Télécharger
l’édition n°950
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Passer de la voiture au bus

Lutry Un élu propose de construire des parkings d'échange et de co-voiturage pour faciliter le transfert modal. Et peut-être profiter des subventions du canton pour ses projets de mobilité combinée.

Les Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) pourront traverser certains ronds-points, comme ici après la suppression du Grand-Pont, et bénéficieront de la priorité aux carrefours.www.axes-forts.ch

Xavier Crépon

«Si nous voulons nous diriger à l'avenir vers les transports publics, nous devons nous en donner les moyens.» Fortement concerné par les problématiques de mobilité qui touchent Lutry, le PLR Patrick Sutter pense qu'il faut rendre plus attractif l'accès aux trains et aux bus, faute de quoi les lutryens n'abandonneront pas leurs automobiles. En débat au Conseil communal du 6 mai, son postulat vise à étudier la possibilité de créer des parkings d'échange et de co-voiturage à proximité des points centraux de la commune: gares de Lutry et de la Conversion, entrées et sorties d'autoroute, ainsi que futurs arrêts des Bus à Haut Niveau de Service (BHNS - voir encadré).

Profiter des subventions

«Le canton planche sur des projets de transports publics permettant d'atteindre rapidement le centre de Lausanne depuis l'ouest de l'agglomération», rappelle Patrick Sutter. Lutry se voit surtout concernée par les BHNS dans le cadre des lignes connectées du Projet d'agglomération Lausanne-Morges (PALM). «Petit problème, souligne l'élu, ces bus desserviront le bourg de la commune mais pas les quartiers Nord. Les lutryens, et encore plus ceux des hauts, resteront très attachés à leurs voitures si nous ne leur donnons pas la possibilité de stationner à proximité des transports publics.» De par son important dénivelé, Lutry a en effet de quoi décourager. «Il est primordial que la desserte et l'offre en matière de stationnement soient améliorées afin d'assurer le transfert modal. C'est l'opportunité rêvée de la faire maintenant, s'exclame Patrick Sutter. Avec les subventionnements prévus par le canton pour ce type de projet, nous nous devons d'essayer.»

Financement peu probable

«Nous ne sommes pas contre l'idée d'installer de nouveaux parkings, rétorque le municipal Vert de la mobilité Kilian Duggan. Malheureusement, le canton ne financera en principe que ceux d'importance cantonale, voire régionale mais pas les locaux. Son objectif est aussi de soutenir les projets qui seront développés en amont, au plus proche des pendulaires et non à proximité des centres urbains.» Lutry, qui se trouve dans le périmètre du PALM, ne devrait donc pas bénéficier d'aides financières. «Le but n'est pas de faire entrer encore plus de voitures à Lausanne, mais à l'inverse d'inciter aux transports publics et à la mobilité douce. Je doute donc que nous ayons une chance d'être financés, même partiellement», estime l'édile. «Puisque que nous voulons pousser les gens à abandonner leurs automobiles, je pense quand même qu'il est primordial d'étudier la question, même sans subventions», réagit Patrick Sutter. Avis partagé par le reste du législatif, qui décide de transmettre le postulat à une commission pour étude. «Nous prendrons en compte votre demande, assure Kilian Duggan, mais sachez déjà que plusieurs mesures sont prévues dans notre futur plan directeur des mobilités qui devrait entrer en vigueur en 2020.»

Date:23.05.2019
Parution: 950

Une télécabine urbaine à Lutry?

Le Régional s’est rendu au Château de Lutry pour rencontrer le municipal Kilian Duggan. L’édile a tenu à détailler les mesures envisagées par l’exécutif dans le futur plan directeur des mobilités. «Nous n’avons pas abandonné notre projet de parking qui n’avait pas passé la rampe en 2016. Rien n’est encore décidé, mais si nous revenons avec une proposition, celle-ci ne sera pas forcément localisée au même endroit.» Pour éviter les bouchons au Bourg et à la Conversion (actuellement 15'000 et 12'000 véhicules par jour), la Municipalité veut aussi renforcer l’axe Nord-Sud. «Nous avons déjà amélioré cette desserte avec deux nouvelles lignes de bus et nous travaillons sur d’autres projets comme celui d’un télécabine urbain ainsi que des navettes autonomes.» De beaux projets qui doivent encore être étudiés par l’exécutif avant de pourvoir aller plus loin.

Un chantier à 30,5 millions pour les bus à Lutry

Rapides, confortables et efficaces, les bus à haut niveau de service (BHNS) prévus pour 2022 doivent inciter la population de l'agglomération lausannoise à favoriser les transports publics plutôt que la voiture. Avec leurs 25 mètres de longueur, ils pourront transporter jusqu'à 200 passagers, de quoi désengorger le trafic des axes principaux (Val-Vert – Galicien/Lausanne-centre – Bellevaux / Bussigny – Lutry). Mais pour cela, leur intégration doit se faire sur le réseau routier. Au vu de leur grande taille, des modifications urbaines sont inévitables. À Lutry, pas moins de 30,5 mios de frs seront pris en charge par la commune pour les chantiers: suppression du Grand-Pont pour laisser place à un giratoire, création d'une place publique au carrefour du Voisinand et requalification paysagère complète de la route de Lavaux. Paudex, avec une enveloppe de 8,3 mios de frs, va principalement élargir la route du Simplon pour créer une voie qui sera réservée à ces bus. La facture la moins salée sera pour Pully avec 3,5 mios de frs pour le réaménagement de son espace public et la mise en place d'un nouveau schéma de circulation sur l'avenue de Lavaux.

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio