Télécharger
l’édition n°931
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Café du Signal fermé : l'aventure continue

Grandvaux Passionnée de jazz, Monika Lutz, patronne du Café du Signal qui vient de fermer pour être transformé en appartements, n'attend que le printemps pour proposer à son public bien aimé des concerts endiablés. Retour sur une histoire d'amour.

Après la fermeture du restaurant du Signal, Monika Lutz va continuer à organiser des concerts de jazz dans la région. Dès qu'elle aura trouvé un lieu chaleureux comme elle les aimeDR

Entretien: Magaly Mavilia

Monika Lutz est et restera l'âme du Café du Signal qui a fermé ses portes le 31 décembre. Fraiche retraitée, elle promet de trouver un refuge ou une salle chaleureuse pour continuer à organiser des concerts une ou deux fois par mois.

Pourquoi fermer ce lieu mythique loin à la ronde et que va-t-il devenir?

> J'aurai 70 ans l'an prochain et je prends ma retraite. J'ai trois enfants, mais personne ne veut reprendre le bateau. La maison va être transformée en six appartements. Deux sont déjà vendus et un ami m'a dit en riant que les futurs propriétaires allaient certainement entendre des échos de jazz des centaines de musiciens qui ont joué en ces murs.

Qu'est-ce qui vous a amenée à Grandvaux?

> Avec mon mari, qui était un ancien élève de l'Ecole hôtelière de Lausanne, nous cherchions une maison et un restaurant avec la possibilité de faire une scène. Je suis tombée amoureuse de cette bâtisse et de la vue bien sûr. Nous avons acheté la maison et rien n'a changé depuis.

Le jazz, une passion de toujours?

> En fait non, mais j'ai toujours aimé le vieux jazz New Orléans. Le premier hiver a été difficile, ce n'était pas évident de faire monter les gens ici. Et c'est en parlant avec Daniel Thentz, un musicien bien connu de la région malheureusement décédé aujourd'hui, que l'idée a germé. Nous avons organisé le premier concert en 1992 avec la diva du gospel Liz Mc Comb. Et puis j'ai fait la connaissance d'autres musiciens et l'aventure a commencé.

Un de vos souvenirs les plus chaleureux?

> Je pourrais pleurer encore aujourd'hui lorsque j'y pense. C'était peu avant la fermeture du restaurant, le 24 novembre dernier. Jean-Paul Hautier était venu jouer avec le Blue Mountain Jazz Band. Il m'a demandé de monter sur scène et a lu un poème qu'il m'avait écrit. C'était un hommage très touchant de tous les musiciens qui sont venus ici. J'étais très intimidée. C'est un artiste extraordinaire, comme tous ceux qui ont joué au Signal.

Vous repartez pour de nouvelles aventures avec des concerts de jazz ailleurs?

> Oh oui! Je ne suis pas près d'arrêter. Et je vais occuper mon prochain temps libre à trouver un refuge ou une salle chaleureuse pour donner des concerts une ou deux fois par mois. J'ai une trentaine d'adresses à visiter. Je cherche un lieu dans l'esprit du Signal, avec du bois, pas trop grand. Un peu comme ici avec 60 à 70 places. Je veux continuer à offrir de beaux moments à mes clients qui sont devenus des amis avec le temps.

Quels types de concerts allez-vous programmer?

> Je vais rester dans la ligne de ce que j'ai fait pendant 28 ans au Signal. Il y aura du bon vieux jazz, du New Orléans mais aussi du boogie, des chanteuses de jazz et de la world music avec des artistes comme Alexandre Cellier (voir page suivante). Ce sera la même ambiance, mais ailleurs. Je ne connais pas encore la date des premiers concerts puisque je n'ai pas trouvé le lieu, mais je vous tiendrai au courant.

Date:10.01.2019
Parution: 931

Hommage à Monika Lutz

Lors de son dernier concert au restaurant Le Signal, le musicien Jean-Paul Hautier du Blue Mountain Jazz Band a fait frémir le public et la «patronne» en lui adressant ce vibrant hommage.

A Monika

C'est un beau roman

C'est une belle histoire

Tous ces beaux moments

Gravés dans les mémoires

 

25 ans d'amitié et de musique

Ça fait un bout de chemin

Tant de bonheur dans ce cadre unique

Où l'on se sent si bien

 

Oh combien de marins

Combien de capitaines

Combien de musiciens

Combien de rengaines

Ont vibré dans cet écrin

 

Monika il a fallu qu'un jour

Tu ais cette idée géniale

Rassembler musiciens tour à tour

Au Café du Signal

 

Mêlant ainsi les plaisirs

Des palais, de la table

De la musique les élixirs

A l'amitié durable

 

Un endroit devenu légendaire

Par ton charisme ta personnalité

Où s'y dégage cette atmosphère

Pleine de magie, de générosité

 

Ce petit coin dans le Lavaux

Tu l'as fait connaître loin à la ronde

Perché au-dessus de Grandvaux

Il est unique au monde

 

Tu as réalisé en somme

Un centre de remise en forme

Avec ce bonheur qui remplit nos vies

Grâce à la Jazzothérapie

De nombreux musiciens s'y sont succédé

Venant de Suisse et de l'étranger

Le public est toujours venu les écouter

Et tout le monde s'est régalé

Parce que tu as toujours pris soin

Avec tendresse et l'amour d'une maman

De ton public, des musiciens

Qui t'en sont tous reconnaissants

 

On ne peut pas oublier tes paillettes

Autour de tes coquines mirettes

Ta gentillesse emblématique

Ton délicieux accent suisse alémanique

 

Ta franchise, ton franc parler

Délicate, attentionnée

Ton humour, ta sensibilité

A chaque table une orchidée

 

Les coquelets vont nous manquer

Et l'inoubliable caquelon

On a toujours adoré

Tes délicieuses frites maison

 

Tous ces murs sont tellement chargés d'histoire

Tant de souvenirs y sont accrochés

Musiciens nombreux blancs et noirs

Les en ont à jamais imprégnés

 

On y a y joué on y a chanté

On y a rigolé on y a pleuré

On y a partagé notre passion

Que de soirées riches en émotions

 

Pourtant une page bientôt va se tourner

On a de la peine à y croire

Tout va être transformé

Mais on ne va pas pleurer ce soir

 

Comme la chanson du vieux chalet

Il y aura des joies et des larmes

Il sera certainement plus beau qu'il n'était

Mais il ne perdra jamais son âme

 

Amis, en passant dans le futur

A pied ou en voiture

Devant le Signal alors relooké

Prenez la peine de vous y arrêter

 

Car en y prêtant une oreille attentive

Vous entendrez encore assurément

Des échos de ces soirées festives

Les sons d'un Jazz immortel et envoûtant

 

Monika tu as déjà des projets

Pour pérenniser ces concerts

Et les musiciens sont déjà tous prêts

A remettre le couvert

 

Mais pour le moment Monika

Prends surtout soin de toi

Tu as tant travaillé, tant donné

Tu mérites aussi de débrayer

 

Alors rétrograde un peu la vitesse

Donne toi aussi du bon temps

Dans la vie il faut de la sagesse

Pour en profiter plus longtemps

 

Ce soir tu l'as compris

Tout le public et les musiciens

Tiennent à te dire un immense MERCI

 

On aimerait tous faire quelque chose

Te donner des milliers de roses

Chacun peut aussi tout simplement

Exprimer librement ses sentiments

 

Et si on me demande un jour de te dessiner

En simples traits symbolisés

Je ferai alors un très grand cœur

Avec une petite fleur.... MERCI MONIKA !.....

24.11.18/JPH

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio