Télécharger
l’édition n°927
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Mariage à quatre relancé

Via une pétition, près de 800 habitants de Corseaux, Corsier, Chardonne et Jongny demandent à leurs Municipalités qu'elles étudient ensemble la pertinence d'une éventuelle fusion des quatre communes.

Anne Lakhdar et Cédric Desmet ont remis la pétition aux délégués des Municipalités – dont le syndic de Jongny Claude Cherbuin et la municipale corsiéranne Ariane Rouge

Fusion

Textes et photo: Priska Hess

«Sur environ 7'000 votants, nous avons récolté bénévolement 782 signatures en quelques mois. C'est un très bon résultat!» Le 22 novembre, au Caveau des Vignerons à Chardonne, Cédric Desmet et Anne Lakhdar ont remis aux délégués des Municipalités de Corseaux, Corsier, Chardonne et Jongny la pétition leur demandant d'entreprendre ensemble une étude sur les avantages et aux inconvénients d'une fusion des quatre communes. Cette étude, le comité l'imagine participative, «sans faire appel à une société externe qui ne connaît pas la région et risque de coûter cher, mais en créant des groupes de travail par sujets, composés de municipaux et de citoyens», explique Cédric Desmet. «Pourquoi selon nous cette fusion ferait sens? Nous avons déjà en commun le Bureau technique, les écoles, les UAPE, la déchetterie de Praz-Libon. Fusionner permettrait de gagner en efficacité et de professionnaliser nos services».

Municipalités divisées

Contrairement aux Exécutifs de Corsier et Jongny, ceux de Corseaux et de Chardonne restent opposés à une fusion: «Sans les villes, cela n'a pas de sens. Ce ne serait qu'une fusion administrative sans stratégie, sans projet commun porteur, estime le syndic de Corseaux Antoine Lambert. Que pourrait-on mettre en commun de plus qu'actuellement? Nos administrations? Pour cela, il faudrait les réunir dans un même bâtiment, ce qui au final compliquerait la vie des citoyens. Et financièrement, nous y gagnerions peut-être avec la péréquation, mais en même temps, les coûts pour Sécurité Riviera augmenteraient considérablement». Syndic de Jongny, Claude Cherbuin promet: «Nous allons nous rencontrer pour déterminer une réponse commune à cette pétition».

Date:29.11.2018
Parution: 927

D'autres fusions en discussion

A Veytaux, l'initiative visant à entamer des discussions avec la commune de Montreux en vue d'un éventuelle fusion a été acceptée dimanche dernier par plus de 71% des votants (lire ci-dessous). Tandis que Blonay et St-Légier poursuivent leur démarche et présenteront un rapport de synthèse des groupes de travail au premier semestre 2019.

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio