Télécharger
l’édition n°939
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Une rue plus belle, le salut de la station?

Villars Alors que la commune s'apprête à investir près de 5 millions pour réaménager l'Avenue Centrale, les commerçants se réjouissent d'un nouveau dynamisme à venir. Mais ils restent lucides sur la nécessité de fournir des efforts pour attirer les hôtes. Réactions.

Au cœur de Villars, le ballet des grues est un mal nécessaire pour rendre les lieux plus attractifs.

Textes et photo: Valérie Passello

Poussez la porte de n'importe quel commerçant villardou, les avis sont unanimes: le réaménagement de l'Avenue Centrale est une bonne nouvelle. Au salon de coiffure Emeric par exemple, le patron se réjouit: «Cela fait 40 ans qu'on attend, ça va ramener de l'animation! Le dossier a été bloqué par des oppositions ridicules, alors que la rue était en voie de décomposition. En arrivant au centre de la station, les gens tombaient sur des ruines. Ça n'inspirait pas confiance aux investisseurs, qui préféraient aller voir ailleurs.»

Mais cette situation appartient désormais au passé. Depuis 2016, les grues s'activent dans le village. D'abord pour démolir, puis pour reconstruire. Encore un peu de patience, les aménagements routiers et urbains vont suivre (voir encadré). Puis Villars pourra respirer, dans un costume plus attrayant pour ses visiteurs. À la laiterie du coin, Eric Dénéréaz se montre philosophe: «On n'est pas gâtés avec ces chantiers, mais s'il faut encore réaliser des travaux sur la route, faisons-les. Ces changements sont les bienvenus. Pendant un temps, la circulation va être un peu difficile, mais je serai content quand tout sera terminé.»

L'optimisme est de mise

Si Villars a souffert, la station semble néanmoins retrouver des couleurs. Le coiffeur Emeric reprend: «Nous avons eu des années de creux, notamment avec la fermeture des hôtels et le départ du Club Med du Villars Palace. D'ailleurs, l'annonce de son rachat est la meilleure nouvelle de l'année. L'hôtel Elite va être occupé par l'école la Garenne et celui du Golf est en cours de rénovation. Ça bouge bien, nous sommes désormais dans une phase ascendante», estime-t-il.

Même son de cloche à la Droguerie du Centre: «Malgré les travaux, le commerce marche bien, se réjouit la responsable Morgane Anex. Depuis une année et demie ou deux ans, je dirais que ça repart. Il faut noter aussi que tout est fait dans ce sens, beaucoup de belles manifestations sont organisées et nous amènent du monde.»

Février bien calme

Le manager de McBoard/Paragon Sport, Henri Ravise-Noël, voit aussi d'un bon œil le réaménagement de l'Avenue Centrale: «Il est clair que cela ne peut faire que du bien, vu ce qu'il y avait avant», lance-t-il. Mais il est plus nuancé sur l'impact des transformations: «Est-ce que ça va faire monter davantage de gens à Villars? Je ne sais pas. Quand j'étais gamin, on venait de loin pour séjourner ici, mais les grandes années, c'est fini.»

Alors que neige et soleil sont au rendez-vous en cette fin février, le commerçant déplore le manque d'hôtes dans la station. Mais Henri Ravise-Noël ne veut pointer personne du doigt: «Je pense que Villars se défend bien au niveau de l'hiver. Cela dit, économiquement, il est de plus en plus difficile pour les familles de passer leurs vacances au ski, c'est devenu un sport de riches», considère-t-il.

Pour lui, la station doit anticiper les changements climatiques et faire un effort pour attirer du monde également durant la saison estivale. «Comme Verbier, qui se positionne clairement dans le domaine du VTT, par exemple.». Les habitants des hauts de la commune d'Ollon auront enfin un bel écrin, à eux de trouver des solutions pour le remplir.

Date:07.03.2019
Parution: 939

Tapis rouge aux piétons

Rendre la station de Villars plus attractive pour ses hôtes. C'est le but de l'investissement de 4,9 mios qui sera soumis à l'aval du Conseil communal le 22 mars. Sans pour autant opter pour une circulation uniquement piétonne au cœur du village, la commune d'Ollon a décidé de doter l'Avenue Centrale de trottoirs plus larges et revêtus de pavés. Une grande partie des places de parc seront supprimées en surface, au profit d'un parking souterrain qui ouvrira dans le bâtiment de la Coop, offrant 66 places de plus qu'actuellement.

Ces dernières années, l'artère a vu son visage transformé par de nombreux travaux. Le Collège alpin Beau Soleil a été agrandi et une promotion immobilière est bientôt achevée, dont le rez-de-chaussée accueillera une nouvelle succursale Coop à la fin de l'année. Rasés en 2016, les anciens bâtiments bordant l'Avenue Centrale sont déjà oubliés. La commune souhaite désormais donner un coup de neuf aux accès. Nouvel éclairage public, création de ralentisseurs de trafic, réfection des chaussées, aménagement d'espaces verts et assainissement des canalisations -sur différents tronçons- sont au programme. La mise à l'enquête devrait avoir lieu en avril-mai et, dans le meilleur des cas, les travaux pourraient s'achever à la fin 2020.

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio