Télécharger
l’édition n°928
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Et le Mérite revient à...

Montreux Les quatre lauréats des premiers Mérites de l'économie Riviera-Lavaux ont été annoncés en grande pompe au Centre de Congrès. Nœuds papillon et robes de soirée ont célébré un entreprenariat local innovant dans des métiers ou environnements classiques, voire traditionnels.

A la tribune, le conseiller d'Etat Philippe Leuba blague sur la crise municipale veveysanne.

Textes: Amit Juillard Photos: Céline Michel

Pas de tapis rouge ou de montée des marches pour la première cérémonie de remise des Mérites de l'économie Riviera-Lavaux, mais des nœuds papillon et des tailleurs. En attendant l'ouverture des portes du Miles Davis Hall, dans le Centre de Congrès, flûtes au beurre et chasselas accompagnent sourires de circonstance et réseautage.

16h45. Le temps d'entrer dans la salle pour les 400 convives. «Bien sûr, il y a Merck et Nestlé dans la région, mais ce sont d'autres acteurs que nous souhaitons mettre en avant ce soir: les start-ups, les PME, voire les TPE, les très petites entreprises.» Le maître de cérémonie Thierry Vial, rédacteur en chef de PME Magazine, pose le décor en smoking. Lui aussi en costume, Stéphane Krebs, président de Promove, organe de promotion économique organisateur de l'événement, lui donne la réplique.

La crise veveysanne invitée de marque

Invité, le conseiller d'Etat PLR Philippe Leuba célèbre «la proximité entre la prospérité économique et le bien-être de Monsieur et Madame Tout-le-monde»: «Merci à ceux qui prennent des risques! C'est le moment que l'on comprenne que le chef d'entreprise n'est pas celui qui fume le cigare et s'en met plein les poches: c'est vous et moi.» Thierry Vial l'interpelle: «Monsieur Leuba, quel est l'impact réel de cette région sur le canton?» Un temps de réflexion, puis un sourire. «Le centre de votre question, c'est la Municipalité de Vevey...?» Hilarité générale.

Récompenses de pierre

Comme aux Oscars, des clips de présentation dressent le portrait des douze nominés. La remise des statuettes – de gros disques en pierre de la sculptrice Alexia Weill – peut commencer. A la fin, il ne reste que quatre lauréats sur 86 candidats (lire ci-dessous): Florian Despond Sàrl, les cliniques CIC, les ateliers GEC et le Château de Chillon. Valeur totale des prix: 100'000 frs, ventilés entre aide au développement, coaching en communication et marketing ou campagne de publication dans le journal d'une compagnie aérienne. La cérémonie se termine, certaines femmes se pressent pour aller se changer. Les robes de soirée sont de mise pour le gala qui suit au Casino. La prochaine édition se tiendra en 2020.

Date:06.12.2018
Parution: 928

Parole aux lauréats

Catégorie «proximité»

Florian Despond Sàrl: Tavillons hissés haut

Florian Despond, ferblantier-couvreur de Montreux, ne perd pas son sourire entre deux séances photos, son trophée dans les mains. «J'ai participé à ce concours pour soutenir les gens à l'initiative du projet. Mon métier m'a aidé à gagner, c'est un métier traditionnel qui touche les sensibilités. Ça fait 12 ans que je fais ça, j'ai travaillé avec quasi toutes les communes de la Riviera et je suis aussi impliqué dans la vie locale (réd: il est notamment conseiller communal PLR à Montreux).»

L'avis du jury: Cécile Enjolras, présidente du jury «proximité» et responsable de projet pour Promove, explique le choix de son comité: «Florian Despond est innovant dans un métier très traditionnel. Il mêle anciennes techniques et nouvelles approches. Son ancrage et son investissement dans la région ont aussi pesé».

Catégorie «impact»

Cliniques CIC: Clinique privée pour tous

CIC Groupe Santé, spécialisé dans la chirurgie, regroupe des cliniques privées ouvertes à tous: «80% de nos patients sont en chambre commune», assurait Patrick Maire, président-fondateur, dans nos colonnes (Le Régional 920). «Nous avons fait acte de candidature parce que nous voulions voir comment nous étions perçus. C'est une reconnaissance pour notre concept novateur. Je suis flatté. Il y a 10 ans, on me promettait la faillite dans les 6 mois.»

L'avis du jury: «Ce qui nous a séduit? CIC a réussi à créer une entreprise dans un milieu complexe, tant sur le plan légal que politique, analyse Patricia Delarive, présidente du jury et médecin-chef à la tête des cinq cliniques Matignon. On lui a mis des bâtons dans les roues. C'est un parcours particulier et l'impact sur la qualité de vie de la population est réel, sur l'emploi et la santé.»

Catégorie «entreprendre»

Ateliers GEC: Archi gagnants

«Nous avons participé au concours parce que nous avons inventé un concept différent», confie Emanuel von Graffenried, l'un des quatre co-fondateurs du cabinet d'architecture et de conseil immobilier Ateliers GEC. Qui offre une palette de services étendue et accompagne ses clients dans toutes les décisions liées à leurs projets immobiliers. «Nous ambitionnons de faire évoluer ces métiers afin de répondre aux nouveaux besoins sur le marché», appuie Robin Grech, co-fondateur.

L'avis du jury: La particularité marquante des quatre entrepreneurs? «Nous avons été séduit par le côté transgénérationnel qui a su amener quelque chose de nouveau dans un monde conventionnel, confie Patricia Delarive, présidente du jury. Ils ont eu très vite du succès, il fallait avoir l'idée.»

Catégorie «rayonnement»

Château de Chillon: Château de valeurs

Avec ses 400'000 visiteurs par an, la Château de Chillon est un haut lieu du tourisme. «Participer nous semblait faire sens puisque le Château est l'une des images les plus utilisées pour promouvoir la région, observe Marta Sofia dos Santos, directrice. Ce prix est une reconnaissance de la part des acteurs de la région, c'est toujours important pour la motivation d'une équipe. C'est un travail de tous les jours, il faut se démarquer et wfaire face à la concurrence.»

L'avis du jury: La Château de Chillon impressionne. «Leur capacité à faire venir chaque année un grand nombre de visiteurs nous a convaincu, s'enthousiasme Patricia Delarive, présidente du jury. Il faut être créatif et dynamique avec un bâtiment immuable. Dans le respect des valeurs traditionnelles, sans céder aux soirées sushis...»

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio