Télécharger
l’édition n°919
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

La collecte des déchets fait jaser

Collombey-Muraz La commune respecte-t-elle le principe du pollueur-payeur? Après un changement annoncé en matière de récolte de vieux papiers, le PLR local fait part de ses doutes.

La collecte du vieux papier était déjà  et reste comprise  dans la taxe de base.

Texte et photo: Valérie Passello

«En prenant la décision de faire inclure la récolte de papiers et cartons dans la taxe de base, la commune semble méconnaître le principe du pollueur-payeur. Ainsi les citoyens bons élèves, qui prennent des mesures pour limiter leurs consommation de cartons et papiers et qui les recyclent à la SATOM à leurs frais, devront payer pour les mauvais élèves.» Dans un communiqué, le PLR de Collombey-Muraz s'insurge à la suite d'un changement intervenu dans la collecte des déchets.

Jusque-là, le groupe scout St-Didier se chargeait de la récolte de vieux papiers une fois par mois, sauf en été. Mais la commune a pris le relais dès le 17 septembre. «Depuis l'introduction de la taxe au sac en début d'année, le volume de papiers et cartons a sensiblement augmenté», indique la municipale du développement durable Sandra Cottet-Parvex. La collecte au porte-à-porte est maintenue, mais elle aura désormais lieu chaque 1er et 3e lundi du mois, durant toute l'année. L'élue précise: «Cette mesure était déjà comprise dans la taxe de base et s'adresse à tous les citoyens. Si le prestataire professionnel que nous avons engagé coûte plus cher, cette taxe devra peut-être être revue, mais pas avant 2020.»

Déchets verts aussi en cause

Président du PLR de Collombey-Muraz, Cédric Zürcher met aussi en cause le ramassage des déchets verts: «Celui-ci se fait sur inscription, ce qui signifie que la collectivité paie pour certains citoyens seulement.» Réponse de Sandra Cottet-Parvex: «Celui qui trie sera de toute façon gagnant, puisqu'il aura moins de déchets à mettre dans son sac taxé. Enfin, rappelons que notre règlement a été validé par les services du canton, il respecte totalement le principe du pollueur-payeur.» La mise en place d'une filière de récolte des déchets ménagers «Gastrovert» est par ailleurs à l'étude.

Date:04.10.2018
Parution: 919

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio