Télécharger
l’édition n°933
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Saint-Saphorin relance un projet de parking

Infrastructures Requalification de la route cantonale oblige, les places de parc le long de la voie ferrée devront être supprimées. L'occasion pour la Municipalité de relancer l'idée d'un parking et d'un rond-point à l'entrée du village en compensation. Loin des 16 millions pour 120 places du projet précédent, celui qui vient d'être remis au canton et aux CFF pour un examen préalable table sur 60 places, pour un coût «raisonnable».

La bande de terrain en pente entre la route cantonale et la voie de chemin de fer est la seule possibilité pour la commune de remplacer les 60 places de parc qui vont être supprimées à cet endroit.

Texte et photo: Magaly Mavilia

La mise aux normes de la route cantonale pourrait être l'occasion de construire le parking espéré depuis près de 20 ans par les autorités et plus vital que jamais. Ce projet implique la création d'un rond-point à l'entrée du village avec un accès au futur parking qui se trouverait en contre-bas de la route RC780. La suppression forcée des 60 places de parc le long de la route oblige la Municipalité à proposer une alternative car c'est plus du tiers des possibilités de parcage qui est concerné. Une situation compliquée pour le bourg médiéval dont les ruelles ne sont pas extensibles. En effet, avec environ 170 places de parc pour 400 habitants, entre deux restaurants à succès le week-end et des touristes à foison pendant la belle saison, les Saint-saphoriens peinent à se garer.

Route cantonale élargie

Les travaux de réfection de la route cantonale RC780 viseront à l'élargir de neuf à une quinzaine de mètres. Conséquences: une réflexion à mener sur le déplacement des places de parc le long de la voie ferrée et la création de trottoirs pour sécuriser les piétons tout en maintenant les pistes cyclables. «Pour proposer une solution intelligente à ce projet, nous avons constitué un groupe de travail avec des membres du Conseil communal, du canton, le bureau d'ingénierie et la Municipalité afin de partir sur de bonnes bases et identifier les différentes contraintes imposées par la législation», indique Mauro Contardo, municipal des routes et des finances

Un projet qui tient la route

Les autorités remettent donc l'ouvrage sur le métier. Mais pas question cette fois d'un méga parking semi-automatique de 120 places qui avait été refusé en 2014 car le coût du projet avait grimpé au fur et à mesure de façon démesurée pour atteindre le prix pharaonique de 16 millions. Afin de ne pas tomber dans le même écueil, le nouveau projet ne comprendra que 60 places. «Nous ne pouvons pas faire plus», regrette Mauro Contardo.

Quant au budget, il est loin d'être défini à ce stade. «Une fois l'accord de principe obtenu par le canton et les CFF, nous pourrons entrer dans des calculs réalistes», précise le municipal des finances. Les subventions attendues pour la réfection de la route cantonale et la possibilité de coupler les travaux avec la définition d'une politique de parcage payante devraient permettre d'atteindre un budget raisonnable. «C'est une mesure contraignante, convient le municipal des routes, mais nous sommes une des dernières communes où les places de parc sont toutes gratuites.»

Financement du projet

«Il n'en reste pas moins que le coût de ce projet sera très important pour nos finances communales, pour ne pas dire prohibitif, prévoit Mauro Contardo. C'est pourquoi dès que nous aurons une idée plus précise des montants, nous solliciterons des subventions auprès du canton et nous lui rappellerons que la mise aux normes d'une telle route cantonale influencera de façon substantielle nos comptes.»

Date:24.01.2019
Parution: 933

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio