Télécharger
l’édition n°946
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Quatre ans plus tard, les voyageurs sortent du frigo

Chernex Un abri provisoire sera en place à la gare cet automne, promet le MOB. Prévue pour l'hiver 2020, la construction d'un édifice définitif suivra. Pour la plus grande joie de Stéphane Golay, citoyen retraité qui l'attend depuis 2015.

En 2015, l'actuelle boulangerie avait pris la place de la salle d'attente de la gare.S. Giampetruzzi

Amit Juillard

Son combat a peut-être trouvé son épilogue. A coup de courriers, le retraité Stéphane Golay se bat depuis novembre 2017. Son objectif: permettre aux usagers du train au départ de Chernex de patienter au chaud durant les mois les plus froids. Aujourd'hui, un projet est sur les rails. Contacté par Le Régional, Jérôme Gachet, porte-parole du MOB (Chemin de fer Montreux-Oberland bernois), annonce en primeur: «Le MOB souhaite bien construire un abri à la gare de Chernex. Le but est de trouver une solution qui satisfasse tout le monde. Nous ne pourrons toutefois pas être prêts pour l'automne 2019. Nous allons donc installer quelque chose de provisoire pour l'hiver prochain.» Une construction définitive devrait voir le jour fin 2020. «J'accueille cette nouvelle avec enthousiasme, se réjouit Stéphane Golay, Genevois d'origine et habitant du village depuis 10 ans. Même si la solution est provisoire. Ce qui me navre en revanche, c'est qu'on en soit encore aux demandes d'autorisations 4 ans après la fermeture du hall de gare.»

Rien ne se passe comme prévu

Pour comprendre, il faut remonter en 2015. Cette année-là, le MOB décide de fermer son guichet et de remplacer la salle d'attente chauffée par une boulangerie. Aux premiers frimas, des voyageurs déplorent la disparition du local, Le Régional se fait l'écho sous le titre: «Frigorifiés, les voyageurs?» (notre édition 783). Les plans d'un édicule chauffé et en bois seront mis à l'enquête au début 2016, leur promet alors la compagnie. Or, rien ne se passe comme prévu. «La procédure a finalement dû se faire auprès de l'Office fédéral des transports (OFT), raconte Jérôme Gachet. Et les procédures ferroviaires sont plus compliquées et plus lentes que les procédures communales.» Résultat, les utilisateurs s'exposent à la bise et à la pluie durant les hivers 2015-2016 et 2016-2017. C'en est trop pour Stéphane Golay, par ailleurs actif au sein du chemin de fer-musée Blonay-Chamby. La première de ses missives au MOB part en novembre 2017. Un container chauffé est finalement installé jusqu'au printemps 2018. Mais à l'automne 2018, la structure ne réapparait pas. Rebelote, il reprend sa plume. Deux échanges épistolaires plus tard, deux informations. Faute d'autorisation, le container ne reviendra pas pour la saison 2018-2019. Mais un permis de construire pour un édifice définitif a été demandé à l'OFT. Fin de l'histoire? Non.

Opposition de la Commune

Le 6 novembre 2018, la nouvelle construction est mise à l'enquête publique. Mais, patatras, la Commune de Montreux met son véto le 4 décembre, apprend Stéphane Golay dans une lettre du MOB datée du 28 janvier 2019. «Nous avons fait opposition pour des questions d'aménagement du territoire, explique Laurent Wehrli, syndic PLR, joint par téléphone. La proposition n'était pas légale par rapport à la planification de la zone.» L'intégration du projet architectural dans le patrimoine bâti était également problématique, estiment les autorités. De guerre lasse, Stéphane Golay contacte l'édile le 4 février. Réponse du politicien le 13 février: des discussions sont en cours avec l'OFT et le MOB et une solution est à bout touchant. Un nouveau dossier va être déposé. Le 16 avril, le citoyen s'adresse au Régional. La suite est connue.

Date:25.04.2019
Parution: 946

Dans ce dossier

Documents

Vidéo
Documents audio