Télécharger
l’édition n°943
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

La vallée roule pour le cyclisme

Champéry La station accueillera l'étape finale du Critérium du Dauphiné le 16 juin. Toute la vallée d'Illiez se mobilise pour l'événement, dont les retombées en termes d'image devraient être conséquentes.

Patrice Michellod, Bernard Thévenet et Gilles Maignan (de g. à d.) tiennent le guidon de l'étape champérolaine du Critérium du Dauphiné.

Texte et photo: Valérie Passello

Un comité d'organisation (CO) de 16 personnes, 150 bénévoles, un gros dispositif de sécurité, le tout pour un budget d'environ 200'000 frs. Ouvrir les bras à l'ultime étape du Critérium du Dauphiné n'est pas une mince affaire, mais, à en croire les organisateurs locaux, le jeu en vaut la chandelle. Vice-président de Champéry et administrateur de Région Dents du Midi SA, Jean-Philippe Borgeaud se réjouit: «La couverture médiatique sera un support de qualité pour présenter notre région. Nous pourrons faire passer des messages via les commentateurs de France télévision pendant un direct d'une heure trente. Et ça, ça n'a pas de prix.»

Le président du CO Patrice Michellod énumère quelques-unes des tâches à accomplir: «Nous devons gérer la réception des médias, soit quelque 80 personnes pour France télévision et environ autant pour ce qui est des autres titres. Il faut mettre en place la fermeture des routes, la communication, la sécurité, ou encore assurer la réception du matériel des équipes. Cela fait un an que nous y travaillons. Ce n'est pas rien, mais nous sommes motivés.»

Le président de Champéry Luc Fellay considère: «Sans la collaboration des autres communes de la vallée, nous ne pourrions pas organiser un tel événement. Leur apport est indispensable au niveau financier, humain et logistique.» Le canton du Valais met aussi la main au porte-monnaie, notamment via le fonds du sport. Enfin des tractations ont dû être menées avec la Confédération, reprend Luc Fellay: «Comme l'escorte policière est assurée par la garde républicaine française, il faut des permissions pour passer la frontière. Il y a aussi le problème des ondes radio, les équipes doivent pouvoir utiliser certaines fréquences sur le territoire suisse. Nous avons de bons contacts à Berne, ça se règle comme ça.»

Sur la route du Tour?

Le Critérium du Dauphiné est un «échauffement» quasi-incontournable en vue du Tour de France, qui commence deux semaines plus tard. C'est en tout cas ce qu'affirme l'ancien champion Bernard Thévenet, membre d'ASO (Amaury Sport Organisation), société organisatrice de la course: «Pour les cyclistes, arriver en forme sur le Dauphiné donne confiance et met la pression aux adversaires. Ils ont tout intérêt à faire de bons résultats.»

Pour Champéry, c'est peut-être aussi une forme d'échauffement, reprend Jean-Philippe Borgeaud: «Il est clair que nous voulons passer à l'étape supérieure», affirme-t-il. Les liens tissés avec ASO pourraient en effet déboucher sur une candidature l'an prochain, en vue d'accueillir une étape du Tour de France, cette fois-ci. Ambassadeur d'ASO, l'ancien coureur cycliste Gilles Maignan n'y voit que des avantages: «Une étape entre lac et montagnes pourrait être très intéressante à suivre. Cette région est un parfait terrain de jeu où tout est possible. On peut facilement établir un scénario de course qui amènerait du spectacle.» Toutefois, la candidature n'est pas encore déposée et la décision finale appartiendra au directeur du Tour, Christian Prudhomme.

Audace payante

En 2013, Champéry a déjà accueilli le Critérium du Dauphiné pour une arrivée d'étape et un départ le lendemain. Si les retombées économiques directes ont alors été plus conséquentes que celles espérées cette année, la visibilité a été moindre, car il ne s'agissait que d'une étape parmi d'autres. Patrice Michellod témoigne: «Nous avons eu de la patience et de l'opiniâtreté. Mais aussi l'audace d'aller trouver ASO pour leur dire que nous voulions bien accueillir une autre étape, mais pas n'importe laquelle, l'arrivée!» Si l'épreuve est déjà passée par là, c'est la première fois de son histoire qu'elle s'achèvera dans les Alpes valaisannes.

De Cluses à Champéry, les coureurs pédaleront sur 113,5 kilomètres, dont les 37 derniers s'effectueront sur territoire helvétique. Après avoir passé le Pas-de-Morgins, le peloton devrait rouler sur sol suisse dès 15h50. Il descendra à Monthey avant de remonter sur Choëx, Troistorrents et devrait arriver à Champéry vers 17h.

Date:04.04.2019
Parution: 943

Vers une fête du vélo dans le Chablais

En 2019, plusieurs courses cyclistes passeront par la région Dents du Midi. La fameuse étape finale du Critérium du Dauphiné, mais aussi la Cyclosportive Châtel-Chablais-Léman Race, la Cyclo Thomas Voeckler, la randonnée VTT Passportes du Soleil, ainsi que la course de côte Monthey-Champéry, en marge du Bike And Sound Festival le 23 août. Un essor du deux-roues qui donne des idées à Jean-Philippe Borgeaud: « Les détails doivent être peaufinés, mais nous souhaitons organiser une véritable fête du vélo cet été. En plus, des itinéraires de cyclotourisme seront bientôt inaugurés et Steve Morabito en sera l'ambassadeur.» La couverture médiatique d'un événement tel que le Critérium du Dauphiné est un élément réjouissant pour la promotion de la région, qui se positionne clairement comme un paradis de la petite reine, tant du vélo de route que du VTT.

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio