Télécharger
l’édition n°943
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Cent ados œuvrent à rapprocher les deux Valais

Vouvry Le Cycle d'Orientation du Haut-Lac bouleverse sa grille horaire pour offrir un séjour linguistique inoubliable à des élèves venus du Haut-Valais, en organisant ateliers et dégustations sur le thème du voyage.

À la fin d'une matinée riche en événements, tous se retrouvent autour d'un buffet de desserts confectionné par l'atelier cuisine.

Texte et photo: Valérie Passello

Ici, une musique bien helvétique se mêle à des effluves de raclette. Dans un décor bien valaisan, un téléphérique en matériaux de récupération n'attend plus que ses petits voyageurs. Plus loin, un avion fait de boîtes de conserves s'envole pour l'Asie. À l'accueil, deux stewarts avenants servent nasi goreng et sushis. En poursuivant son périple au cœur du Cycle d'Orientation (CO) du Haut-Lac à Vouvry, voilà que le visiteur arrive aux Etats-Unis. Là, c'est un bateau que les élèves de 9e année ont confectionné, à l'aide de capsules de café. Au menu, hamburgers et potatoes. Enfin, tout le monde se retrouvera dans le train des desserts, juste avant un après-midi sportif, qui permettra de digérer le tout. Du 23 au 31 mars, enseignants et élèves du CO vivent une aventure très particulière. Il s'agit de la 11e semaine d'échange entre le Haut et le Bas-Valais. Chef d'orchestre de l'événement, le professeur d'allemand Pierre-Yves Bruttin se réjouit: «90% de nos élèves participent à ce qui est devenu un vrai projet d'établissement. Au début, les correspondants du Haut-Valais suivaient simplement les cours, mais ça n'avait pas un grand intérêt. Depuis cinq ans maintenant, nous mettons sur pied des ateliers. Ainsi, les binômes sont obligés de se parler. C'est une expérience humaine qui va au-delà d'un simple échange linguistique», confie-t-il.

«Beaucoup de points communs»

La semaine est scindée en deux parties. Cinquante élèves partent dans le Haut-Valais, alors que cinquante haut-valaisans débarquent à Vouvry pour les deux premiers jours. Le mercredi matin sert à souffler un peu, puis c'est la rocade. Les binômes ont le choix de leur atelier, soit cuisine, travaux manuels, musique, scrapbooking, reporter ou arts visuels. Dans la perspective de cette expérience, les ados concernés ont participé à un «speed-dating» en septembre dernier, afin de désigner leur correspondant.

Tiago, 12 ans, raconte: «Avec Alexander, qui vient de Leuk, nous avons beaucoup de points communs. Par exemple, nous aimons le foot et les jeux vidéo en ligne. Mais pour se comprendre, nous devons parfois utiliser Google», avoue-t-il. L'élève du Bouveret se réjouit de partir à son tour découvrir l'univers d'Alexander et estime: «Il y a bien des chances que l'on se revoie par la suite.» Elsa, quant à elle, est un peu plus mitigée: «Ma correspondante ne dit pas grand-chose et reste avec ses amis. On essaie de la faire parler, mais c'est un peu difficile», déplore-t-elle.

Reste que ceux qui seront séduits par le principe de l'échange auront la possibilité de repartir les années suivantes pour une semaine, puis trois, ou même de suivre une année entière de scolarité en allemand. Au vu de l'ambiance conviviale et bon enfant régnant dans les couloirs de l'établissement vouvryen, plusieurs devraient, à l'avenir, faire valider leur carte d'embarquement vers l'autre région linguistique du canton.

Date:04.04.2019
Parution: 943

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio