Télécharger
l’édition n°949
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Chiens et frisbees, spectacle garanti!

Aigle Inédit en Suisse romande, un tournoi de frisbee canin se tiendra sur le terrain de foot des Glariers, les 25 et 26 mai. Entre 50 et 70 compétiteurs, venus de toute l'Europe, devraient être présents.

Comprenant des figures, des sauts et des lancers, le frisbee canin est exigeant, tant pour le chien que pour son maître.A. Trächslin

Valérie Passello

«Un chien posé, qui écoute son maître, musclé, solide et pas trop lourd», énumère Florence Babolat. Telles sont les qualités nécessaires pour qu'un toutou excelle dans la discipline du frisbee canin. Son propriétaire aussi doit se livrer à un entraînement rigoureux, poursuit la représentante romande de l'association Swiss Disc Dog Challenge (SDDC): «D'après les spécialistes, il faudrait s'exercer à lancer un frisbee au moins 200 fois avant de commencer à le lancer à son chien», relève-t-elle. C'est donc bien d'un sport d'équipe qu'il s'agit, avec des règles et des codes qui régissent aussi bien le comportement du chien que celui de son maître.

À Aigle les 25 et 26 mai, le public assistera à des sessions de «freestyle» en musique, agrémentées de figures proches du hip-hop et des arts martiaux, ainsi que de lancers. Mais aussi à des épreuves de «distance», où les chiens devront attraper un frisbee expédié le plus loin possible, sur un terrain délimité et en un temps donné. Entre 50 et 70 équipes sont attendues au terrain de foot des Glariers. Technique et physique, l'événement promet d'en mettre plein les yeux aux spectateurs, assure Florence Babolat: «C'est la première fois qu'une telle compétition est organisée en Suisse romande, c'est une activité que l'on ne voit jamais! Que l'on soit propriétaire de chien ou pas, la découverte en vaut la peine, c'est un spectacle formidable, également pour les enfants.» Stands, animations et petite restauration devraient permettre à tous de passer un agréable moment.

La discipline par le jeu

Échauffements, exercices cardio, de renforcement musculaire, mais aussi d'obéissance, le programme d'entraînement est digne des sportifs d'élite. Mais il est indispensable de ménager son compagnon, précise l'organisatrice du tournoi: «Il ne faut pas en faire trop, car c'est une activité très physique. N'importe quel chien dès 18 mois peut jouer, mais on voit relativement peu de grandes races, les animaux sont trop lourds pour sauter et peuvent se blesser en retombant. Il y a beaucoup de Border Collie, de bergers australiens, de Jack Russell ou de caniches, qui travaillent très bien.»

Outre le côté exigeant de l'activité, le frisbee canin est aussi un jeu, qui permet de canaliser l'énergie de son chien. C'est d'ailleurs ainsi que Florence Babolat y est venue: «J'ai tenté de faire de l'agility avec ma chienne Indie. Mais elle devenait incontrôlable aux côtés de ses congénères. En faisant des recherches, je suis tombée par hasard sur le site de Ron Watson, le «gourou du frisbee» et j'ai suivi plusieurs cours. Après un an et demi de travail quotidien, Indie est au top. Et elle adore ça!»

Date:16.05.2019
Parution: 949

Sous l'œil des juges

Si le frisbee canin est encore méconnu en Suisse romande, il cartonne aux Etats-Unis depuis les années 1970, où quelques passionnés ont réussi à en faire leur métier, proposant des démonstrations lors de manifestations. En Europe, la discipline est en plein essor, notamment en Italie, en République Tchèque ou en Allemagne. En Suisse, l'association SDDC existe depuis 2016. Pour le tournoi prévu à Aigle, quatre juges expérimentés d'Italie, de Suisse et des Etats-Unis seront présents pour noter les prestations. Une catégorie «fun» permettra à des équipes moins expérimentées de situer leur niveau, grâce au retour des juges.

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio