Télécharger
l’édition n°932
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

70 ans d'art contemporain

Pully Pour marquer les 70 ans de son ouverture, en 1949, le Musée d'art propose une magnifique rétrospective du pulliéran Jaques Berger. En parallèle, une partie des nouvelles acquisitions de ces dix dernières années seront présentées aux côtés d'œuvres de Didier Rittener, Damian Navarre et Mathieu Bernard-Reymond.

Delphine Rivier, conservatrice du Musée d'art de Pully. DR

Magaly Mavilia

Avec l'exposition en résonnance à la rétrospective de Jaques Berger (voir encadré), Delphine Rivier propose un regard sur les dix dernières années qu'elle a passé à la tête du musée et qui ont constitué un tournant important pour l'institution, au travers d'une sélection de pièces issues des collections comme celles d'Emmanuelle Antille, Carmen Perrin ou Luc Andrié. Rencontre.

Quelles ont été les étapes clés du Musée d'art de Pully au fil de ces 70 années ?

> A l'époque du Musée du Vieux Pully, l'institution a rapidement trouvé son orientation beaux-arts dans les années 50 avec l'arrivée à sa tête de Maxime Vallotton.

Cette direction sera confirmée par les conservateurs successifs et a induit naturellement, à mon arrivée il y a dix ans, le changement de nom du musée devenu le Musée d'art de Pully.

Pourquoi le choix d'une rétrospective de Jaques Berger pour cet anniversaire ?

> Jaques Berger fait partie des fonds importants du musée et, dans ce sens, il est un exemple parfait d'un artiste à la fois régional et international dont le musée a suivi le parcours depuis de nombreuses années.

C'est une belle histoire un peu oubliée que nous avions envie de retracer.

Comment a débuté la création de la collection du musée qui compte aujourd'hui plus de 4'500 œuvres ?

> La première pièce de Félix Vallotton, qui est l'un des chefs d'œuvre de la collection, a été acquise en 1950 par son neveu Maxime Vallotton, qui fut le premier directeur du Musée du Vieux-Pully. Une collection est à la fois le reflet et le cœur du musée. Les prix flambent et ce n'est pas toujours évident, mais c'est fondamental, c'est une force vitale, avec cette notion de patrimoine orienté beaux-arts pour la Ville de Pully tandis que son histoire est racontée à la villa romaine.

Pourquoi cette exposition présentée en parallèle de celle de Jaques Berger ?

> Elle comprend une sélection des acquisitions depuis mon arrivée au musée et représente à la fois des moments forts de ces dix dernières années mais aussi des pièces qui ne font pas encore partie des collections. L'idée est d'avoir des œuvres qui portent l'institution vers l'avenir. Non pas en tant que rétrospective, comme celle de Jaques Berger, mais qui évoquent un musée dont l'histoire continue à s'écrire.

Musée d'art de Pully, du 17 janvier au 17 mars www.museedartdepully.ch

Date:17.01.2019
Parution: 932

Eternel Jaques Berger

Avec un regard neuf, le Musée d'art de Pully se penche sur l'œuvre du Pulliéran Jaques Berger (1902-1977) et lui consacre une magnifique exposition. Figure élégante, subtile, au parcours singulier, presque inclassable, le peintre et lithographe vaudois a connu aussi bien les courants internationaux d'avant-garde que la scène artistique locale. En ce sens, la rétrospective qui lui est consacrée est emblématique de la trajectoire du Musée d'art de Pully, tourné tant vers les talents émergeant de la région, comme le Lausannois Didier Rittener et bien d'autres, que la grande scène artistique internationale avec, notamment, la collection de l'immense artiste qu'est Zao Wou-Ki et qui sera présentée prochainement. Le musée se veut aussi reflet de la création artistique régionale avec des ensembles importants d'œuvres de François Bocion, Marius Borgeaud ou Jean Lecoultre. A l'occasion de l'exposition, une importante publication dirigée par Françoise Jaunin et Pierre Starobinski est éditée aux Editions Till Schaap. La monographie «Jaques Berger: Au-delà de la figuration» est composée de textes de Jacques Chessex, Bruno Pellegrino, Françoise Jaunin et Aglaja Kempf et sera disponible au musée (Image: Figure VI, Suites sur pierre IV).

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio