Télécharger
l’édition n°929
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

C'est la faute à Rousseau

Chillon La Fondation du château et le Canton ont posé la première pierre de la nouvelle cafétéria. Elle pourra accueillir 60 convives à l'intérieur et 20 à l'extérieur, avec vue sur le monument, le lac et les Alpes. «Ouverture prévue en avril 2020. Coût du projet, inspiré des romantiques: 4,4 millions.

Le nouveau restaurant s'inscrit dans un concept global: celui d'un jardin anglais rappelant les débuts du tourisme sur la Riviera au 18e siècle.

Amit Juillard

Dès Pâques 2020, les visiteurs devraient pouvoir se détendre sur la terrasse de la nouvelle cafétéria extra-muros du château de Chillon. Avec vue sur le monument, le lac et les Alpes. Ce 6 décembre, ils sont trois pour poser la première pierre du nouveau pavillon: Claude Ruey, président de la Fondation du château de Chillon, Marta Sofia dos Santos, sa directrice, et Pascal Broulis, conseiller d'Etat notamment en charge du patrimoine. La traditionnelle capsule temporelle est cette fois remplie de divers symboles: une bouteille de Clos de Chillon, une recette moyenâgeuse, les plans du bâtiment ou encore... le budget 2019. Bétonnée et datée, elle traversera les âges. Le nouvel écrin pourra accueillir 60 convives à l'intérieur et 20 couverts à l'extérieur. «C'est la dernière étape d'un processus global engagé en 2008, se réjouit la directrice. L'intérieur du château pourra ainsi être entièrement dédié à la visite.»

Philosophie rousseauiste

L'architecture est contemporaine. Du béton, des angles biseautés et de grandes baies vitrées. Sur certaines façades, du treillage, pour faire le lien avec la nature environnante: des ifs, des charmes et des fleurs. Le nouveau restaurant s'inscrit dans un concept: celui d'un jardin anglais aux abords de la forteresse, en souvenir des débuts du tourisme sur la Riviera au 18e siècle et du romantisme. «Rousseau nous a beaucoup portés dans ce projet, assure Yves Dreier, architecte et co-concepteur. Et avec le parc autour, nous voulions remettre le monument dans son contexte historique, dont il a systématiquement été coupé avec la voie de chemin de fer ou l'autoroute.»

A la demande des touristes

Lauréats du concours international de 2013 parmi 67 candidats, le bureau Dreier Frenzel Architecture-Communication et L'Atelier du Paysage développent et réalisent les aménagements sur les 500 m de rives du site. Objectifs: mieux accueillir les 400'000 visiteurs annuels et leur permettre de prolonger leur expérience. L'exploitation sera confiée à la société Novae, spécialisée dans la gastronomie d'entreprise.

L'enveloppe totale s'élève à 4,4 millions de frs. A la charge de la Fondation du Château, 3 millions pour la construction du nouveau restaurant. Le Canton finance, lui, les aménagements extérieurs à hauteur de 1,4 millions. Attendu, le projet est né d'une étude de 2007, laquelle donnait la parole aux touristes. Résultat, ils s'étaient plaints du manque de lieu d'accueil.

Date:13.12.2018
Parution: 929

Dans ce dossier

Documents

Vidéo
Documents audio