Télécharger
l’édition n°931
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Près d'un million pour agrandir un parking

Aigle Passant de 67 à 130 places, l'agrandissement du parking Chevron sera plus ambitieus que prévu. Avec 26 places couvertes pour les deux-roues, une place supplémentaire pour les cars, ainsi qu'un éclairage écologique en LED. Et même, peut-être, des bornes pour les voitures électriques. Investissement: 900'000 frs.

Le parking Chevron verra ses places presque doublées et se dotera d'un nouvel éclairage, plus écologique.V. Passello

Gabriel Rego Capela

«Il est rare qu'un projet provoque autant d'enthousiasme auprès de l'intégralité des membres d'une Commission». L'agrandissement du parking Chevron, que les autorités préparent depuis quelque temps, n'est pas sans plaire à la Commission d'étude, à lire son rapport. Le constat est clair: à ce jour, le parking en question, situé à quelques pas du centre-ville, ne comporte que 67 places et un couvert pour 10 vélos et motos. Cela est tenu pour bien maigre face au développement démographique de la ville, et aussi face aux désirs de transformation de la place du Marché en place entièrement piétonne.

Avec des bornes électriques

En débat au Conseil communal du 11 décembre dernier, la proposition municipale ne prévoyait pourtant qu'une extension «temporaire» à 92 places, en attendant qu'un plan de réaménagement global du centre-ville se précise. Mais, face au refus de la Commission, une extension à 107 places a été pensée... qui a encore une fois été jugée insuffisante. C'est finalement un parking de 130 places qui l'emportera, avec 26 places couvertes pour les deux-roues, une place supplémentaire pour les cars, ainsi qu'un éclairage écologique en LED. Et même, peut-être, des bornes pour les voitures électriques.

Investissement à la hausse

L'investissement est évidemment aussi revu à la hausse. Un crédit de 900'000'00 francs pour ces travaux, soit presque le double du budget initial. La commune peut se le permettre, au vu de ses finances en bonne santé, comme en témoigne le budget 2019 (voir encadré). Mais il est certain que le caractère temporaire du projet est, de ce fait, remis en cause: plusieurs élus, dont les membres de la commission, appellent à en faire une solution pérenne.

«Donnons-nous le temps de savoir ce que l'on veut et ce dont on a besoin», tranche avec prudence le syndic PLR Frédéric Borloz. Les Aiglons ont encore de la route devant eux, avant de voir leur nouveau centre-ville.

Date:10.01.2019
Parution: 931

Inquiétudes sur la RIE III

«Un budget accepté à l'unanimité, ce n'est quand même pas souvent!», fait remarquer au Régional le président du Conseil communal, Nicolas Biffiger (Alternatives – Les Verts). Il est vrai que le budget 2019 n'a pas attisé les passions. Cela se comprend: avec un total des charges estimé à 46 millions, la commune peut se vanter d'un budget équilibré, avec un excédent de dépenses prévu à seulement 51'550 frs et une marge d'autofinancement à près de 3,7 millions, en hausse par rapport au budget de 2018. L'impact de la RIE III en inquiète quelques-uns cependant. Le syndic estime qu'il provoquera une baisse d'environ 800'000 frs de recettes fiscales. «On nage à l'aveugle», précise-t-il. Personne ne peut savoir à combien s'élèvera la ristourne cantonale de compensation, ni même comment les entreprises réagiront à la mise en place de la réforme.

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio