Télécharger
l’édition n°940
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Des millions bien investis dans l'œnotourisme

Bilan 2,5 millions de l'Etat ont généré 6 autres millions: pari gagné pour la mise en place du projet Vaud œnotourisme. L'Etat s'en retire, charge désormais aux différentes filières, d'ailleurs très enthousiastes, de le faire vivre.

Il existe déjà plus de 100 produits aptes à satisfaire une clientèle de plus en plus exigeante et tournée vers la qualité.Adobe Stock

Nina Brissot

«Nous n'avons pas révolutionné le monde mais insufflé un intérêt grandissant aux différents acteurs pour se fédérer et avancer». Philippe Leuba, ministre vaudois de l'économie, ouvrait ce 11 mars la conférence de presse sur les perspectives de ce secteur économique qu'est l'œnotourisme et affichait une certaine satisfaction. Il est vrai qu'au départ, le projet de fédérer les différentes offres hotelières, de restauration, des caves et vignerons, des producteurs de produits du terroir et du tourisme semblait illusoire. Mais ce projet, coordonné par Yann Stucki à coups de séminaires, ateliers, conférences, a fait son chemin. Les enthousiastes y ont rapidement adhéré et les plus réticents commencent à comprendre le bienfondé de ce projet et, petit à petit, à s'y intéresser. L'époque s'y prête, car «il est bien clair qu'il n'est plus possible désormais de rester derrière son comptoir à attendre le client», a relevé Yann Stucki. Une mise en réseau a donc été imaginée et les idées ont fusé pour aller vers un développement coordonné. Une charte a été créée et signée par plus de 450 personnes. L'association, présidée par Andreas Banholzer, par ailleurs CEO de l'office du tourisme du Canton de Vaud, compte aujourd'hui 66 certifiés dans les différentes régions.

Fiers de son Canton

Les acteurs du développement de ce projet ont pour but d'élever leur Canton viticole et terre gourmande au rang de Pays de Vaud, une région d'excellence pour tous les visiteurs épicuriens. «Ces cinq années, nous avons construit les bases. Il nous faut maintenant monter les murs et sans doute aurons-nous un toit d'ici à une dizaine d'année». Yann Stucki sait qu'il reste beaucoup de pain sur la planche, mais tout est bien parti. Il existe déjà plus de 100 produits aptes à satisfaire une clientèle de plus en plus exigeante et tournée vers la qualité. Par exemple, un partenariat avec le Château de Chillon, qui est le lieu le plus visité de Suisse, permet de proposer une visite avec dégustation. Huit balades oenotouristiques ont été créées dans les 6 régions viticoles plus le Pays-d'Enhaut et la Vallée de Joux. Les propositions varient énormément et vont du tour en vélo électrique dans les vignes à la fondue sur un sommet joint par hélicoptère en passant par l'organisation de soirées ou les chambres d'hôtel du nom d'un cépage. Grâce à ce réseau, Lausanne a pu entrer dans le «Great Wine Capitals», une plate-forme internationale pour les vins vaudois. Quantité de ces offres peuvent être très différentes d'une région à l'autres mais toutes sont en promotion dans tout le canton et accessibles à la réservation via le net.

Une Suisse oenotouristique?

Forte de ces premiers succès, l'Association va maintenant pérenniser et développer l'acquis avec les différentes filières que sont l'Office des Vins Vaudois, Prométerre, Vaud Terroir, Gastro Vaud , ainsi que l'office du tourisme du canton et l'association romande des hôteliers. A l'instar de la France qui a bien su développer l'œnotourisme dans des régions viticoles comme l'Alsace ou la Loire, l'idée est d'étendre le modèle aux différents cantons et ainsi contribuer à ce que la Suisse soit reconnue comme destination oenotouristique à l'échelle internationale. Un but auquel il faut croire et Yann Stucki adopte pour cela la doctrine de Mike Horn qui dit: «Pour se mettre en route, il suffit d'avoir 5% de réponses à ses questions, les 95% restantes viennent le long du chemin. Ceux qui veulent 100% de réponse avant de partir, restent sur place!».

Informations pratiques sur www.vaud-oenotourisme.ch.

Date:14.03.2019
Parution: 940

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio