Télécharger
l’édition n°950
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

«Je souhaite remettre la tour au milieu du village»

Villeneuve La commune souhaite acquérir le hall d'entrée de la Coop, dans lequel se trouve la Tour Bouvier, vestige d'un édifice datant du 13e siècle.

Le municipal Michel Oguey aimerait que les Villeneuvois fassent part de leurs idées pour la réhabilitation de la Tour Bouvier.

Texte et photo: Valérie Passello

L'emplacement est pour le moins particulier. Quiconque pénètre dans le hall d'entrée de la Coop de Villeneuve aperçoit la tour carrée, ou plutôt ce qu'il en reste. Elle est baptisée Tour Bouvier. Construit dès 1237, l'édifice est avalé par la construction de l'Hôtel du Raisin au 19e siècle. C'est à la démolition de ce dernier, il y a près de 30 ans, que les vestiges de la Tour Bouvier ont été dégagés. Ainsi, ce morceau de patrimoine se retrouve aujourd'hui dans le hall d'entrée du bâtiment qui abrite l'enseigne orange.

Apprenant la faillite de la société Raisin Invest SA, propriétaire du lieu, la commune s'est intéressée à racheter ce bien, pour un montant maximal de 274'000 frs. Le municipal des finances Michel Oguey indique: «J'ai expliqué au Conseil communal que je souhaitais remettre la tour au milieu du village. Elle est située en plein cœur de Villeneuve, à l'abri et dans un lieu fréquenté. Je suis sûr que cet investissement sera rentable.» À noter qu'une droguerie occupe environ 70 m2 du hall, ce qui génère un revenu locatif annuel de 21'000 frs.

Un lieu à faire vivre

Ce 16 mai, le législatif villeneuvois donne donc son aval à l'achat du hall d'entrée et de son contenu historique. Mais il subsiste des réticences, portant sur le coût et sur l'incertitude quant à la réhabilitation du lieu. Mais Michel Oguey rassure: «Sur un budget de 35 mios, l'investissement me semble raisonnable. De plus, Raisin Invest SA a mis à l'enquête en 2013 un projet de réhabilitation qui a passé la rampe et a reçu l'aval des monuments historiques. Nous repartirons sur cette base pour notre projet», note-t-il.

Pour l'heure, le municipal pense à la création d'un commerce dédié aux produits du terroir, qui pourrait accueillir des expositions. L'ouverture d'un débit de boissons n'est pas exclue non plus. «Dès que nous en serons propriétaires, nous pourrions par exemple lancer un concours d'idées auprès de la population, j'aimerais quelque chose de vivant», précise Michel Oguey. Le sort de la Tour Bouvier pourrait être scellé au début de l'an prochain.

Date:23.05.2019
Parution: 950

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio