Télécharger
l’édition n°939
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Autour de Jacques Chessex en 2019

commémoration Le 1er Mars 2019, Jacques Chessex aurait fêté ses 85 ans. Les amis et les fils de l'écrivain, par l'intermédiaire de l'association Chessex19, ont organisé une soirée festive au Lapin Vert. L'occasion aussi de présenter quelques événements qui jalonneront les 10 ans de la disparition, en 2009, de ce géant de la littérature.

Une photo de Jacques Chessex prise par son fils Jean en septembre 2009 à Ropraz.DR

Magaly Mavilia

Première de ces manifestations, la soirée de lancement de cette «année Jacques Chessex», au Lapin Vert à Lausanne le 1er mars, a rassemblé l'acteur Jacques Roman et le jazzman Moncef Genoud autour des textes de l'écrivain et du vernissage de l'ouvrage «Dire la gloire et la menace. Chroniques de Jacques Chessex dans l'Hebdo 2000-2002» qui vient de paraître aux Editions de l'Aire, à Vevey.

Le seul Goncourt romand

Seul auteur romand couronné par le Prix Goncourt, Jacques Chessex était aussi chevalier de la Légion d'honneur. En 2003, il reçoit le grand prix de la langue française pour l'ensemble de son œuvre et le grand prix du rayonnement français de l'Académie française. Depuis sa disparition, de nombreux projets en lien avec son œuvre se succèdent : adaptations théâtrales, cinématographiques, publications, traductions – jusqu'en brésilien -, expositions, mémoires, conférences. Mais 2019 verra la résonance de cette œuvre entrer dans une dimension nouvelle à l'occasion de la célébration des dix ans de la mort de l'auteur. Afin de coordonner ces événements, l'association Chessex19 a été créée fin 2018 par les ayants droit, ses deux fils Jean et François et les amis de l'écrivain. Un site internet fait le lien.

Un père raconté par ses fils

Réalisateur et caméraman François Chessex présentera dans l'année un documentaire sur son père tourné juste avant sa disparition. Quant à son frère, Jean, il prépare pour cet automne une publication autour d'une balade à Ropraz sur les lieux où a vécu l'écrivain jusqu'à la fin de sa vie. «Le Prix Goncourt lui a permis d'acquérir la maison à Ropraz, raconte Jean qui est né comme son frère dans ce lieu que son père appelait «L'atelier». Des gens sont venus d'Australie pour poser de l'ail en référence à son ouvrage «Le Vampire de Ropraz» et ils auraient souhaité avoir davantage d'informations. C'est pour cela que nous avons imaginé cette balade et un lieu où les gens pourront rester devant les montagnes, quelque chose qu'il aurait beaucoup aimé.»

«Il était en pleine forme»

Le départ soudain de Jacques Chessex, le 9 octobre 2009 dans la librairie d'Yverdon, a été un choc pour tout le monde. «Il était en pleine forme, raconte Jean. Il venait de faire un contrôle médical complet. Il a envoyé ce jour-là les épreuves de son roman «Le dernier Crâne de M. de Sade». Mais la grande consolation pour nous, c'est qu'il continue à vivre à travers des émissions où l'on peut entendre sa voix On a tellement la chance d'avoir des livres. Il nous parle à travers tous ses textes. Il vit encore et je peux connaître ses goûts, son histoire, c'est incroyable. »

Un recueil inédit

«Un recueil de nouvelles va sortir en fin d'année, normalement chez Grasset, annonce Jean Chessex. Une vingtaine de nouvelles, dont huit ont déjà parues, mais uniquement dans des revues littéraires dont certaines à Montréal. Et même les fans très assidus ne connaissent pas ces textes.» L'ouvrage voyagera entre plusieurs époques, de 1980 à 2008 pour les plus récentes. «C'est plusieurs Jacques Chessex que nous avons là, reconnaît son fils. Comme tout le monde, mon père a changé, et c'est intéressant de découvrir cette évolution dans un seul volume»

Agenda complet des événements sur www.jacqueschessex.ch

Date:07.03.2019
Parution: 939

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio