Télécharger
l’édition n°937
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Patrick Delarive: «Il faut soutenir la prise de risque»

Serial-entrepreneur aux succès retentissants et aux échecs instructifs, Patrick Delarive se passionne pour l'innovation

Son coup de cœur

Le reportage sur le tournage de l'émission «Des trains pas comme les autres». «J'adore les trains, explique-t-il. Souvent, je prends une destination presque au hasard et passe la journée à voyager. Le «Glacier-Express» m'a ébloui. Cela me permet de me poser, d'observer, de réfléchir. C'est un confort phénoménal. J'aime ce moment à soi, ce plaisir. Par contre, je déplore, en Suisse, les prix exorbitants pour les trains, téléphériques et autres lieux touristiques qu'une famille peut difficilement s'offrir.

Son coup de sang

«Il y a des idées simples, formidables et des créneaux porteurs. Et je déplore le manque de support à ceux qui prennent des risques, l'absence de couverture sociale, réagit Patrick Delarive, au sujet des artisans que se lancent à Lutry. Dès qu'ils se mettent à leur compte, les artisans n'ont plus droit au chômage. C'est injuste. En plus de la difficulté à trouver du financement, ce risque freine beaucoup de talents qu'il faudrait au contraire encourager. Le maillon manquant pourrait être le micro-crédit.»

ses thèmes de prédilection

L'entreprenariat, l'innovation et l'évolution du monde dans lequel nous vivons sont une passion pour lui. Il s'informe sur CNN, lit le Huffington Post et Mediapart pour cerner l'actualité dans des domaines souvent complexes. La robotisation, l'intelligence artificielle, l'évolution numérique et toutes les conséquences liées à ces changements, y compris climatiques attisent sa curiosité et orientent ses réflexions. Par contre, il déteste le nivellement par le bas que proposent certains journaux et réseaux sociaux.

Date:21.02.2019
Parution: 937

Qui est-il ?

• Homme d'affaires, serial-entrepreneur, self-made-man, aime les gens, curieux de tout

• Né à Göteborg. Arrivé en Suisse à l'âge de 6 ans, apprentissage dans la finance

• Pour lui, la vie tourne autour de la valeur-ajoutée, le sens et le plaisir

Son actu à lui

• S'est retiré de tous les conseils d'administration, de fondations et d'ONG car, dit-il, «on ne peut pas être performant dans la durée».

• Développe SwissVetGroup, un réseau de cabinets vétérinaires, Neho, une plateforme de courtage immobilier sans commission, Avengarde-Good Swiss Weed, du cannabis légal bio, entre autres, et Whitepod, son concept d'éco-tourisme.

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio