Télécharger
l’édition n°951
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Des travaux pour cimenter les liens sociaux

L'association La Cimenterie, centre de rencontres et de loisirs, vise l'amélioration du «vivre ensemble» depuis plus de vingt ans. Elle lance une campagne de financement participatif pour l'aménagement des combles de la bâtisse et espère récolter 25'000 frs d'ici au 22 juin.

Dynamique et enthousiaste, le comité de La Cimenterie espère pouvoir terminer ses travaux grâce à la solidarité des contributeursDR

Vouvry

Valérie Passello

«Les combles, objectif culture», ainsi s'intitule le projet lancé par l'association La Cimenterie sur la plate-forme de financement participatif Wemakeit. Son nom vient de l'histoire du bâtiment, puisqu'il s'agit de l'ancienne cimenterie de Vouvry, mise à disposition par la commune. D'abord maison des jeunes, la mission du lieu a évolué au fil du temps et de la demande, pour devenir un véritable ciment social de la région du Haut-lac. Désormais, de nombreux acteurs y évoluent, en plus des adolescents et jeunes adultes (voir encadré). L'idée aujourd'hui est d'ajouter un étage culturel à l'édifice.

Stéphane Burnier est l'un des deux animateurs socioculturels de La Cimenterie: «Cela fait déjà depuis 2012 que le gros-œuvre a été réalisé dans les combles, raconte-t-il, puis les moyens ont manqué pour terminer le travail. Les locaux sont exploitables, mais la situation actuelle n'est pas idéale. Nous souhaitons maintenant créer deux salles distinctes, d'une capacité de 30 à 35 personnes.» La première sera destinée à de la création théâtrale ou à des concerts, avec une petite scène, une sono, un projecteur et un écran. La seconde sera dévolue aux cafés-rencontres, avec une cuisinette et quelques tables. Elle pourra aussi être louée pour des réunions ou conférences et servira de coin buvette lors des soirs de spectacle.

«Un immense réseau»

Président de l'association, François Pilet relève: «Dans ce genre de domaine, le fait que nous ayons réussi à perdurer pendant plus de vingt ans tient du miracle. Dès le départ, notre but était de créer un lieu de rencontres pour la jeunesse en priorité, mais aussi intergénérationnelles, interculturelles et intercommunautaires.» La bâtisse étant très grande, certains locaux sont dévolus à l'accueil des jeunes –pas moins de 350 ados sont concernés en moyenne- et d'autres espaces y sont loués pour des activités en accord avec l'esprit de la maison. La déléguée à l'intégration du District de Monthey y a, par exemple, son bureau. François Pilet reprend: «Un immense réseau est en lien avec La Cimenterie. Par exemple, les animateurs socioculturels interviennent fréquemment au sein du Cycle d'orientation (CO) tout proche. Et à l'inverse, le CO mène aussi des activités dans la maison. Les communes de Vouvry, Saint-Gingolph, Port-Valais et Vionnaz nous soutiennent, nous avons des échanges ponctuels avec le foyer de réfugiés des Barges, l'Ecole de Commerce et de Culture Générale de Monthey, ou encore les commissions interculturelle, sociale et d'apprentissage de Vouvry.»

Tous concernés

Afin de concrétiser le projet, La Cimenterie a pour objectif de récolter au moins 25'000 frs d'ici au 22 juin. Pour encourager les potentiels donateurs à bourse délier, treize contreparties sont proposées sur la plateforme de financement participatif. Elles vont de la photo dédicacée par le comité, au baptême de l'une des salles du nom du généreux donateur, en passant par des billets pour les futurs spectacles et autres activités créatrices ou ludiques.

Stéphane Burnier conclut: «La Cimenterie devient un lieu ouvert à toute la population. Même si quelqu'un n'a pas de lien direct avec elle aujourd'hui, il pourrait très bien être concerné à l'avenir.»

Dossier complet et soutien à l'adresse: https://wemakeit.com/projects/les-combles-objectif-culture

Date:30.05.2019
Parution: 951

Ils fréquentent la maison

L'animateur pastoral Christophe Allet est l'un des acteurs en lien avec La Cimenterie. «L'un des projets que nous y menons s'appelle les dîners-contact. Un vendredi par mois, des jeunes de 12 à 15 ans viennent partager un repas, puis participent à une petite animation sur un thème qui les intéresse, comme les profs, les mangas ou les jeux vidéo. Le but est d'apprendre à partager, à vivre ensemble, à écouter le point de vue de chacun dans un cadre non-confessionnel», décrit-il. Entre quinze et trente ados sont présents à chacun de ces rendez-vous.

Une autre activité intéressante est menée au sein de la bâtisse, l'association interculturelle de femmes étincELLES s'y retrouve tous les premiers et troisièmes vendredis du mois, pour mettre en valeur le savoir-faire des femmes, favoriser les rencontres et créer des liens. La créatrice de l'association Lysiane Hugi précise: «C'est ouvert à toutes les femmes qui peuvent venir prendre un café, qu'elles soient de Vouvry ou d'ailleurs!»

Enfin, Lisiane Sermier donne deux cours de théâtre, l'un pour les jeunes et l'autre pour les adultes: «Notre troupe s'appelle «Les passionnés avant tout». J'ai commencé avec les jeunes pour travailler la confiance en soi, car le théâtre m'a moi-même beaucoup aidée. Au bout d'un an, la différence est remarquable! Depuis que le cours adultes est ouvert, je m'aperçois que ça les aide aussi à se lâcher, même dans la vie de tous les jours», observe-t-elle. Ces trois activités et bien d'autres bénéficieront de l'aménagement des Combles de La Cimenterie.

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio