Télécharger
l’édition n°945
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Polyval s'oriente vers l'économie de services

Vevey La fondation qui emploie des personnes en situation de handicap a notamment ouvert un restaurant en octobre 2018 dans son nouveau bâtiment. Reconstruit pour 10 millions, l'immeuble a été officiellement inauguré le 8 avril.

Grâce au «No 6», son nouveau restaurant, Polyval offre 18 emplois supplémentaires à des rentiers de l'Assurance invalidité. S. Sack

Amit Juillard

A la rue des Bosquets 6 à Vevey, «Le No 6». Depuis le 24 octobre 2018, le nouveau restaurant de la Fondation Polyval propose un plat du jour et une carte de saison tous les midis en semaine. Au menu ce mardi 9 avril, un riz sauté au bœuf. A la carte entre autres, un risotto aux asperges, œuf coulant et coulis à l'ail des ours. Ou une entrecôte de bœuf fumée, sauce au diolinoir de chez Dizerens à Lutry, gnocchis aux herbes et jardin printanier. Comme 102 autres établissements vaudois, «Le No 6» est labellisé «Fait Maison».

80 repas par jour

En cuisine comme en salle, des personnes en situation de handicap. «C'est le premier restaurant ouvert au public de l'histoire de la fondation, s'enthousiasme Hervé Corger, directeur général. Les débuts sont très, très bons. Ça permet aux employés d'être proches des clients. Nos gens sont contents et la clientèle satisfaite.» Avec l'avènement du «No 6» et ses 80 repas chaque jour, 18 emplois supplémentaires pour des rentiers de l'Assurance invalidité. Pour un total de 60 à Vevey et plus de 500 dans le canton.

Une nouvelle activité permise par la reconstruction de l'immeuble de la fondation. Coût de cette mise aux normes: 10 millions pour 5 étages. «Après deux ans et demi dans nos locaux transitoires à La Veyre, nous sommes soulagés d'avoir fini nos déménagements, lâche Hervé Corger. Depuis juin, nous avons repris nos marques. Ces travaux nous ont permis de nous ouvrir à de nouvelles activités, historiquement industrielles. Nous nous tournons aujourd'hui vers les services.» Dans les ateliers, du conditionnement de produits bio, de la mise sous pli ou du montage électromécanique.

Nouveaux appartements protégés

Autre nouveauté dans le bâtiment: quinze appartements protégés pour personnes âgées ou à mobilité réduite. Propriétés de la coopérative d'habitation d'utilité publique Primavesta. «Nous sommes pour la première fois en copropriété, se réjouit Hervé Corger. Il y a des synergies à mettre en place. Aujourd'hui déjà, des personnes en situation de handicap viennent en aide à des personnes âgées en s'occupant de l'entretien de l'immeuble.» Polyval gère également une blanchisserie destinée aux locataires. L'inauguration officielle s'est tenue le 8 avril, en compagnie de 120 invités. Parmi lesquels Pierre-Yves Maillard, conseiller d'Etat en charge de la santé. Pour ses sept sites dispersés dans le pays de Vaud, Polyval fonctionne avec un budget de 22 millions par an, dont 7 versés par le Canton.

Date:18.04.2019
Parution: 945

Qualité de vie améliorée à la fondation Les Eglantines, qui inaugure un bâtiment à 15 millions

Il était devenu trop vieux et ne répondait plus aux normes, l'immeuble du Petit-Clos 4 à Vevey. Démoli début 2016, le nouveau des trois bâtiments de la fondation Les Eglantines a été livré en mai 2018. Avec en prime des locaux plus spacieux pour les usagers en situation de handicap et le personnel (photo: R. Gindroz). «Leur qualité de vie est nettement améliorée, tout le monde est beaucoup plus à l'aise, se réjouit José Barroso, directeur général. Nous avons par exemple installé des capteurs dans les chambres pour que les résidents puissent télécommander l'ouverture d'une porte. Nous avons fait en sorte de leur offrir plus d'autonomie.»

Dans le nouvel édifice, les bureaux de l'administration, un centre de jour et de nouvelles cuisines. Deux ateliers «à vocation socialisante» aussi: un tea-room et une blanchisserie. Deux lieux de vie accueillent par ailleurs 14 personnes. Au total, le site dispose de 51 lits, de 32 places en atelier et de 15 pour l'accompagnement à domicile. «Nous recevons en outre une centaine de personnes chaque jour», complète José Barroso. L'encadrement est assuré par 140 employés.

Coût de la reconstruction: 15 millions. Dont 12 financés par le Canton. L'Etat subventionne par ailleurs Les Eglantines à hauteur de 8,2 millions, sur un budget de 12,6 millions. L'inauguration officielle a eu lieu le 11 avril. Au programme, des visites guidées et des animations comme des gymkhanas en chaises roulantes pour les 450 invités. La fondation a également dévoilé son nouveau logo aux teintes violacées. Trois vagues pour trois valeurs: ouverture, responsabilité et respect.

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio