Télécharger
l’édition n°922
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Montreux à prix réduit

Culture L'événementiel coûte chaque année aux montreusiens, tant en termes de subventions que de nuisances. Pour les remercier, certains élus soutiennent l'idée d'un pass offrant un rabais aux événements culturels et sportifs financés par la Ville.

«Le Montreux pass devrait coûter moins de 50 frs»Tal Luder (UDC)

Texte et photo: Xavier Crépon

«Un pass gagnant pour tous les montreusiens», voici ce que propose l'UDC Tal Luder. Pour les remercier de leurs efforts consentis années après années, il propose une carte de réduction qui leur serait réservée. Ce Montreux Pass serait nominatif et assurerait au moins 50% de rabais sur tout événement subventionné par la Commune.

Remède aux nuisances

«Ce pass renouvelable chaque année ne serait pas gratuit mais resterait abordable pour toutes les classes de la population, promet Tal Luder. Le but est de susciter l'intérêt des montreusiens pour qu'ils se rendent régulièrement aux nombreux événements culturels et sportifs de la ville. Aucun prix n'a encore été fixé, mais l'idée est de créer un produit qui coûterait moins de 50 frs.» Au même titre que le tourisme ou encore l'hôtellerie, les contribuables, également moteur économique, doivent recevoir un «coup de pouce» selon l'élu, soutenu par le PS, les Verts et Montreux Libre. «Ils doivent pouvoir récupérer quelque chose en retour de leur investissement dans les manifestations, que ce soit par les impôts qu'ils paient, les nuisances qu'ils subissent, ou encore leur implication dans le bénévolat», appuie Alexandre Staeger (Montreux Libre).

Perdant ou gagnant?

Soutenu en majorité par le législatif, ce projet ne fait toutefois pas l'unanimité. «C'est une fausse bonne idée. Cette carte imposerait des contraintes tarifaires qui compliqueraient fortement le travail des organisateurs», critique le PLR Angelo Giuliano, qui évoque un «pass perdant.» Selon lui, «ce manque à gagner devra être comblé soit par l'augmentation des prix des billets, soit en demandant une subvention plus élevée.» Ce que réfute Tal Luder: «On peint le diable sur la muraille. Je ne pense pas que les pertes seront énormes étant donné qu'une bonne partie du public n'est souvent pas montreusien.»

Cette offre n'est pas nécessaire, estiment les opposants, des chéquiers activités offrant déjà des réductions de 50% sur trois manifestations/an pour les bénéficiaires d'un subside à l'assurance-maladie. «Insuffisant, balaie l'élu UDC. Ces chéquiers sont très peu utilisés et réservés à une seule partie de la population. Il est important d'imaginer un produit plus visible et attractif.» Se voulant fédérateur autour des événements locaux, ce pass s'inscrit aussi dans le calendrier politique. Avec une prochaine votation sur un aménagement du 2M2C, cette nouvelle offre pourrait inciter les montreusiens à moins rechigner face aux futurs investissements – encore 27 mios à la charge de la commune (pour un total de l'ordre de 86 mios) – sur lesquels ils auront à se prononcer. Soutenu par le PS, les Verts et Montreux libre, le projet a été transmis à la Municipalité en septembre.

Date:25.10.2018
Parution: 922

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio