Télécharger
l’édition n°937
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Un an pour souffler les 130 bougies de Charlot

Corsier Des clichés inédits signés Yves Debraine, photographe attitré de l'acteur en Suisse, et un cirque dans le jardin du Manoir de Ban: en 2019, Chaplin's World fête l'anniversaire de Charlie. Ultime cadeau, le millionième visiteur est attendu pour la fin de l'année.

16 avril 1959, Charlie Chaplin fête ses 70 ans chez lui à Corsier.

Textes: Amit Juillard

Photos: Yves Debraine

Pourtant si souvent visionnaire, Charlie Chaplin (1889-1977) avait peur d'être oublié. Il peut être rassuré. «Tous les gens de son époque sont tombés dans l'ombre mais pas lui, constate Jean-Pierre Pigeon, directeur de Chaplin's World. Pourquoi? Au contraire de Buster Keaton, Charlie Chaplin avait un second degré et il prenait position. Tout ce qu'il dénonçait à l'époque est encore omniprésent aujourd'hui. Que les images du discours du «Dictateur» soient diffusées en ouverture des concerts de U2 en est le meilleur exemple.»

En 2019, des centaines de milliers de terriens fêteront son 130e anniversaire. Au Manoir de Ban à Corsier, sa dernière demeure aujourd'hui siège du musée, les célébrations ont déjà cours. Jusqu'en décembre, l'année sera jalonnée d'événements. «Nous avons un public à l'image du sien, âgé de 7 à 77 ans, familial et cinéphile. Notre programme va répondre aux attentes de tous», promet le canado-suisse.

Un ours dans le jardin

Jusqu'au 5 avril, une exposition temporaire dans les combles plonge le public dans l'intimité des Chaplin grâce aux clichés d'Yves Debraine, photographe officiel de la famille en Suisse, décédé en 2011. Lors de leur première rencontre en 1952, l'humoriste avait demandé au photojournaliste de réaliser une carte de vœux. Le début d'une relation de confiance de plus de 20 ans. «Parmi la soixantaine d'images, une petite dizaine est absolument inédite et une quarantaine est inconnue du grand public», s'enthousiasme Jean-Pierre Pigeon, qui quittera ses fonctions le 30 avril (voir www.leregional.ch). Le livre «Chaplin Personal. 1952-1973» en réunit 110, sélectionnées par le fils du photographe, Luc Debraine, directeur du Musée suisse de l'appareil photographique à Vevey.

En avril, un chapiteau rouge et jaune se dressera dans le parc durant les vacances de Pâques. Sur recommandation d'Eugène Chaplin, fils du roi des clowns et producteur de cirque, l'école l'Alchimie présentera un spectacle créé pour l'occasion. Dans un décor années folles, des enfants et des professionnels jongleront et voltigeront trois fois par jour – sauf les jeudis, jour de repos – sur les airs de Charlie Chaplin, interprétés par un jeune orchestre. «Le cirque a été fondamental dans la construction de Charlot, raconte Jean-Pierre Pigeon. C'est l'art qui le faisait le plus vibrer. Il entretenait une grande amitié avec la famille Knie, qui montait souvent au Manoir avec des animaux quand ils étaient à Vevey. Dans le jardin, il y a eu un ours, des singes et même un alligator.»

Un million pour Noël

L'automne verra l'arrivée d'une nouvelle statue de cire, l'hiver la projection du nouveau film des documentaristes britanniques Peter Middleton et James Spinney sur la vie de Charlie Chaplin, contée par Charlie Chaplin. Mais le point d'orgue de la fin de l'année sera peut-être tout autre: le millionième visiteur pourrait pousser le tourniquet du musée qui totalise plus de 700'000 entrées.

Date:21.02.2019
Parution: 937

Le directeur s’en va

Tel le Kid, Chaplin’s World sera orphelin dès le 30 avril 2019. Jean-Pierre Pigeon, à la tête du musée depuis son ouverture le 16 avril 2016, tire sa révérence. «C’est avant tout une envie professionnelle et personnelle de passer à autre chose, explique-t-il. La vie d’une institution comme celle-ci, c’est comme un relais 4x100 mètres. Un moment donné, il est sain de passer le témoin.» Son bilan est riche: plus de 700'000 visiteurs en moins de trois ans et de nombreuses récompenses, dont celle du meilleur musée européen 2018. La personne qui reprendra le flambeau n’est pas encore connue, le processus de recrutement est en cours.

Charlie Chaplin en quelques dates

16 avril 1889 Naissance à Londres, d'un père absent et d'une mère pauvre. Il grandira dans la misère.

1899 Débuts dans le music-hall avec les danseurs de claquettes Eight Lancashire Lads.

21 février 1908 Premier contrat avec la troupe de Fred Karno. Plusieurs tournées américaines s'ensuivent.

Juin 1917 Signature d'un contrat d'un million de dollars pour huit films avec la First National Pictures.

15 octobre 1940 Première mondiale pour «Le Dictateur», produite par la United Artists, compagnie qu'il a co-fondée.

Janvier 1953 Installation au Manoir de Ban à Corsier après la révocation de son visa étasunien pour sympathies communistes.

27 mars 1973 Oscar de la meilleure musique de film pour la réédition des «Feux de la rampe». Il avait auparavant remporté deux statuettes d'honneur.

25 décembre 1977 Décès d'un AVC à Corsier-sur-Vevey.

Dans ce dossier

Documents

Vidéo
Documents audio