Télécharger
l’édition n°935
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Agir avant les glissements de terrains

Montreux Plusieurs routes vers les hauts de la commune - Les Avants ou Sonchaux - commencent à se détériorer et nécessitent des travaux de soutènement et de consolidation. Investissements projetés: près de 2,5 mio de frs.

Agir avant les glissements de terrains

Xavier Crépon

«Il est primordial que les routes des hauts restent accessibles en tout temps, avertit Christian Neukomm, municipal des infrastructures. Nous ne pouvons pas nous permettre d'attendre que des glissements de terrains ou des éboulements nous obligent à intervenir dans l'urgence.» Après avoir relevé plusieurs défectuosités sur certaines routes des hauts, la Municipalité a décidé de prévenir plutôt que de guérir en proposant un crédit d'investissement pour assurer la stabilité de ces tronçons à l'avenir.

Préserver les artères

«Il est inconcevable que nos villages des hauts soient coupés de leurs voies de communication à cause d'un effondrement de nos routes. Nous devons garantir aux habitants un accès en permanence, affirme Christian Neukomm. Ils doivent pouvoir continuer à se rendre à leur travail et à rentrer chez eux. Une route qui devrait être fermée subitement occasionnerait une gêne considérable». Afin d'éviter à tout prix une gestion dans l'urgence, la Municipalité a classifié plusieurs interventions comme prioritaires. Dont les routes de Sonchaux, des Avants et du Pont-de-Pierre qui présentent de nombreuses dégradations. «Nous prévoyons des travaux de soutènement pour les consolider et plusieurs murs en pierres qui les soutiennent doivent aussi être rénovés», précise le municipal.

En plus de ces axes importants, d'autres dessertes sont également concernées, comme Aux-Râpes-de-Jor. L'ouvrage qui s'affaisse en partie menace la route d'effondrement partiel, voire total. Des travaux sont ainsi prévus pour stabiliser le talus aval et pour stopper l'érosion du terrain.

Agir rapidement

Coût total des opérations, 2'450'000 frs, qui comprennent les frais de sécurisation des routes ainsi que les éventuels travaux forestiers et de génie civil. Ce crédit devrait être couvert en totalité par la commune, le canton ne prévoyant pas de subventions en règle générale pour les mesures préventives. Cette dépense importante est nécessaire aux yeux de la Municipalité. «Nous planifions les interventions au fur et à mesure des priorités, souligne Christian Neukomm. L'état de dégradation de nos routes est une composante cruciale de notre rapidité d'intervention et nous ne choisissons pas au hasard. L'importance de ces dessertes nécessite que l'on agisse rapidement». Les élus montreusiens devraient se prononcer d'ici au mois de mars. Si le préavis est accepté, les travaux devraient suivre dans la foulée. «Nous ne voulons pas attendre plus longtemps, assure l'édile. Les rénovations commenceront en principe au début du printemps.»

Date:07.02.2019
Parution: 935

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio