Télécharger
l’édition n°939
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Philippe Morax: «On va si vite qu'on oublie l'essentiel»

Homme de radio, Philippe Morax, animateur humaniste de la matinale de lfm, se dit touché par le sort des personnes électro-hypersensibles. G.Lombardi

Son coup de cœur

«Il est essentiel de sensibiliser les jeunes à l'école sur la qualité de l'information. Ils seront confrontés rapidement aux fake news (réd: infos truquées) qui pullulent sur Internet. Les ados, dans une première partie de vie, n'écoutent pas la radio ou ne lisent pas le journal». Philippe Morax réagit à notre gros plan de la semaine en incitant les jeunes à ne pas être naïfs face aux nouveaux médias et à savoir décrypter les codes politiques, commerciaux voire complotistes qu'ils contiennent.

Son coup de sang

L'association «STOP-Antennes» qui vient de voir le jour à Bex, séduit Philippe Morax qui se demande si la future 5G et autres réseaux ne sont pas des bombes à retardement dont nous ne serions pas conscients. «Pour des raisons économiques, le développement s'accélère très rapidement, avec des conséquences peut-être néfastes pour la population. Les témoignages d'électrohypersensibilité se multiplient, mais ce n'est pas suffisant pour ralentir la machine. On va si vite qu'on oublie l'essentiel.»

Ses thèmes de prédilection

En premier lieu, son intérêt se porte toujours sur la musique pop et il suit tout ce qui sort dans ce domaine. Comme pour le reste de l'actualité, l'aspect local est particulièrement important à ses yeux. «Je suis fier de ma région; et cela me rend curieux de tout ce qui s'y passe». De plus, je me considère parfois comme accro à l'information, celle de proximité notamment. Rien d'étonnant pour un homme qui connait les sobriquets des 309 communes vaudoises par cœur.

Date:07.03.2019
Parution: 939

Qui est-il?

• Arrière-petit-cousin de René Morax, écrivain vaudois du 20e siècle, dont l'immense succès sur scène de son roman «La dîme» permettra la construction du Théâtre du Jorat.

• Journaliste, né à Lausanne le 3 avril 1973

• Animateur et producteur de la matinale de lfm, où il a triplé les audiences en 5 ans.

• DJ à l'Amnesia et au MAD, projectionniste bénévole du Ciné-Club de Bussigny

• Actuellement papa de deux filles, Eva 6 ans et Elsa 1 an.

Son actu à lui

• Premier rôle au théâtre dans «Feu la mère de Madame», de Georges Feydeau (lire page 9).

• Les festivals cet été, avec une pause familiale en août.

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio