer les visas était en panne. En fait, ils manigançaient pour faire de l'argent. Soudain, un grand gaillard est arrivé et nous a prévenus que nous allions nous faire avoir. Nous ne savions pas trop s'il fallait lui faire confiance, mais nous l'avons suivi et il nous a fait monter dans son camion.»

Ecoutant son intuition, la famille a vu juste, arrivant finalement dans un camping, propriété de son chauffeur, même si le chemin a été marqué par différentes péripéties: «Nous avons écrasé un python, puis un pneu s'est dégonflé», note Angélique en riant.

« Ne pas avoir peur »

De leur mode de vie, les Patton retirent un message principal, affirme Chantal: «Il ne faut pas avoir peur. Il faut garder l'esprit ouvert pour comprendre les autres pays, les autres cultures. On réalise qu'il n'y a pas qu'une seule manière de faire, mais plusieurs, aucune n'étant juste ou fausse.» Incollables en géographie, bien renseignées sur l'histoire des pays, les filles assurent qu'elles continueront à voyager une fois adultes, même si parfois, la nourriture «de la maison» leur manque lors d'un long voyage.

Afin de mettre à profit leur expérience et de permettre à des gens n'ayant pas l'occasion de voyager de découvrir les pays traversés, les Patton ont créé leur chaîne Youtube «Growing Up Without Borders» en 2017. Croyant fermement à l'unité mondiale, la famille proclame: «Partout où vous irez, vous trouverez des personnes décentes, généreuses et souriantes. Il suffit de regarder au-delà des messages politiques et des affaires gouvernementales.» De quoi, sans doute, donner à plus d'un l'envie de refaire ses valises après les vacances d'été.

Date:23.08.2018
Parution: 913

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio