Télécharger
l’édition n°914
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Des artistes altruistes

LA TOUR-DE-PEILZ Le 1er septembre aura lieu le Gala SEP'ossible en faveur de la société suisse de la sclérose en plaques. Après une première édition réussie en 2016 – 11'646 frs récoltés – celle-ci présentera un spectacle créé spécialement pour l'occasion et un repas. Avec cette devise: «Maîtriser son corps pour ceux qui ne le peuvent pas».

50 artistes avaient pris part au spectacle de 2016.V. Zonca

Stéphane Armenti

Point d'orgue du spectacle 2018 : 15 artistes qui présenteront un panorama des manières de bouger son corps. «Des artistes connus dans leur domaine, par exemple un ancien danseur du Ballet Béjart Lausanne», précise Aurélie Cavin co-organisatrice. Danse, gymnastique, acrobatie, musique seront présentes. Autant d'arts en rapport avec le mouvement, là où les personnes atteintes de sclérose en plaques voient souvent leur motricité atteinte (voir encadré). C'est sur ce paradoxe que s'est construite la soirée de 2018, comme celle de 2016.

Le corps et le mouvement

«En 2016, nous avions attiré plus de 350 spectateurs à la salle des Remparts», indique Aurélie Cavin. Les artistes, 50 au total, avaient offert leurs prestations et les organisateurs étaient bénévoles. Le spectacle avait dégagé un bénéfice de 11'646 frs, entièrement reversé à la Société suisse de la sclérose en plaques. Le modèle économique sera identique cette année. La devise ne changera pas non plus: «Maîtriser son corps pour ceux qui ne le peuvent pas». «C'est le fruit de discussions que nous avons eues avant la première édition avec la Société suisse de sclérose en plaques à Lausanne, explique Aurélie Cavin. Il nous a semblé qu'un bon fil rouge de cette maladie était le corps et le mouvement».

Un petit plus en 2018

Cette année encore, les artistes ne percevront aucun cachet. Tout sera reversé pour lutter contre la SEP «Nos attentes en termes de spectateurs seront un peu différentes par rapport à la première édition. Comme le repas aura lieu pendant la soirée, il n'y aura que 160 personnes qui pourront prendre place dans la salle», estime Aurélie Cavin.

Date:30.08.2018
Parution: 914

40 ans et un livre pour le groupe SEP de Vevey

«Si je n'avais pas ce groupe, je serais déprimée au fond de mon canapé», témoigne Claire-Lise Fallab, membre du groupe régional de Vevey/Riviera, l'un des 21 groupes de partage romands (54 à l'échelle nationale), placés sous l'égide de la Société suisse de sclérose en plaques. «Tout est tellement difficile pour nous: les marches dans les magasins, pour nous déplacer et prendre les transports publics. Grâce à de tels groupes, nous pouvons réaliser des choses ensemble, passer des bons moments». C'est l'un des volets: un groupe de rencontre où les personnes souffrant de la maladie se retrouvent pour avoir des loisirs, faire des excursions et même prendre des vacances ensemble. Fruit de ces moments partagés, un livre «Rayons de soleil sur la SEP». Il recueille des anecdotes et sentiments du quotidien des membres. Il est disponible en contactant le président du groupe, Pierre Zwygart (079 213 93 90) et en librairie prochainement. L'autre volet, c'est un groupe de parole. Il se réunit tous les premiers lundis du mois de 18h30 à 20h au café Bachibouzouk, rue des Jardins 12 à Vevey. Des activités et sorties sont aussi proposées tous les deuxièmes mardis du mois (infos et inscriptions à: louis-ducrest@bluewin.ch). Les deux sous-groupes sont ouverts à toute personne souffrant de SEP et désirant échanger, discuter autour de cette maladie.

La sclérose en plaques, une maladie souvent invalidante

La sclérose en plaques (SEP) est une maladie qui touche le système nerveux central. Le cerveau transmet moins bien les informations aux organes et membres du corps. Les conséquences peuvent varier en fonction de la taille des atteintes nerveuses. La vue, l'équilibre peuvent être touchés. La maladie peut aussi entraîner des paralysies des bras, des mains, des jambes. C'est une maladie dégénérative, les symptômes peuvent empirer avec le temps, ou se stabiliser selon les thérapies.

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio