Télécharger
l’édition n°947
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Un magasin géré par ses clients

Vevey L'association Epicoop veut créer la première épicerie coopérative et participative de la Riviera. Le concept: ses membres en seraient les uniques clients, mais aussi les gestionnaires ou les caissiers deux heures par mois. Une séance d'information aura lieu le 10 mai.

Le concept, né dans les années 1970 à New York, vise à renforcer le lien social et à protéger l'environnement à l'échelle localeStills & Epicoop

Amit Juillard

Tout commence par un tour de table. Chacun dit «sa météo». «J'ai enfin plus d'énergie, je serai à même de vous donner un coup de main», amorce Maude, journaliste de profession. A ses côtés ce soir, dans un coin du bar de l'hôtel Astra à Vevey, cinq autres membres de la «commission communication» de l'association Epicoop. Du nom probable du futur magasin participatif et coopératif de la Riviera. Une épicerie vendant des produits, dans la mesure du possible, bio et locaux. Thème de la réunion de ce 23 avril: la promotion de la séance d'information du 10 mai au collège du Clos à Vevey, notamment organisée pour attirer de nouveaux cotisants. Fondée en avril 2018, Epicoop en compte aujourd'hui une trentaine. Septante de plus sont nécessaires à l'ouverture de l'échoppe.

Payer les producteurs au prix juste

Dans ce modèle de coopérative, seuls les sociétaires ont accès aux étalages. Et tous deviennent copropriétaires: ils achètent une part sociale à 50 frs, en sus de s'acquitter de la cotisation de 20 frs par an. Mais ils sont également cogestionnaires puisqu'ils sont bénévoles deux heures par mois. Derrière la caisse, dans les rayons une serpillère à la main après la fermeture ou encore sur le terrain auprès des producteurs partenaires. Le concept, né dans les années 1970 à New York, vise à renforcer le lien social et à protéger l'environnement à l'échelle locale. Chaque coopérateur a par ailleurs son mot à dire sur les produits vendus: la gouvernance est horizontale.

«Notre assortiment permettra en outre de couvrir tous les besoins de la vie courante, promet Fabrice, membre fondateur. Et à qualité égale, nous serons moins chers, tout en payant le prix juste aux producteurs. Le bénévolat permet de réduire les charges.» L'emplacement exact de la nouvelle épicerie reste à définir. Il dépendra du nombre d'adhérents et des locaux disponibles. Mais Vevey tient la corde. Ce serait une première sur la Riviera.

Date:02.05.2019
Parution: 947

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio