Télécharger
l’édition n°923
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Centenaire de Payot à Vevey et Montreux: lettres de noblesse

Culture En 1918, deux librairies Payot ouvrent sur la Riviera. En ce temps-là, le lecteur devait encore demander son livre au comptoir, «un peu comme dans une pharmacie», sourit Pascal Vandenberghe, président-directeur général de Payot SA. L'enseigne célèbrera ce centenaire de passion littéraire les 8 et 9 novembre par de nombreuses animations. Mais aussi en compagnie de plusieurs écrivains, emmenés par Alexandre Jardin. Retour sur une aventure familiale.

Centenaire de Payot à Vevey et Montreux: Lettres de noblesse

Magaly Mavilia

En 1918, Montreux et Vevey, dont la première enseigne Payot se situait à l'angle de l'Hôtel des trois Couronnes (notre photo de page 1), furent les premières librairies du groupe à ouvrir hors de la capitale vaudoise. Elles inaugurent le développement de l'entreprise familiale fondée par Fritz Payot en 1886. Aujourd'hui, reflet du temps, la famille n'est plus nucléaire mais de cœur. Pascal Vandenberghe, président-directeur général de Payot SA, a su réunir autour de lui quelques puristes pour préserver la noblesse du livre des grands groupes chronophages. Il devient actionnaire majoritaire de Payot SA en 2014.

De Lord Byron à Alexandre Jardin

«Je voyais le lac au-dessus des toits, les montagnes au-dessus du lac, et les étoiles au-dessus des nuages. C'était comme un escalier où une pensée montait de marche en marche et s'agrandissait à chaque degré.» A l'instar de Victor Hugo, de nombreux écrivains ont été inspirés par la beauté de l'arc lémanique. Alexandre Dumas (père), parmi les plus connus, Jean-Jacques Rousseau et Henri Bergson. D'une extrémité à l'autre de ce lac tant aimé, Voltaire et Romain Rolland s'établirent respectivement à Genève et Villeneuve. Attirés par ce dernier, Prix Nobel de littérature, Stéphane Zweig, Tagore, André Gide mais aussi Gandhi passent beaucoup de temps sur la Riviera. Les grands hôtels ouvrent avec la venue des Anglais, conquis par les poèmes de Lord Byron qui n'est pas étranger à la renommée mondiale du Château de Chillon. Plus près de nous, Nabokov et la famille Jardin, qui a elle aussi une longue histoire avec la Riviera. Alexandre Jardin sera d'ailleurs l'un des hôtes d'honneur du week-end de célébration des 100 ans des librairies Payot Montreux et Vevey (voir programme ci-contre).

De Lausanne à Paris

Si les écrivains puisaient leur inspiration dans le Léman, ils publiaient pour la plupart à Paris, la grande ville des lettres qui attira aussi le jeune Gustave Payot au début du XXe siècle. Il y fonde une succursale d'éditions et fut le premier éditeur en langue française de Sigmund Freud. Pendant ce temps, son frère Samuel acquiert l'immeuble de la rue de Bourg à Lausanne et ouvre les premières librairies en dehors du fief lausannois, respectivement à Montreux et Vevey, en 1918, puis Genève l'année suivante, Berne en 1921 et Neuchâtel en 1923.

Aujourd'hui, Payot est présent dans douze villes, principalement sur l'arc lémanique, mais aussi à La Chaux-de-Fonds, Neuchâtel, Sion et Yverdon-les-Bains. Payot SA, leader sur son marché, exploite aussi les enseignes Nature & Découvertes Suisse, avec sept magasins dont deux se situent dans les librairies Payot, et propose également la vente en ligne de ses livres sur son site internet. «Un service dans l'air du temps, mais pas seulement, précise Pascal Vandenberghe. Curieusement nos lecteurs nous restent fidèles. Même à l'autre bout du monde, ils continuent à commander leurs livres chez nous».

On va «Chez Payot»

On va «Chez Payot» un peu comme dans l'un de ces salons d'époque où l'art du verbe était une joute savoureuse. Il y règne un silence feutré, confortable. Un sentiment d'intimité. Même s'il y a foule, on se sent un peu chez soi, on flâne, de rencontres en nouvelles parutions. On feuillette, choisit au hasard. Un luxe aujourd'hui lorsque l'on sait que jusque dans les années 60, il fallait demander ses livres au comptoir. Pas question de toucher, de «papillonner» et de s'immerger pour un instant dans un univers inconnu.

Révolution en poche

Pendant des siècles, le livre fut rare puis réservé à une élite. La sortie du premier format de poche en février 1953 allait bouleverser le monde de l'édition. Pour 2 francs, on pouvait enfin entrer dans l'univers des écrivains; Hemingway et Colette furent parmi les premiers. «Le Livre de Poche» fait des émules et toutes les grandes maisons d'édition finiront par suivre ce qui fut un vrai bouleversement de société. Dans les années 60-70, le livre se démocratise tout à fait avec la multiplicité des lieux de ventes. Avec l'arrivée de l'internet, début des années 90, le livre ne disparaît pas, contrairement à ce que l'on aurait pu penser. Mais certains ouvrages, comme les encyclopédies, ne sont plus d'actualité à peine édités. Le monde va vite et les ouvrages spécialisés se succèdent et ne durent que le temps d'une saison.

Tutti Frutti

Certains secteurs ont disparu, d'autres font recettes, Pascal Vandenberghe regrette le fort déclin des sciences humaines. Le développement personnel a remplacé la philosophie et les «best sellers» la grande Histoire. S'il n'est un adepte qu'épisodique du polar, il se réjouit que ce genre ait enfin trouvé ses lettres de noblesse avec les auteurs scandinaves et ne soit plus considéré comme de la littérature de gare. Sur les rayons, la spiritualité, l'art de la gastronomie et le manga prennent le devant de la scène, un quart du secteur BD pour ce dernier.

«Une entreprise qui a une âme»

Pour célébrer ce 100e anniversaire, Pascal Vandenberghe a demandé aux libraires de Montreux et Vevey de réfléchir à un concept original. L'idée de 100 livres coup de cœur pour 100 ans de rencontre avec le lecteur fait sens. En effet, chaque librairie est libre du choix de ses commandes. Le style Payot demeure, mais le lectorat n'est pas le même à la Place Pépinet à Lausanne ou à la rue des Deux-Marchés à Vevey. Une constante demeure, la qualité et la présence du libraire. Ses choix, sa personnalité, ses coups de cœur. C'est peut-être l'une des raisons qui a donné l'énergie nécessaire à Pascal Vandenberghe pour extraire la société des griffes de la banalité dévorante. «C'est une entreprise qui a une âme et qui a su rester très professionnelle. Il y a une grande perte du sens du livre et je crois que nos libraires savent encore transmettre cette passion.»

Non parus dans l'édition papier. Retrouvez ci-contre, les coups de cœur des libraires de Montreux et Vevey ainsi qu'une hypothèse amusante: Parmi les auteurs contemporains, lesquels deviendront les grands classiques de demain?

Date:01.11.2018
Parution: 923

Les classiques de demain?

41-10jCEpL._SX195_.jpg

Qu’est-ce qui fait qu’un écrivain tient sur le long terme et devient «un grand écrivain», un classique, comme le sont aujourd’hui Flaubert, Baudelaire, Cendras, etc. Nous avons posé la question aux libraires de Payot Montreux et Vevey qui se sont prêté aux jeux des prédictions.

Parmi les «évidents», tous s’accordent sur Annie Ernaux, Philippe Roth et Michel Houellebecq qui conjuguent une qualité d’écriture à des réflexions contemporaines et qui ont contribué à des prises de conscience sur la condition de l’homme (le macho) et de la femme.

L’écrivain-cinéaste Emmanuel Carrère, Mathias Énard (Prix Goncourt 2015), Andreï Makine (membre de l’Académie française) font aussi partie de ces grands talents qui bouleverse. Tout comme Philippe Claudel et Nancy Huston. «La qualité littéraire est là et ce sont des auteurs qui nous parlent de notre temps en y amenant une vraie réflexion», se réjouissent les spécialistes qui pensent que ces auteurs vont résister au temps et ne sont pas juste des stars du moment ou des écrivains dont on attend la suite, comme Joël Dicker ou Gabriel Tallent. A suivre…

 

Coups de cœur pour plumes discrètes

Max-Henshaw-Le-kimono-de-neige.jpg

Ce qu’il y a de beau dans le lien avec une librairie et ses libraires réside dans de multiples petits détails. L’ambiance, une certaine connivence et puis le conseil. Si certains auteurs ne sont pas auréolés de gloire, ils ont ce petit quelque chose qui nous embarque, l’air de rien. Mais comment les repérer? Coups de cœur discrets des libraires de Payot Montreux et Vevey

 

Mark Henshaw, Le Kimono de neige

Voilà un livre dont on n’avait jamais entendu parler, paru en 2015 chez Bourgeois, «qui publie peu mais bien», nous dit Catherine Chollet, Payot Montreux. «Un livre qui se lit comme un triller, mais une histoire complexe autour de la mémoire et de la rencontre entre deux voisins». Catherine a aimé l’écriture de cet auteur discret «c’est la première chose qui m’attrape dans un bouquin». Trois libraires l’ont lu et ont «adoré».

Extrait :  

Mais j'aurais pu très bien être n'importe qui, dit Jovert. Et toute cette histoire au sujet de la bonne personne qu'il faut trouver, celle à travers qui on voit sa vie — c'est n'importe quoi, n'est-ce pas? Je ne sais pas, inspecteur. À vous de me le dire.

Descriptif

Paris, 1989. Auguste Jovert, inspecteur de police à la retraite depuis peu, reçoit la lettre d'une jeune femme qui dit être sa fille. Deux jours plus tard, un inconnu frappe à sa porte. De Paris au Japon, en passant par l'Algérie, s'entrecroisent les histoires de trois hommes : l'inspecteur Jovert, l'ancien professeur de droit Tadashi Omura, et Katsuo Ikeda, son ami de longue date. Tous trois n'ont cessé de se mentir à eux-mêmes, aux uns et aux autres. Mais ces mensonges semblent sur le point de les rattraper...

 

Petits trésors romands

La grande littérature française, américaine, oui, mais la suisse romande compte aussi quelques «belles plumes» selon les libraires de Payot Montreux et Vevey.

 

Jean-Luc Benoziglio est né à Monthey (VS) le 19 novembre 1941. Décédé à Paris en 2013 où il a travaillé dans l’édition chez Tchou, Payot puis aux Editions du Seuil. Il a obtenu le prix Médicis en 1980 pour «Cabinet portrait», le prix Jacques-Audiberti pour «Le jour où naquit Kary Karinaky» et le prix Passion en 1989 pour «Tableaux d'une ex».

Dans son roman «Louis Capet, suite et fin», il démystifie le récit afin de libérer le lecteur de la structure d'un texte. Benoziglio est un orfèvre de l'humour noir et cinglant.

Interview: https://www.babelio.com/auteur/Jean-Luc-Benoziglio/18931

 

Du Valais aux Pâquis

La Valaisanne Catherine Lovey, une belle plume parmi les auteurs romans assurent les libraires de Payot Montreux Vevey. Mais aussi Max Loebe, aux éditions Zoé, «une des bonnes maison d’édition» selon nos libraires. Enfin Jean-Pierre Rochat, paysan écrivain, pour n’en citer que quelques-uns bien sûr.

Max Loebe, «39, rue de Berne». «Ma mère dit que dans la vie, il y a des trucs qu’elle ne pardonne pas, même si tu lui donnes un container de crèmes dépilatoires. Quand elle dit ça, moi, je peux voir dans ses yeux qu’elle veut parler de ce que lui a fait tonton. Moi, je vois que maman est toujours très affectée par ce truc-là, et je crois qu’elle le restera. C’est pour ça qu’elle n’a jamais donné à tonton sa part de pardon. Elle ne l’a jamais mis en haut comme il le souhaitait, même pas avec un petit-petit Western Union. Rien.»

Interviews de Catherine Lovey: https://www.babelio.com/livres/Lovey-Monsieur-et-Madame-Rivaz/857380

Interview de Jean-Pierre Rochat: https://www.babelio.com/livres/Rochat-Journal-amoureux-dun-boucher-de-campagne/898996

 

 

100 ans et 100 coups de cœur de libraires

9780008185251.jpg

Des «Calligrammes» de Guillaume Apollinaire paru en 1918 au premier roman-événement de Gabriel Tallent, «My Absolute Darling», 100 ans d'éditions, 100 coups de cœur de «nos» libraires. A découvrir dans les librairies de Payot Montreux et Vevey qui fêtent leur 100e anniversaire. «Derrière chaque livre il y a un monde, une librairie c'est une porte ouverte vers tous ces ailleurs». Catherine Chollet ne change pas avec les années, coupe au carré, elle est depuis 30 ans, une référence non seulement pour la fidèle clientèle montreusienne, avec qui elle entretient des relations privilégiées, mais aussi pour ses confrères. «Elle est de loin celle qui lit le plus», confie Florent Gaillard, gérant depuis 2014. Elle connaît tellement bien les goûts littéraire de ses habitués qu'elle peut leur dire simplement «Faites-moi confiance», elle n'a même pas besoin de parler du livre et les lecteurs reviennent quelques jours plus tard en s'étonnant: «Vous aviez raison, j'ai adoré». Elle est là la force des librairies de proximité et de Payot en particulier, des gens passionnés qui savent écouter les attentes et proposer ce qui va bouleverser, changer peut-être le cours d'une vie. Les mots ont une grande puissance. C'est bien la raison pour laquelle les intellectuels ne cessent d'être traqués dans toutes les dictatures.

Les coups de cœur des libraires de Montreux et Vevey ont parfois été les mêmes, parfois différents. L'esprit du lieu y est peut-être pour quelque chose. A Vevey, Jean-Marc Bourqui ne s'étonne pas que «L'Or» de Blaise Cendrars soit toujours d'actualité. Une histoire marquante et intemporelle qui parle de la Suisse et de l'émigration, une aventure spectaculaire qui a marqué plusieurs de nos libraires depuis sa sortie en 1925.

A Montreux, comme à Vevey un livre s'est imposé dans le choix des auteurs contemporains: «Les huit montagnes» de Paolo Cognetti (photo), «un magnifique récit sur l'amitié, le retour aux sources et le rapport à la nature. Il illustre parfaitement les coup de cœur que l'on souhaite partager, confie Jean-Marc Bourqui. C'est un titre qui sort du lot et qui fait vivre une librairie. De bouche à oreille, il est devenu un best-seller local.

Un week-end de fête sur la Riviera

Pour fêter les 100 ans de leur ouverture sur la Riviera, les librairies Payot de Montreux et Vevey organisent un week-end festif. De la littérature et des dédicaces, mais pas seulement. Pour s'amuser en famille ou entre amis, des animateurs feront participer le public à de folles parties des jeux Helvetiq classiques ou des nouveautés: des jeux de société originaux, drôles et qui placent le défi haut, voire en altitude, comme «Matterhorn», «Team Up!» ou «Cortex». Culture russe et chasselas, la fête sera bigarrée de barbapapa et de surprises, mises en musique, entre autres par un orgue de barbarie et les rythmes d'une roue de la fortune. Apéro et boniments, bienvenue dans «vos» librairies Payot de Montreux et Vevey.

A Montreux

• Samedi 3 novembre :

De 9h30 à 11h, Joëlle Chautems, «Manuel de géobiologie et magie de l'habitat»

De 11h à 12h30, Silke Pan, «A la conquête des sommets» et Bernard Pichon, «Romandie Souterraine»

De 14h à 15h30, Hélène Zufferey, «Simon l'Anniviard» et Karim Amri, «Animaux mystérieux»

De 15h30 à 17h30, Olivier Bourquin, «Idéaliste? et alors...»

• Vendredi 9 novembre :

De 10h à 11h30, Steeve di Marco et Gorca Cruz, «Les esprits de la nature dans les parcs de Suisse romande»

De 14h30 à 18h30, Helvetiq fête ses 10 ans! Venez découvrir grandeur nature les tout nouveaux jeux de société pour petits et grands édités par Helvetiq!

• Samedi 10 novembre

De 10h à 11h30, Luciano Cavallini, «Montreux, fantastique et mystérieuse» et Denis Kormann, «Mon grand livre de contes et légendes Suisses 2».

De 14h à 15h, Sidonie Bochaton, «Le Prieuré de Meillerie», Clare O'dea, «La Suisse mise à nu», Georges Pop, «Dictionnaire impertinent de l'automobiliste».

A Vevey

• Mercredi 7 novembre

De 14h30 à 16h, dédicace de Christine Pompéï

En préambule au week-end de fête, Maëlys et Lucien viennent résoudre l'énigme des 100 ans de Vevey!

• Vendredi 9 novembre

De 16h30 à 18h, dédicace de Michel Moret et Claudio Fedrigo pour «Vevey et Lavaux vus par les écrivains»

•Samedi 10 novembre

De 11h à 12h30, dédicace d'Alexandre Jardin. Peut-on vivre une passion perpétuelle comme dans «Double-Cœur» ? Oui! Rendez-vous sur www.double-cœur.com, sur l'application «happn» et en librairie lors de cette signature pour une rencontre inattendue.

De 14h à 15h30, dédicace de Cosey, Grand Prix de la Fondation Vaudoise pour la culture 2018.

Dans ce dossier

Documents

Vidéo
Documents audio