Télécharger
l’édition n°929
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Les Africains du Chablais lancent un magazine

Monthey Deux passionnés lancent le bimensuel «Afrique Opinion», destiné à faire s'exprimer la communauté africaine des Chablais valaisan, vaudois et français.

À travers leur magazine, Epiphane Amanfo (à g.) et Merlin Tchouanga prônent «le mieux vivre ensemble».

Texte et photo: Valérie Passello

«Casser les barrières». C'est l'une des motivations ayant poussé Merlin Tchouanga, Montheysan depuis trois ans, à fonder le magazine «Afrique Opinion». Cet ingénieur de 41 ans explique: «De nombreux africains vivent et travaillent ici, ils sont présents dans toutes les couches de la société. Mais ils n'osent pas toujours prendre la parole. En tant que passionné des médias, j'ai été frappé de voir qu'aucun d'entre eux ne traitait de l'activité africaine dans la région des trois Chablais.»

Convaincu de la place à prendre dans le paysage médiatique, Merlin Tchouanga n'a pas hésité à piocher dans ses économies pour créer son journal, dont la première édition, tirée à 400 exemplaires, est sortie le 8 décembre. Pour accomplir ce travail, il peut compter sur l'aide d'un rédacteur, en la personne d'Epiphane Amanfo, ancien correspondant de la radio africaine à Abidjan, aujourd'hui établi en France voisine. «Nous n'avons pas de revendications et souhaitons éviter d'entrer dans des carcans, confie ce dernier. Par des portraits, témoignages et interviews, nous voulons mettre en avant des exemples positifs, stimulants.»

Le nouveau-né pourrait grandir

Société, culture, sport et cuisine sont les thèmes abordés dans le premier «Afrique Opinion». L'humain est toujours placé au centre, le but étant l'échange d'expériences. Merlin Tchouanga relève: «Dès le prochain numéro, nous donnerons aussi la parole à des Suisses et à des Français. Par exemple pour qu'ils évoquent quels liens ils entretiennent avec la communauté africaine. Avec le phénomène actuel de la migration, il y a de quoi partager!» Le tandem de journalistes en est convaincu, mieux se connaître permet une meilleure intégration.

D'autres rubriques comme l'éducation, les annonces ou le coin lecteur viendront étoffer le journal au fil du temps. Epiphane Amanfo ajoute: «Nous avons beaucoup d'ambition. Il est possible que nous étendions la diffusion à d'autres régions, à l'avenir.» Mais le démarrage se fait en douceur. Le site internet est en préparation et la distribution doit encore être peaufinée, indique Merlin Tchouanga: «Nous avons approché des magasins et des restaurants et allons contacter des kiosques.» Pour l'heure, impossible de salarier d'éventuels rédacteurs. Mais les pigistes sont les bienvenus, de même que toute suggestion.

Date:13.12.2018
Parution: 929

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio