Télécharger
l’édition n°915
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Comptoir Suisse et Foire du Valais: Jean qui pleure, Jean qui rit

Lausanne Avec 320 exposants et plus de 120'000 visiteurs attendus, du 14 au 23 septembre, le 99e Comptoir Suisse entend démontrer sa popularité, à l'heure où son avenir est remis en question. Objectif prioritaire cette année, élargir son public cible, avec deux nouveau espaces, le «Family world», entièrement dédié aux enfants, et «L'espace au féminin», avec des stands sur les tendances en matière de mode, de beauté, de bien-être et de décoration. Les foires de plus petite taille, bien que jouissant d'une moins grande visibilité, ne sont pas en reste pour autant. Au Comptoir bisannuel d'Oron, dont la 14e édition aura lieu en 2019, les inscriptions progressent, avec une estimation de 130 exposants, pour 20'000 visiteurs.

Nicolas Hug

Textes: Daniella Gorbunova

Qui dit rentrée dit comptoirs et foires. Avec bien sûr le Comptoir Suisse sur le devant de la scène. Du 14 au 23 septembre, l'espace Expo Beaulieu, à Lausanne, accueillera 320 exposants. Quant aux visiteurs, plus de 120'000 personnes sont attendues – contre 112'000 l'année passée. «Nous essayons de poursuivre la progression que nous connaissons depuis la dernière édition», confie Cédric Eggen, directeur par intérim de la grande manifestation lausannoise. Reste que, face au million de visiteurs que comptait l'événement dans les années soixante, le déclin est réel. Au point que de nombreuses inconnues planent sur son avenir, au moment même où les autorités lausannoises annoncent une profonde restructuration du site de Beaulieu. Dont la destruction des Halles nord. Mais Cédric Eggen tempère: «Aujourd'hui, toutes les foires grand public doivent vivre avec leur temps. Il faut s'adapter chaque année aux nouvelles tendances.» Le directeur reste convaincu de l'attrait commercial de telles foires: «Nous avons la chance d'accueillir des exposants qui produisent de très bons chiffres de vente», affirme-t-il. Avant d'insister sur les liens humains et sociaux que ces dernières procureraient aux visiteurs comme aux exposants. Ainsi que sur l'importance de faire connaître les produits et les enseignes de la région.

Les drones entrent en piste

Pour ce qui est de divertir les foules, le Comptoir Suisse n'a pas froid aux yeux. L'espace nommé Le Lab et consacré à l'innovation sera reconduit. Avec comme invité spécial la Swiss Drone League qui, comme son nom l'indique, s'adonne à la passion du drone. Une piste spécialement créée accueillera la première manche de son championnat. Plus classiques mais tout aussi ludiques, des activités musicales seront également proposées dans les jardins – aménagés par les Domaines de la ville de Lausanne, hôte d'honneur de cette année. En outre, la manifestation s'inspirera de l'univers forain et accueillera ses visiteurs avec des attractions à l'entrée, dont une grande roue. Aussi, divers performeurs déambuleront dans le Comptoir, notamment des jongleurs sur échasses. Le but étant d'attirer l'œil et de surprendre le public de tout âge. Touche des plus dépay-santes s'ajoutant à ces distractions, «cette année, nous aurons une grande exposition sur le Japon, qui s'étalera sur plus de 1'000 mètres carrés», annonce Cédric Eggen.

Femmes et enfants d'abord

Parmi les nombreux changements que compte l'édition 2018, un nouveau secteur intitulé le «Family World» s'installera dans les halles. «En plus de la ferme éphémère qui prendra, comme chaque année, ses quartiers en ville, nous avons ajouté cet espace qui sera entièrement dédié aux enfants. Y seront proposées des activités très familiales, où les enfants sont rois», précise Cédric Eggen. Attirer les familles est un nouvel objectif pour la manifestation.Mais le jeune public n'est pas la seule nouvelle cible des organisateurs. Le Comptoir Suisse mettra en place, pour la première fois, un secteur nommé L'espace au féminin. Avec des stands visant à exposer les tendances en matière de mode, de beauté, de bien-être et de décoration. «Auparavant, la femme trouvait peut-être peu sa place dans ce type de foires», affirme le directeur, peu convaincu de l'intérêt féminin pour les produits exposés auparavant dans le Comptoir.

Date:06.09.2018
Parution: 915

Oron maintient le cap

Les foires de plus petite taille, bien que jouissant d'une moins grande visibilité, ne sont pas en reste pour autant. Celle bisannuelle d'Oron, dont la prochaine édition aura lieu en 2019, ne semble pas souffrir d'un manque radical de fréquentation: «Etant donné les inscriptions que nous recevons actuellement (réd: pour les stands), nous devrions atteindre les mêmes chiffres que l'année passée», précise Christophe Charbon, membre de l'organisation. Avant d'ajouter: «Nous avons toujours organisé notre événement une fois tous les deux ans, car nous accueillons beaucoup d'exposants locaux. Une foire tous les ans serait une grande charge financière pour ces derniers.» L'édition 2017 comptait 130 stands et la prochaine édition devrait compter beaucoup d'entreprises des secteurs secondaires et tertiaires. Mais également des agriculteurs, qui redonneront vie à «L'espace ferme», laissé de côté lors de la manifestation précédente. L'organisateur souligne l'augmentation continuelle du nombre de visiteurs d'année en année, avec environ 20'000 personnes présentes en 2017.

Dans ce dossier

Documents

Vidéo
Documents audio