Télécharger
l’édition n°934
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Parler pour faire le deuil de bébé

Massongex Un café-deuil périnatal se tiendra au centre «Au cœur des étoiles» le 8 février de 19h à 21h.

C'est avec bienveillance, confidentialité et écoute que Carole Küttel reçoit les participants aux cafés-deuil.  V. Passello

Mettre des mots sur l'indicible, échanger avec d'autres parents endeuillés, consacrer quelques instants à un bébé qui s'en est allé. C'est ce que propose l'intervenante en périnatalité Carole Küttel: «Ce sujet est souvent banalisé par les médecins, la famille ou parfois par les parents eux-mêmes. Dans les cas de fausses couches par exemple, certains n'ont pas encore annoncé la grossesse et, du coup, ne parlent jamais de la perte du bébé. Si celle-ci intervient plus tard, les gens sont mal à l'aise et n'osent pas l'évoquer», remarque-t-elle.

Le café-deuil périnatal s'adresse à tout parent ayant perdu un bébé, de la gestation à la première année de vie de l'enfant, ou lors d'une interruption de grossesse. «Nous avons une charte qui garantit la confidentialité, le respect, le non-jugement et l'écoute», précise Carole Küttel.

Mieux vivre avec

Le but, pour les participants, est de trouver des pistes pour mieux vivre avec cette douloureuse expérience. Carole Küttel ajoute: «Pendant une séance, on peut passer par toutes les émotions, du rire aux larmes. Chaque histoire est accueillie avec bienveillance. Souvent, les parents sont soulagés d'avoir été entendus et compris.»

Le café-deuil est gratuit et il n'est pas obligatoire de s'y inscrire, chacun étant libre de venir lorsqu'il se sent prêt. Enfin, l'intervenante aimerait que cette offre soit mieux connue: «Ce serait bien que les gynécologues disent à leurs patientes que les cafés-deuil existent, qu'ils les en informent le cas échéant.» vp

Date:31.01.2019
Parution: 934

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio