Télécharger
l’édition n°924
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Rabais général sur le bio, avec assurance santé en bonus

Alimentation Au moment où une étude gouvernementale française d'envergure confirme que manger bio réduit l'incidence des cancers, une vingtaine de magasins bio de Suisse romande offrent une remise de 10% sur tout leur assortiment les 9 et 10 novembre. Deux jours de dégustations, conseils diététiques ou esthétiques.

Acheter bio, c'est aussi acheter en vrac et préserver doublement l'environnement.DR

Magaly Mavilia

Manger une salade bio fraîchement cueillie est un plaisir divin. Les adeptes du bio et de saveurs locales vous le diront. Pour convaincre ceux qui hésitent encore et partager un moment chaleureux, l'association BioConsommActeurs organise ses 5e Journées romandes des Magasins Bio. L'occasion surtout de découvrir des nouveautés et d'accéder à des produits sains, locaux et de saison dans les petits commerces de proximité qui donnent de la vie dans un quartier. Plus d'une vingtaine de magasins proposent des dégustations et de bons conseils, notamment pour les personnes qui souffrent d'allergie ou qui ont dû changer leur alimentation à cause d'une maladie.

Outre un éventail de senteurs et de goûts issus de la nature, ces enseignes offrent des produits spéciaux que l'on ne trouve pas en grandes surfaces: farines plus digestes, pain au levain, cosmétiques sans pétrole ni huile de palme et bien sûr toute la panoplie des produits artisanaux et locaux. «Des prix justes, moins d'intermédiaires et des liens directs avec les paysans de la région permettront à long terme de valoriser le travail agricole en respectant la nature. C'est l'une des clés pour une consommation durable», analyse Anne Pécoud-Girardet, de l'Association BioConsommActeurs.

Plus cher ? Une légende urbaine

Le bio n'est pas forcément plus cher, c'est une légende urbaine que les petits magasins de proximité tentent d'infirmer par toutes sortes de propositions alléchantes. S'approvisionner auprès des maraîchers locaux limite les intermédiaires et réduit les prix pour des produits de qualité et de prime fraîcheur. Il n'est pas rare non plus de trouver des actions sur des fruits ou des tomates, en saison, prêts pour une confiture ou une sauce maison. Mis à part quelques fruits exotiques issus du commerce équitable et des tomates cerises, nulle trace de fraises en mars, mais des pommes savoureuses et plus avantageuses que dans la grande distribution et surtout pas traitées.

9 et 10 novembre, liste des magasins participants sur www.bioconsommacteurs.ch

Date:08.11.2018
Parution: 924

Moins de cancers en mangeant bio, c'est prouvé

La nouvelle a fait le tour des medias et a été saluée par le gouvernement français. Publiée par la prestigieuse revue scientifique américaine JAMA Internal Medicine, le 22 octobre, une étude menée par l'Institut national de la recherche agronomique (Inra) sur près de 70'000 personnes pendant 7 ans (2009-2016), démontre une corrélation entre une consommation régulière d'aliments issus de l'agriculture biologique (au moins 50%) et une diminution de 25% du risque de développer un cancer. Si ses auteurs restent prudents – difficile d'attribuer cette baisse des cancers à une seule et unique cause – ils qualifient cette corrélation de «sérieuse», s'appuyant sur le large panel – 70'000 personnes - et la précision des données. Par ailleurs, «les deux cancers retrouvés le plus chez les consommateurs de produits non bio (lymphome et cancer du sein) sont également des maladies surreprésentées chez les agriculteurs», précisent les auteurs qui parlent de «faisceau de preuves important».

Rabais de 10 % à l'année

Dans les épiceries, mais aussi auprès d'architectes, de boutiques en ligne, voire sur des cosmétiques ou des peintures écologiques: devenir membre de l'association BioConsommActeurs permet d'obtenir des réductions de 10 % à l'année, moyennant une cotisation de 30 frs. Mais aussi des actions et des informations via une newsletter. 3'000 consommateurs, commerces et entreprises sont déjà membres de cette association.

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio