Télécharger
l’édition n°917
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Des objets rares vendus aux enchères

Grandvaux Meubles, objets, peintures, raretés: plus de 100 objets, de vrais trésors cachés, collectionnés avec soin et goût par le couple Buttin de Loës, vont être proposés aux enchères le 2 octobre à Lausanne.

 Parmi les objets en vente, un nécessaire d'écriture dans son coffret. DR

Nina Brissot

Elle est l'adresse de l'Association Lavaux Patrimoine mondial (LPm) qui vient d'y emménager dans une partie de ses salles. Ainsi, la maison musée Buttin de Loës sera désormais ouverte tous les jours au public. Datant du XVIe siècle, construite sur un pressoir, cette demeure vigneronne appartenait alors à des notables bernois. En 1917, Louis Buttin de Loës et son épouse Marguerite qui vivent en France achètent cette demeure, puis par la suite, un groupe de petites maisons imbriquées les unes aux autres jouxtant la bâtisse principale.

Deux enfants morts

Ils en font une belle maison patricienne, «qu'ils occupent en résidence secondaire environ 5 mois par an», raconte Alain Parisod, président de la Fondation Buttin de Loës. «Ils étaient très aisés et n'ont jamais travaillé. Ils aimaient les belles choses, les meubles anciens, de la porcelaine rare qui d'ailleurs n'ira pas dans la vente», détaille encore l'ancien syndic de Grandvaux, qui a connu l'épouse. «Madame tenait salon, ils recevaient beaucoup, dans leurs salles et dans le jardin, il faut dire que la vue est extraordinaire. Une vie de rencontres et réceptions par un couple un peu mondain. Deux enfants sont nés de cette union. Ils n'ont pas survécus et sont enterrés dans le jardin», révèle Alain Parisod. Amoureux d'arts, le couple crée en 1941, à l'intérieur de leur demeure, un Musée qui abritera de magnifiques collections issues d'une part de biens familiaux et, d'autre part, de très belles pièces acquises au cours de leur vie et de leurs voyages.

2 millions investis

Un peu rébarbatif face à la fiscalité, Louis Buttin de Loës décidera vers la fin de sa vie de donner sa maison. Mais pas à la commune qui le taxe. Les époux feront une donation à l'Association du Vieux Lausanne le 18 décembre 1939. Ils continueront toutefois d'y vivre jusqu'à leur mort. Louis est parti le premier en 1951 et, au décès de Marguerite, en 1968 à l'âge de 98 ans, une Fondation sera créée pour gérer un capital de 300'000 frs légué pour entretenir les bâtiments. Puis en 1982 se crée l'association les amis de la Maison Buttin de Loës qui se lance dans des réparations importantes pour rouvrir la maison au public en 1984. C'est en 2011 que l'Association du Vieux Lausanne, les Amis de la Maison Buttin de Loès et la Commune de Grandvaux, non encore fusionnée en Bourg-en-Lavaux, décident de créer la «Fondation pour la conservation de la Maison Buttin de Loës», fondation qui devient propriétaire de la maison et présidée par Alain Parisod.

Depuis, de nombreux travaux ont été entrepris, près de 2 millions investis. Elle est un musée original et surtout, il est possible d'organiser des réceptions dans cette maison tout à fait hors du commun. Quatre salles sont maintenant occupées par LPm qui assure une présence et des visites. Cependant, une partie de trésors cachés de cette maison, stockés dans ses recoins, n'a plus place pour être montrée au public.

Vente aux enchères

Le couple, fanatique de la région, avait une pièce complètement dédiée à la Fête des Vignerons. Tous les objets qui s'y trouvaient ont été légués à la Confrérie des Vignerons. D'autres objets qui se trouvaient dans les salons, la salle de couture, la bibliothèque et même la chambre à coucher de madame seront proposés aux enchères publiques le mardi 2 octobre par la maison Dogny Auction qui procèdera à la vente. Entre autres, des peintures, des tonnelets en porcelaine de chine de l'époque Yongzheng, des portraits, des meubles, un cadran horizontal à fil-axe datant de 1720, des boites à bijoux, des objets d'ivoire. Un peu l'histoire d'une vie. Une exposition permettra de voir ces objets à la même adresse du 27 au 30 septembre de 15h à 18h.

Date:20.09.2018
Parution: 917

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio