Télécharger
l’édition n°936
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Le centre multi-générationnel prend forme

Veytaux Qualifée de «plus grand chantier de la législature», la construction d'un bâtiment réunissant notamment appartements protégés, crèche et salle communale est à bout touchant. Premier coup de pioche attendu à l'automne, pour un coût approximatif de 6 millions.

La nouvelle construction sera reliée à la cour du collège par une promenade arborisée et des gradins pourront servir d'amphithéâtre pour de petites manifestations. Archi-DT SA

Amit Juillard

Aujourd'hui, c'est un carré d'herbe un peu plus grand qu'une piscine olympique derrière la maison de commune. Demain, ce sera peut-être le «bâtiment multi-générationnel» de Veytaux. Dans les étages et dans les combles, quinze appartements protégés, pour personnes âgées, ou à loyers contrôlés, pour les jeunes familles. Au rez-de-chaussée, une crèche, un centre d'accueil parascolaire et un abri PC. Et au sous-sol, au niveau du collège, une salle de 68 places dédiée aux sociétés locales et à la population.

«Au plan architectural, le propos du bâtiment est monolithique, explique Joe Filippone, directeur général du bureau montreusien Archi-DT, concepteur du projet retenu. De petites tuiles couvriront la façade comme la toiture pour rappeler le toit du collège et créer un lien entre le nouveau et l'existant.» Un ascenseur public et une petite promenade arborisée relient la cour de l'école à la nouvelle construction. De grandes marches peuvent en outre faire office d'amphithéâtre en plein air et accueillir des manifestations, comme des promotions. Un deuxième ascenseur pourrait rattacher la route cantonale à la place devant l'hôtel de ville. C'est le plus grand chantier de la législature 2016-2021; son coût devrait avoisiner les 6 millions selon la Municipalité.

Eclosion au printemps

La mise à l'enquête, entre le 3 novembre et le 2 décembre 2018, a provoqué deux interventions et deux oppositions. Les inquiétudes des riverains concernent les bâtiments alentours, les servitudes de passage et le grand cèdre au nord du terrain. Afin d'y répondre et dans le but de présenter un budget précis, l'Exécutif demande un crédit de 266'100 frs au Conseil communal. «Outre les études complémentaires que requièrent ces oppositions ou le Canton, nous allons faire les appels d'offres afin de définir le coût exact des travaux», précise Ludovic Sherif (Entente communale), municipal des bâtiments. Le préavis final devrait être présenté à l'organe délibérant au printemps et la première pierre pourrait être posée en septembre. Les premières discussions autour de la parcelle concernée remontent à 2008.

Nouvelles recettes

Au vu de ses fragiles finances, Veytaux peut-elle se permettre un tel investissement? «Oui, coupe la syndique PLR Christine Chevalley. Grâce à l'échange de droit à bâtir avec Chavannes-près-Renens, qui a permis à la Commune d'encaisser 3 millions.» Sur cette somme, 500'000 frs ont été utilisés pour éponger le déficit de 2017. Les 2,5 millions restants financeront une partie du nouveau centre intergénérationnel. A terme, la Commune compte sur de nouvelles recettes générées par les loyers.

Christine Chevalley refuse par ailleurs d'attendre un éventuel mariage avec Montreux pour aller de l'avant. «Nous sommes une commune qui existe et nous sommes très attachés à ce projet, affirme-t-elle. Et qui vous dit qu'une fusion interviendra dans les deux ans?»

Date:14.02.2019
Parution: 936

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio