Télécharger
l’édition n°940
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

De la betterave au portrait...

Le Bouveret Eriger la cuisine en art et transformer fruits, fleurs et légumes en tableau; cette idée un peu folle a pris forme le 7 mars à l'Apicius. Œuvrant aux fourneaux, le fabuleux chef Anton Mosimann, cuisinier de nombreux chefs d'Etats. Aux pinceaux, le jeune artiste montreusien Sébastien Pridmore.

Sébastien Pridmore a offert son portrait végétal à Anton Mosimann, ici avec Kathrin son épouse.DR

Nina Brissot

En bordure de lac, avec les Alpes et le port pour horizon, l'Apicius est un nouveau laboratoire culinaire du campus César Ritz. Il sera officiellement inauguré le 16 avril. Ce laboratoire ouvert est entouré d'un bar où 24 convives peuvent prendre place et suivre en direct une master classe de gastronomie avant d'en déguster les résultats. Un premier essai, réussi, s'est déroulé sous la houlette d'Anton Mosimann, anobli par la reine d'Angleterre pour qui il concocte ses plats préférés depuis belle lurette. Anton Mosimann a aussi cuisiné pour la grande majorité des chefs d'Etats dans le monde dont les présidents américains Nixon, Ford, Carter, Reagan, les Bush et Clinton entre autres.

Il était venu de Londres pour cette expérience d'un genre nouveau. Alors qu'il œuvre en chef de brigade avec une équipe d'étudiants, un jeune homme pose sa toile sur le bar, ouvre sa boite magique et commence à tremper se pinceaux dans des mixtures qui n'ont aucune odeur et ne sortent d'aucun tube. Sébastien Pridmore est passé maître dans l'art de peindre avec des produits naturels. Du café, du thé, du vin, de la betterave, du safran. Sous ses pinceaux habiles, en faisant attention de laisser paraitre le blanc de la toile, car il ne peut pas prendre la neige à la nature, il dessine. Un peu de café là, de safran ici, les formes se mettent en place bientôt les pigments deviennent homme, objet, art pur. Avec deux artistes à la barre, la soirée prend une tournure émouvante.

La collection Mosimann

Le chef possède des livres de cuisine dont certains ont plus d'un demi-siècle. Il a près de 300 photos prises avec de têtes couronnées, des chefs d'Etats, des stars dont, bien sûr Federer, car Anton est bien Suisse même s'il œuvre dans le monde entier. Ajoutons les plus de 50 médailles d'or reçues, le tout nécessite de l'espace. Jouxtant l'école, un «Musée» appelé Mosimann's collection présente ces trésors sur quatre étages. Et c'est dans ce lieu feutré qu'une exposition de Sébastien Pridmore se tient jusqu'au 30 avril.

Infos: jusqu'au 30 avril, du lundi au vendredi de 9h à 17h le mercredi jusqu'à 19h. Route cantonale 51 au Bouveret.

Date:14.03.2019
Parution: 940

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio