Télécharger
l’édition n°924
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

1'000 emplois pourraient être créés

Roche Le futur visage de la zone industrielle et technologique des Vernes se précise. La commune espère y attirer des entreprises à forte valeur ajoutée, permettant de générer de nombreuses places de travail.

Actuellement, un peu plus d'un tiers de la zone industrielle des Vernes est occupé, quatre entreprises y sont implantées DR

Texte: Valérie Passello

À l'entrée nord de Roche, un périmètre de 11 hectares attend son heure, ressemblant, selon les dires du syndic Christophe Lanz, à «un champ de bataille». Libéré par le cimentier Holcim à la fin des années 1990, le secteur est aujourd'hui entre les mains de sept propriétaires, dont la commune. Cette dernière travaille à l'élaboration d'un plan partiel d'affectation (PPA) depuis 2012 déjà, ajoute l'élu: «Au fil du temps, de nombreux règlements ont changé et à chaque fois, il a fallu mettre à jour et adapter le PPA.» Enfin soumis au canton en première lecture, le document a fait l'objet de 67 corrections, avant d'être renvoyé aux services cantonaux le 31 août, pour une deuxième lecture.

Christophe Lanz décrit: «Il ne s'agit pas d'une page blanche, car quatre entreprises y sont installées, il y a déjà de l'activité dans ce secteur. Mais le but est de poser un cadre de référence pour en favoriser le développement et attirer de nouvelles entreprises de qualité.» Actuellement, un peu plus d'un tiers du terrain concerné est occupé, une grande partie peut donc encore être exploitée. Avec la collaboration de bureaux spécialisés dans l'urbanisme, l'analyse économique, la mobilité, l'environnement et les routes, la commune a fini par ficeler sa planification, présentée en primeur au Conseil communal le 29 octobre.

Transition harmonieuse avec le village

Raphaël Berclaz, du bureau d'architecture et d'urbanisme Plarel SA, détaille: «Nous avons opté pour deux types de zones industrielles (ZI). Une zone tampon entre le village et la ZI proprement dite permettra d'éviter les nuisances et assurera une transition en douceur. Elle sera consacrée à la recherche et au développement. Nous pourrons y intégrer des activités du secteur tertiaire, ainsi que de petits commerces.» Tenant compte de la carte des dangers naturels, le PPA prévoit en outre de rendre à la nature les parcelles situées sur la rive droite de l'Eau-Froide.

À terme, le secteur pourrait accueillir 1'000 emplois, contre 120 aujourd'hui. «Il est peu probable que ce chiffre soit atteint, précise Raphaël Berclaz, le calcul a été fait en tenant compte des accès et de la circulation, c'est vraiment un potentiel maximal.» Quant aux entreprises intéressées à s'implanter dans le secteur, Christophe Lanz reste prudent: «Des contacts sont pris, mais il est trop tôt pour en parler. Certaines étaient prêtes à venir il y a cinq ans, toutefois la donne a changé aujourd'hui.» En 2013, il était question de créer un parc technologique sous la houlette de «Roche Parc SA», mais le canton avait refusé ce développement (voir Le Régional N°842).

Malgré quelques craintes émises par des conseillers communaux quant à un possible engorgement du trafic dans le futur, personne ne remet en cause le projet. Le syndic conclut: «La commune a déjà fait sa mue en termes d'habitat, maintenant elle doit développer son économie pour éviter une migration de l'emploi. C'est l'une des plus grandes ZI du Chablais, une véritable opportunité pour Roche et toute la région.» Le PPA des Vernes sera présenté à la population en janvier 2019 et pourrait être légalisé à la fin 2019.

Date:08.11.2018
Parution: 924

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio