Télécharger
l’édition n°922
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Voyager autrement

Festival Alaska, Terre de Feu, Nouvelle-Zélande, Maroc, Balkans: c'est à un véritable tour du monde qu'invite le 2e Festivelo du 2 au 4 novembre. Un événement organisé par l'Association romande pour le voyage à vélo dont le parrain est le célèbre cyclonaute Claude Marthaler.

Voyager à vélo donne l'opportunité de rencontres magnifiques. Ici Delphine Schüpbach partie en direction de l'Est; l'Ouzbékistan, en passant notamment par les Balkans, la Turquie et l'Iran.DR

Magaly Mavilia

Pourquoi partir à travers le monde, qui plus est à vélo? Est-ce une fuite de la réalité comme beaucoup le pensent? «Et si c'était tout simplement une façon de grandir, de vivre plus librement?», interpellent Francesco Melloni et Elena Diana. Pour ce couple, pas besoin d'aller courir le monde pour retrouver son âme d'enfant et la joie de vivre au grand air. L'Europe leur a «suffi». «Le vélo nous ramène à l'intérieur de nous-mêmes, confie Claude Marthaler. Et beaucoup plus loin que ce que nous pouvons imaginer. Un ou deux jours près de chez soi permet déjà de goûter cette liberté et l'on n'a pas besoin d'être des athlètes pour cela, juste de faire le pas.»

Un programme, des rencontres

Ils étaient 3'000 l'an dernier à venir assister aux conférences, diaporamas, documentaires et workshops organisés autour du festival. «Nous avons été surpris de voir beaucoup de jeunes intéressés. Tout le monde échangeait, le public, les voyageurs et les intervenants, l'ambiance était très vivante, chaleureuse», se souvient le cyclo-nomade Claude Marthaler, programmateur du festival avec Sébastien Kramer. Au programme, animations, stands, expositions et librairie spécialisée permettront de se dépayser ou de s'équiper pour une prochaine virée. Les seize conférences sont panachées, avec des couples, des solitaires, un trio et même deux bébés, des voyages lointains ou plus proches. L'idée est de montrer la diversité des possibilités qu'offre ce moyen de transport de plus en plus à la mode.

Festivelo, du 2 au 4 novembre www.festivelo.ch

Date:25.10.2018
Parution: 922

L'Amazonie en « Biciboat »

Employé dans une banque, 26 ans, Hervé Neukomm a eu envie de faire le point. Petite année sabbatique avec comme but le Tibet et sa spiritualité. Neuf ans plus tard, le jeune homme était toujours sur les routes, mais au Tibet, il n'y est jamais allé. «J'ai suivi les opportunités et j'ai bien fait». Le «hasard» l'a ainsi amené en Equateur Amazonie où il se construit un drôle de Biciboat pour longer le fleuve Amazone tout en continuant à pédaler. Après avoir été guide de safari en Namibie, il s'est installé aujourd'hui au bord de l'Amazone, là où les gens ont «le cœur sur la main et la lumière dans les yeux». Avec son épouse, il a fondé une association pour la promotion d'un tourisme écoresponsable et l'aventure continue.

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio