Télécharger
l’édition n°947
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

La parole aux jeunes !

Villeneuve Le président du Conseil communal entend créer un conseil des jeunes, auquel les 15-25 ans sont invités à participer. Première séance le 9 mai.

Robert Conrad espère que les 15-25 ans saisiront l'opportunité de s'exprimer en prenant part au Jeune ConseilDR

Texte et photo: Valérie Passello

Musique, argent, amour, transports, école, pollution, danse, travail ou encore climat. Les thèmes qui seront abordés par le «Jeune Conseil», c'est son nom, restent encore à définir, mais ils seront sans doute variés et nombreux. C'est ce qu'espère en tout cas Robert Conrad, président du Conseil communal de Villeneuve et initiateur de la démarche: «Les questions à discuter ou d'éventuels projets seront à définir une fois que les jeunes se seront exprimés. Personnellement, je vois trois niveaux de débats possibles: local, régional et national.» Le but est d'intéresser les ados et jeunes adultes à la chose publique et, pourquoi pas, de les aiguiller plus tard vers un chemin politique. Les 15-25 ans de la commune ont été conviés à la première séance du Jeune Conseil le 9 mai à 19h à la Maison de Ville, par l'envoi de 706 lettres, expédiées avec le concours du bureau du Conseil communal. Robert Conrad a également approché des jeunes sur le territoire: «L'un d'entre eux m'a demandé ce que nous allions leur dire, s'amuse-t-il, je lui ai alors expliqué que ce serait aux participants d'exprimer leurs souhaits et leurs attentes!»

La politique, un truc de vieux ?

C'est en novembre dernier que l'idée est venue à Robert Conrad: «L'expérience a déjà été tentée par le passé, mais cela vaut très certainement la peine de réessayer», considère-t-il. Deux essais on en effet été menés en 2015 et 2016, avec une participation relativement modeste. Par l'envoi des courriers et une large diffusion de l'information, aussi sur internet et les réseaux sociaux, le porteur du projet espère éveiller l'intérêt du plus grand nombre. En cas de succès, le Jeune Conseil pourrait se réunir à raison de trois fois par an. Il n'aura pas de pouvoir décisionnel, mais représentera une force de proposition. Le résultat de ses débats devrait être relayé auprès des autorités. Mais aujourd'hui, y a-t-il un fossé entre la jeunesse et le tissu politique villeneuvois? Réponse de Robert Conrad: «De tout temps, il y a eu un décalage entre les générations. Pour beaucoup, la politique est un truc de vieux. Toutefois, à Villeneuve, nous avons des conseillers communaux de moins de 25 ans. Ceux-ci ne feront pas partie du Jeune Conseil, mais je les ai invités à y participer en tant que scrutateurs ou secrétaires.» La première séance devrait avoir des allures de brainstorming. Il s'agira de provoquer la discussion, puis de la canaliser. Des conseils des jeunes existent et fonctionnent ailleurs, comme celui de Lausanne par exemple, qui compte 60 sièges, mais différentes communes ont aussi essayé de lancer le mouvement, sans succès. S'ils souhaitent être entendus, les jeunes Villeneuvois ont la parole. La balle est dans leur camp.

Date:02.05.2019
Parution: 947

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio