Télécharger
l’édition n°944
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Dracula s'invite au château

Saint-Maurice L'exposition 2019 du château est consacrée au vampire le plus célèbre du monde. Les multiples facettes du personnage et ses innombrables représentations sont à découvrir du 12 avril au 17 novembre.

Il aura fallu près de six mois à Philippe Duvanel pour réunir et mettre en scène un impressionnant matériel en lien avec Dracula.

Textes et photo: Valérie Passello

«Ici, les visiteurs apprendront l'origine de l'histoire. Bram Stocker a mis sept ans pour écrire son roman et l'a publié en 1897. Dans la salle suivante, il faudra se munir d'une lampe de poche ornée d'un crucifix pour voir apparaître différents portraits de Dracula, surtout tirés du cinéma, entre les croix d'un cimetière.» Sillonnant les couloirs du Château de Saint-Maurice, son directeur Philippe Duvanel présente en quelques mots la structure de l'exposition qu'il a imaginée. On est en plein montage, le concept prend forme doucement. Outre quelques cercueils, des croix et autres objets représentatifs du célèbre vampire, ce sont aussi des centaines d'affiches de cinéma et de théâtre, d'extraits de films, de couvertures de vinyles, de bandes dessinées et de livres qui attendent les curieux.

Un peu inquiétante mais sans jamais verser dans l'horreur, fascinante mais aussi amusante, l'ambiance est assez loin de celle de l'exposition consacrée à Petzi l'an dernier. Philippe Duvanel relève: «Avec 22'750 entrées, Petzi a dépassé tous les records de fréquentation. Mais nous ne voulons pas nous positionner comme un musée dédié à la littérature enfantine. Notre ligne reste la narration par le dessin et l'image. L'histoire de Dracula est à cheval entre deux publics, tous les âges peuvent y trouver leur compte. Je voulais aller au-delà de ce que l'on en connaît habituellement, ce n'est pas seulement un méchant, le personnage est bien plus complexe. Et cela avait du sens de le faire dans un château.»

Le mystère de la cape

La dimension interactive, toujours prisée du public, n'est pas oubliée, même pour les 5-10 ans. L'espace des petits vampires accueillera les bouts de chou dans un château construit à l'intérieur du château, où ils pourront jouer librement, participer à un atelier de dessin, modifier des éléments de l'affiche de l'exposition -signée du dessinateur jurassien Dexter Maurer- ou encore découvrir des BD et des films adaptés à leur âge.

Même si le roman de Stocker s'est écoulé à plus de 100 mios d'exemplaires, il n'est pas impossible que l'exposition livre encore des secrets sur la créature, y compris pour les fans absolus. Par exemple, Dracula est toujours représenté avec une grande cape noire, mais il faut savoir qu'il n'en est fait mention nulle part dans l'histoire originale. Comment cet habit est-il devenu un attribut du célèbre vampire au fil du temps? Réponse au Château de Saint-Maurice.

«Il est impossible d'être exhaustif lorsque l'on choisit un thème comme Dracula, poursuit Philippe Duvanel. Bien sûr, nous n'avons pas abordé les déclinaisons violentes ou pornographiques, notre rôle étant de rester un lieu familial.» Pendant près de six mois, le directeur s'est documenté et a choisi les éléments idoines, notamment en collaborant avec la Cinémathèque suisse et en se renseignant sur internet. Après le vernissage ce 11 avril (voir encadré), l'exposition est à voir, avec quelques frissons mais sans se faire de mauvais sang, jusqu'au 17 novembre.

Infos et dates des expos: www.chateau-stmaurice.ch

www.abbaye-stmaurice.ch

www.galerieoblique.ch

www.galeriecontrecontre.ch

Date:11.04.2019
Parution: 944

Quatre vernissages d'un coup

Le vernissage de l'exposition Dracula a lieu ce 11 avril dès 18h. Mais ce n'est pas le seul à Saint-Maurice ce jour-là. Les différents lieux d'exposition agaunois ont décidé de jouer la carte de la synergie. Ainsi, l'Abbaye lancera à 16h30 son exposition «Emmaüs, les ombres lumineuses», proposant un chemin méditatif sur le texte biblique «Les disciples d'Emmaüs». Dès 17h, la Galerie Oblique dévoilera des dessins de l'artiste bellerine Catherine Bolle et l'Espace ContreContre vernira l'exposition consacrée aux œuvres de l'artiste peintre Laurence Bender dès 18h.

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio