Télécharger
l’édition n°923
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Donner pour donner, tout simplement

Bex Deux ans après sa création, le système d'échange local se réinvente. Ses membres souhaitent mettre en avant la solidarité et la générosité, excluant tout échange commercial.

«Nous nous rencontrons chaque 10 du mois autour d'un repas canadien et ça, c'est quelque chose que nous voulons conserver», explique Jean-Michel Koehler. Adobestock

Valérie Passello

Se rendre des services, donner de son temps pour autrui ou offrir des objets, c'est bien, mais pas forcément si simple. Un groupe de Bellerins enthousiastes a créé le SEL (système d'échange local) en 2016, rejoignant la plateforme internet www.enlien.ch, qui regroupe les autres SEL romands (voir Le Régional 805). Membre du groupe d'animation, Jean-Michel Koehler remarque: «Nous étions complètement novices, alors nous avons suivi un modèle qui existait déjà.» Le principe: échanger biens et services sans sortir d'argent, mais en utilisant une monnaie virtuelle, «La châtaigne», en l'occurrence. Avec la possibilité de poster des annonces en ligne, soit sur la page du réseau local, soit sur celle de tous les SEL existants.

Mais après deux ans de test, le système a présenté des faiblesses, selon Jocelyne Koehler, elle aussi du groupe d'animation: «Même virtuelle, la monnaie dérangeait, les gens avaient peur de s'endetter.» Autre constat: pour une majorité de membres peu aguerris à l'utilisation d'un ordinateur, la plateforme internet s'avérait compliquée et peu accessible.

Davantage de simplicité

Une réflexion de fond s'est donc imposée, raconte Jean-Michel Koehler: «Nous nous rencontrons chaque 10 du mois autour d'un repas canadien et ça, c'est quelque chose que nous voulons conserver, car ce sont des moments conviviaux qui marchent très bien. Nous préférons axer sur le plaisir de se retrouver et souhaitons être généreux. Donner pour donner, en-dehors de tout échange commercial, dans un élan gratuit et désintéressé.»

Le SEL de Bex a quitté la plateforme internet et communiquera désormais par email, la manière la plus simple de rester en contact, maîtrisée par tous ses membres. Ceux qui le désirent peuvent rejoindre le SEL de la Grande-Eau, couvrant la ville d'Aigle et environs, né peu après celui de Bex.

Une formule qui marche, mais...

Membre du comité aiglon et initiatrice du projet, Yolande Grezet réagit aux changements survenus chez ses voisins: «Je me réjouis de voir comment les choses vont évoluer. Nous restons en lien de toute façon. Chez nous, la monnaie virtuelle ne pose pas de problème, mais nous peinons avec les soirées mensuelles, même si nous tâchons d'en varier les thèmes.»

Le SEL de la Grande-Eau compte aujourd'hui 42 membres, un nombre qui a baissé par rapport à ses débuts. «Le système fonctionne bien pour les échanges d'objets, constate Yolande Grezet, mais les gens ont du mal à demander des services. Je ne sais pas si c'est parce que nous sommes en Suisse ou s'ils préfèrent opter pour des solutions plus rapides, par manque de temps.»

De belles histoires

Tout comme celui de Bex, le SEL aiglon possède un noyau dur de membres actifs, mais compte également une grande majorité silencieuse. Pour redynamiser son réseau, le comité participera à la soirée des nouveaux habitants et tiendra un stand au marché de Jérusalem. À Bex comme à Aigle néanmoins, les échos restent très positifs quant aux contacts sociaux établis et aux quelques belles histoires générées. «L'une de nos membres voulait prendre des cours d'équitation et a trouvé quelqu'un qui avait besoin que l'on promène son cheval. On peut dire que le SEL a changé sa vie», se réjouit Jean-Michel Koehler.

Date:01.11.2018
Parution: 923

Soirée autour de l'empreinte carbone

Le 10 décembre à 19h au réfectoire du Pré-de-la-Cible, le SEL de Bex propose une soirée spéciale, en collaboration avec les Verts du Chablais vaudois. Le calculateur d'empreinte carbone, disponible sur plusieurs sites internet, y sera présenté. Des exemples de profils seront soumis aux participants et une réflexion sur les différentes solutions de faire baisser sa propre empreinte carbone sera menée.

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio