Télécharger
l’édition n°949
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Seul le ballon sera en plastique

Lutry Exit le caoutchouc potentiellement cancérigène, le liège remporte le match pour le futur terrain du Grand-Pont. Sans hésiter, le législatif vote à l'unanimité un crédit de 650'000 frs pour renouveler la pelouse synthétique qui arrivait en bout de course.

Le remplissage en liège sera 100% naturel alors que le fond sera toujours en plastique.DR

Xavier Crépon

Gare aux HAP, ou plus scientifiquement Hydrocarbure Aromatique Polycyclique. Ce nom barbare est celui du principal composant des petites billes de pneus usagés que l'on retrouve sur de nombreux terrains de foot synthétiques. Toxique et potentiellement cancérigène. Aussi, Lutry souhaite le remplacer par précaution. Au Conseil communal du 6 mai, le choix s'est porté sur le liège 100% naturel et réutilisable. Ce malgré son coût d'entretien supérieur - 6'000 frs pour le caoutchouc, 10'000 frs pour le liège.

Gazon pas si naturel

Mais pourquoi ne pas revenir à un terrain composé d'herbe et de terre? «Le gazon naturel n'en a que le nom», assure le municipal Charles Monod. Avec plus d'une tonne d'engrais utilisée par année pour son entretien, il en voit de toutes les couleurs au niveau des produits chimiques utilisés. Après, il faut aussi prendre en compte l'aspect durabilité. Le gazon ne peut pas supporter la même charge d'entraînements et de matchs qu'un synthétique.» Avec plus d'une dizaine d'équipes, entre juniors et actifs, le FC Lutry ne peut pas envisager cette possibilité. «En cas d'intempéries, il deviendrait impraticable et sa remise en état prendrait du temps car il faut attendre qu'il repousse», avertit l'édile.

Matériau de qualité

Malgré quelques inconvénients, le liège semble être la solution. «Son seul défaut est que cette couche de remplissage peut se déplacer lors des fortes pluies formant ainsi des amas», prévient Charles Monod. «Aura-t-on besoin d'un compresseur, d'une binette ou bien d'un sarcloir pour y remédier?», demande le socialiste Gaston Asper avant le vote final. Pas d'inquiétude à avoir selon le municipal, sa remise en état dans ces conditions ne nécessitera pas de tels outils. Indolore, résistant au feu et ressource qui se renouvelle naturellement avec le temps, le liège remporte le match. Reste à souhaiter la pareille au FC Lutry pour les saisons à venir afin de viser la promotion en 2e ligue interrégionale.

Date:16.05.2019
Parution: 949

« Fin de l'aventure » pour le syndic

Entré dans le monde de la politique il y 45 ans, puis syndic depuis 2011, Jacques-André Conne quittera ses fonctions à la fin de l'année. Après mûre réflexion, le PLR a décidé de se distancer de la politique pour se consacrer davantage à sa famille. «C'est le moment pour moi de mettre un terme à cette aventure. Il est temps désormais pour Lutry de faire appel à des forces nouvelles», a-t-il annoncé lors de ce même Conseil communal. En guise de point final, l'édile n'a pas oublié de remercier les citoyens pour leurs échanges réguliers qui lui ont énormément apporté tout au long de son mandat.

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio