Télécharger
l’édition n°949
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Match train-avion : 1 à 0 à Epalinges

ecoles Une motion visant à supprimer la subvention communale pour les voyages de fin d'études si le trajet est effectué en avion fait débat.

L'avion pollueur n'est plus un mythe.Adobestock

Textes: Xavier Crépon

«Les émissions de CO2 sont un grave problème, ce n'est un secret pour personne», alerte le Vert Erich Dürst. Le motionnaire qui rêve d'un avenir meilleur pour les nouvelles générations a bien entendu leur message pour le climat. Prenant le train en marche, l'élu veut favoriser ce moyen de transport au détriment de l'avion pour l'organisation des voyages d'études de dernière année scolaire obligatoire des jeunes palinzards. «Plus exotique, convivial et très apprécié des élèves, le train doit devenir une solution de premier choix», assène-t-il. Sa proposition: supprimer la contribution financière de 200 frs versée par la commune pour chaque élève dès 2020 si le voyage se fait en avion. Le montant ainsi économisé pourrait être reversé pour les trajets en train. Au Conseil communal du 7 mai, le groupe PLR ainsi que le municipal Pierre Jolliet émettent des réserves.

La fin des débats

«La mesure est beaucoup trop contraignante et ne laisse pas vraiment d'alternatives, affirme l'édile responsable des écoles et de la jeunesse. Avec l'arrêt du Tribunal fédéral sur les camps et les courses d'écoles, nous ne pourrons dorénavant demander plus que 80 frs par semaine aux parents pour les voyages d'études. Si nous coupons notre contribution, ce montant prendra l'ascenseur en cas de départ en avion. Ils refuseront tout simplement de payer et les élèves ne pourront pas partir.» Le PLR trouve la démarche discutable. «Imposer un voyage en train par la coercition ne nous semble pas judicieux, avance Enzo Santacroce. Il serait nettement préférable que les élèves déterminent librement leur choix quant à la modalité de transport qu'ils souhaitent prendre.» Selon lui, enlever l'option avion d'entrée de jeu couperait court au débat dans les salles de classes.

À qui la responsabilité ?

«Je ne vois pas en quoi ma motion empêcherait le débat, défend Erich Dürst. Ma proposition n'interdit pas le voyage par avion, mais cherche à privilégier le train. Cela fermera peut-être certaines possibilités de destination, mais cela en ouvrira aussi d'autres moins connues qui ne sont pas couvertes par les vols low-cost.» Enseignante et élue hors-parti, Anne-Catherine Doyer loue les avantages du chemin de fer, mais avoue que ce n'est pas toujours envisageable. «Cela devient vite compliqué quand il y a des grands groupes d'élèves, d'autant plus avec les changements de correspondance. L'idée des trains de nuit directs pourrait être également une possibilité intéressante, mais malheureusement l'offre est quasi inexistante de nos jours.» Le motionnaire souligne alors tout l'intérêt de sa démarche. «C'est avec de tels mouvements que nous reviendrons peut-être à une offre plus responsable et respectueuse de l'environnement. Nous n'avons peut-être pas pris les bonnes décisions il y a 20 ou 30 ans, mais prouvons désormais à nos jeunes que ces enjeux nous tiennent à cœur en prenant nos responsabilités.» Pour Pierre Jolliet et Enzo Santacroce, cette responsabilisation doit se faire par les jeunes. «C'est à eux qu'il incombe de prendre en charge leur avenir et de décider des changements qu'ils entendent appliquer. Ne leur confisquons pas ce droit par des interdictions et faisons leur confiance.» Face à ces divergences d'opinions et persuadé que cette thématique est centrale, le législatif décide de renvoyer la motion en commission pour une étude approfondie.

Date:16.05.2019
Parution: 949

Nouvelle ligne de bus et chemin piéton sécurisé

Quelques jours avant le vote du 19 mai sur le Closalet, la commune confirme sa volonté d'élargir son offre en matière de transports publics et de promouvoir la mobilité douce. Deux mesures de la Municipalité comme alternative à la voiture individuelle reçoivent l'aval du Conseil: une nouvelle ligne de bus reliant les Croisettes au quartier du Polny d'ici à 2021, et un projet de chemin sécurisé entre le Closalet et les Croisettes.

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio