Télécharger
l’édition n°923
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Le village se fige temporairement

Chessel En prévision de l'élaboration de son plan général d'affectation, la commune classe tout le secteur village en zone réservée.

«Nous souhaitons défendre les intérêts des petits propriétaires de Chessel», déclare Marc-Olivier Narbel.

Texte et photo: Valérie Passello

«Cette restriction est très sévère. Nous sommes tous propriétaires. J'ai l'impression que l'accepter revient à prendre un bâton pour nous taper dessus», estime Gérald Yersin, opposant au projet, à la séance du Conseil général de Chessel du 22 octobre. L'objet finira par être largement accepté, mais il est sensible. Il s'agit de mettre en place une zone réservée sur la totalité de la zone à bâtir du village, en vue de la révision du plan général d'affectation (PGA).

Le but est de garantir la préservation des parcelles libres de constructions. L'agrandissement des bâtiments sur les terrains construits n'est pas autorisé, à quelques exceptions près, définies notamment lors des séances de conciliation avec les opposants. L'architecte du bureau RWB François Derouwaux, rassure: «Nous avons été attentifs à ne pas tout bloquer. Il faut permettre au village de continuer à vivre. Cette mesure durera cinq ans au maximum, mais nous espérons aller plus vite. Au mieux, le PGA pourrait être ficelé d'ici à un an et demi.»

Promoteurs malvenus

La mise à l'enquête a suscité huit oppositions, dont six émanant de propriétaires privés désireux de conserver leur droit de bâtir. «Cinq d'entre eux ont fini par retirer leur opposition», précise le municipal des constructions et de l'urbanisme Marc-Olivier Narbel. La septième a été traitée directement par le Service du développement territorial et la dernière, émanant d'un promoteur, a été levée par le législatif, avec celle de Gérald Yersin.

Marc-Olivier Narbel ajoute: «D'après le canton, Chessel compte déjà trop d'habitants, alors qu'il a lui-même autorisé de grosses promotions immobilières. Nous aimerions qu'il revoie ses calculs en tenant compte de ce fait. Cette zone réservée vise à bloquer les grands projets immobiliers, afin que les petits propriétaires puissent conserver un potentiel constructible.»

Date:01.11.2018
Parution: 923

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio