Télécharger
l’édition n°949
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Une halte rayée de l'horaire sur la ligne Vevey-Blonay

Transports Riverains et Association Transports et Environnement Vaud font recours au Tribunal administratif fédéral contre le remplacement des haltes de Clies et Gilamont par une nouvelle station, Vevey-Vignerons, entre les deux, sur la ligne MVR. Malgré cela, le transporteur entend supprimer Clies dès le 1er juillet. Motif: la dangerosité de cet arrêt, par ailleurs incompatible avec la cadence au quart d'heure sur ce tronçon qui enregistre 41'272 voyageurs par semaine.

Les trains ne s'arrêteront plus à Clies, sauf pour croiser à certaines heures de la journée.

Textes et photo: Priska Hess

C'est en première instance, au Tribunal administratif fédéral à St-Gall, que se joue en ce moment le sort du projet de la nouvelle halte Vevey-Vignerons, qui doit remplacer celles de Gilamont et de Clies sur la ligne MVR (Transports Montreux Vevey Riviera) entre Vevey et St-Légier (voir Le Régional 879). Face aux MVR et à l'Office fédéral des transports, cinq riverains bien décidés à lutter jusqu'au bout pour le maintien de la halte de Clies. «Nous faisons recours suite à la levée de notre opposition collective, signée par 144 habitants concernés. Nous nous sommes lancés à cinq seulement dans cette procédure, au vu des émoluments. Mais les autres opposants sont derrière nous», assure Jean-François Fornet. L'Association Transports et Environnement Vaud fait elle aussi recours, ainsi qu'un propriétaire foncier. Les communes de Vevey et St-Légier, qui s'étaient également opposées au projet, ont, elles, renoncé à aller plus loin.

Les trains ne s'arrêteront plus

Conséquence: la construction de la nouvelle halte n'a pu démarrer, alors que les MVR prévoyaient sa mise en service d'ici à la Fête des Vignerons, parallèlement au passage à l'horaire au quart d'heure – très attendu sur cette ligne enregistrant 41'272 voyageurs par semaine selon les derniers comptages des MVR. «La cadence aux 15 minutes entrera quand même en vigueur le 1er juillet, annonce Jérôme Gachet, responsable communication pour les MVR. Pour la garantir, une seule desserte sera maintenue entre Vevey et Hauteville, celle de Gilamont, en attendant la réalisation de Vevey-Vignerons ou une autre solution. Mais les trains ne s'arrêteront plus à Clies, sauf pour croiser à certaines heures de la journée. Nous avions de toute manière l'obligation de fermer cette halte en raison de sa dangerosité.»

Des alternatives, vraiment ?

Sans l'arrêt de Clies et à défaut de nouvelle halte Vevey-Vignerons 300 mètres en aval, les 772 voyageurs par semaine embarquant ou débarquant à cet endroit – selon les derniers comptages en date des MVR – devront donc trouver une solution alternative, comme le bus faisant la liaison avec Vevey toutes les quinze minutes en semaine. Durée du parcours 12 minutes et 8 au retour, contre 3 avec le train. Pour St-Légier ou Blonay, il leur faudra rejoindre l'arrêt de Hauteville à 700 mètres, ou encore prendre le bus jusqu'à la gare de Vevey... puis le train MVR. «C'est une incitation à utiliser la voiture! Sans compter les gens âgés qui n'ont plus cette possibilité et les écoliers», déplore Jean-François Fornet. Onze élèves sont concernés, indique le municipal des écoles Gérald Gygli. «Nous allons analyser la situation pour voir s'il faut prévoir le passage d'un bus scolaire».

Reste l'incertitude quant à l'impact de l'effet suspensif du recours. «D'après notre avocat, Clies et Gilamont ne peuvent être fermées puisque la procédure est en cours», note Jean-François Fornet. Autre analyse du côté des MVR, comme le précise Jérôme Gachet: «La question de la sécurité de Clies est indépendante de l'effet suspensif, mais relève de la responsabilité de notre entreprise».

Date:16.05.2019
Parution: 949

Un dossier au goût amer

«Les haltes Gilamont et Clies ne sont plus conformes aux normes de sécurité et à la Loi pour l'égalité des handicapés. Nous avons étudié toutes les solutions possibles pour les adapter. Mais cela s'est avéré techniquement impossible à Gilamont en raison de la courbe extrême où se trouve l'arrêt. A Clies, aucune solution n'était non plus techniquement réalisable», rappelle Jérôme Gachet, porte-parole des MVR. Problématique venue s'imbriquer dans celle du passage à la cadence au quart d'heure nécessitant, selon les MVR, un seul point d'arrêt au lieu de deux entre Vevey et Hauteville. Les riverains, eux, ont le sentiment que leurs propositions n'ont pas été prises en compte. Quant aux communes, elles n'ont pu obtenir les mesures complémentaires demandées, notamment en termes d'accès à la future halte.

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio