Télécharger
l’édition n°917
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Epicure dans le dos

Vevey Après une campagne de crowdfunding réussie, l'ex-assureur devenu designer Christophe Hutzli lance Nine June, sa marque de sacs à dos résistants. Public cible: les nomades profitant de la vie comme lui. Un panneau solaire pour recharger son téléphone portable et un kit pour l'apéro peuvent être achetés séparément. Plus de 200 pièces ont déjà trouvé preneurs.

Le Villeneuvois Christophe Hutzli a cousu son premier prototype chez lui en octobre 2016.DR

Texte et photo: Amit Juillard

Octobre 2016. Christophe Hutzli est assureur et il veut un nouveau sac à dos. Fou de bagagerie, il en a déjà une collection. Tous ont cependant quelque chose qui ne lui plait pas. «Alors je me suis dit, je vais me le faire moi-même», raconte le Villeneuvois dans le coin cuisine d'un espace de coworking veveysan. Au départ, une bâche publicitaire en PVC, une boucle de ceinture de siège d'avion et une ceinture de sécurité d'automobile. «J'ai passé deux semaines à le coudre. J'adore assembler des pièces, qu'il en résulte quelque chose d'utile.» L'histoire aurait pu s'arrêter là, mais sa création tape dans l'œil de ses potes.

Résultat, après avoir mis au point des prototypes et un projet en collaboration avec la spécialiste en marketing Liliane Maibach de Declic Marketing, il quitte le poste qu'il occupe depuis quinze ans et se lance dans l'aventure Nine June, nom de sa nouvelle marque et date de son anniversaire. «J'ai dû choisir entre un emploi alimentaire et la perspective de vivre quelque chose.» Un travail de titan sur les réseaux sociaux et une campagne de crowdfunding plus tard, 200 de ses sacs à dos se baladent déjà sur les épaules d'épicuriens nomades comme lui.

Panneau solaire pour recharger son téléphone

«Ce design sort du courant, présente Christophe Hutzli, l'objet en main. Il résiste à la pluie et la boucle de ceinture d'avion fait un joli bruit. Grâce à nos testeurs, nous avons créé une ouverture latérale.» Sur le devant, une poche amovible permet d'y ajouter un panneau solaire avec une batterie, vendu séparément, pour recharger un appareil électronique. Une boîte «apéro» est également disponible: elle contient deux verres à pied et un refroidisseur. «Il faut profiter de la vie. Ce sac, c'est un compagnon.»

Les deux modèles (17l et 35l) ultrasolides sont fabriqués en Chine avec des matériaux neufs. Le fournisseur est lui basé à Paudex et la distribution est assurée par les ateliers protégés de la fondation Polyval à Vevey. Cette même entreprise sociale sera chargée de recycler les pièces usagées pour donner naissance à des housses pour smartphones ou ordinateurs portables, par exemple. Objectif: limiter l'empreinte écologique de la production.

Vers des modèles uniques et des partenariats

A l'avenir, Christophe Hutzli rêve de séries limitées en partenariat avec des manifestations, comme celle récemment mise sur pied avec l'événement Ride for the cause à Montreux, et de modèles uniques décorés par des artistes. Il compte aussi développer son réseau de boutiques partenaires. En attendant, le designer s'apprête à passer commande pour 500 ou 600 nouvelles pièces.

Date:20.09.2018
Parution: 917

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio