Télécharger
l’édition n°923
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Non aux interdictions de circuler

Fête des Vignerons Stopper durant dix mois la circulation dans plusieurs rues autour de la place du Marché? Les commerçants attaquent au tribunal cette mesure des autorités en vue de la Fête des Vignerons. Ils craignent que cela ne dissuade les usagers des commerces du centre-ville. La police assure que les clients seront autorisés à passer, mais avertit de restrictions plus contraignantes dès mai 2019.

Principale pierre d'achoppement: la partie nord du quai de la Veveyse, ici, entre le giratoire de la Gare et la rue Aimé Steinlein, qui sera elle interdite à toute circulation.

Textes et photo: Priska Hess

«La mobilité est déjà difficile à Vevey en temps normal. Bloquer durant dix mois des rues où se trouvent de nombreux commerces risque de dissuader une partie de la clientèle de s'y rendre», prévient Me Habib Tabet, avocat de la Société industrielle et commerciale Vevey et environs (SIC) et l'Association des commerçants de Vevey (l'ACV). Les deux entités ont fait recours au Tribunal contre l'interdiction de circulation préconisée par la Ville et l'Association Sécurité Riviera sur plusieurs rues adjacentes à la place du Marché. La mesure doit être mise en œuvre dès le 2 janvier prochain et jusqu'au 20 octobre, soit dès la fermeture au trafic de cette place pour l'édification de l'arène de la Fête des Vignerons et jusqu'à son démontage.

Principale pierre d'achoppement: la partie nord du quai de la Veveyse, entre le giratoire de la Gare et la rue Aimé Steinlein, qui sera elle interdite à toute circulation «excepté Services publics». C'est le tronçon permettant notamment de se rendre au parking du centre commercial Manor. Autres secteurs concernés, mais avec mention «riverains et commerces autorisés», la rue Jean-Jacques Rousseau et celle de la Madeleine, une partie de la rue du Torrent, de l'avenue Paul-Cérésole et de la rue de Lausanne, ainsi que le quai Perdonnet de la Grand-Place à l'Ancien-Port. «A mon sens, ces mesures ne reposent sur aucun intérêt public prépondérant, outre qu'elles sont disproportionnées», estime l'avocat des commerçants.

Les bouchons menacent

Tout autre analyse du côté de Sécurité Riviera. «Il s'agit d'une mesure de protection du centre-ville à l'encontre du trafic de transit et en faveur de l'accès aux clients des commerces. Le but est d'alléger le trafic dans le secteur et de libérer des places de stationnement pour les visiteurs des habitants et commerces», explique Rocco Volpe, responsable signalisation. Qui avertit toutefois: «Pour rappel, il s'agit de la période du 2 janvier jusqu'au début des répétitions, environ mai 2019, puis d'autres restrictions, plus contraignantes seront publiées.» Pour l'ACV et la SIC, «il s'agit essentiellement de veiller aux intérêts de leurs membres, souligne leur avocat. Or, les décisions querellées sont parues dans la Feuille des Avis officielle (FAO) le jour où la Municipalité les a annoncées par un communiqué de presse! Il aurait été préférable que des discussions aient été initiées en amont avec la SIC et l'ACV. Une solution négociée n'est pas pour autant exclue.»

La Municipalité, elle, avait jusqu'au 28 octobre pour se déterminer. «Nous avons obtenu un délai supplémentaire jusqu'à fin novembre. Cela nous permettra de discuter avec les recourants», indique le Chef du service de l'urbanisme Julien Cainne, qui remarque: «Sans interdiction de circulation sur la partie nord du quai de la Veveyse, on risque un blocage au niveau du giratoire lorsque le transit ne sera plus possible par la place du Marché, car le flux est-ouest s'ajouterait aux bouchons qui se forment déjà en temps normal. Alors que si l'on ferme le quai, les gens feront le détour par Bergère. Reste que nous espérons trouver une solution qui convienne à tous. A défaut, la justice tranchera.»

Date:01.11.2018
Parution: 923

Fonds spécial et mesures de compensation

«Nous travaillons tous d'arrache-pied depuis des mois pour minimiser au maximum l'impact sur les commerçants et les habitants du secteur», souligne la syndique Elina Leimgruber. Parmi les mesures prévues, la réduction du temps de stationnement à 3 heures sur quelque 200 places de longue durée utilisées d'habitude par les pendulaires, le rabais à l'achat d'un vélo ou vélo électrique, la gratuité du service de livraison à domicile Dring Dring ou encore la promotion du service local d'achat en ligne Youpaq (voir Le Régional 905). Par ailleurs, Ville et Confrérie des Vignerons ont signé le 10 octobre la convention réglant la mise à disposition de l'espace public. «Nous avons attribué un montant, géré par la Ville, qui permettra notamment de financer toutes les actions de sensibilisation aux chantiers de montage et de démontage des arènes. Ce fonds a déjà été enclenché avec l'opération Dring-Dring», indique Frédéric Hohl, directeur exécutif de la Fête. «Nos services planchent sur d'autres mesures. Nous communiquerons à ce sujet une fois le Conseil communal informé», ajoute Claire Marggi, coordinatrice Fête des Vignerons pour la Ville de Vevey. Le montant de la convention? «Nous ne sommes pas autorisés à le divulguer, pour la même raison.»

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio