Télécharger
l’édition n°953
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Lausanne vibre pour la Terre

Festival Plateforme de visibilité et caisse de résonance pour le changement, le Festival de la Terre est aussi une célébration de la vie dans ce qu'elle nous offre de plus beau. Pour apprécier et préserver le présent du présent, cette 15e édition est résolument orientée solutions, ouverture d'esprit et joie de vivre. Découvrir, danser au milieu des bulles de savon, créer, manger, se faire du bien, donner aux enfants l'accès à d'autres regards, apprendre à réparer et ne pas gaspiller, cultiver notre jardin, intérieur ou bio, telles sont quelques-unes des propositions qui devraient attirer plus de 30'000 personnes sur l'Esplanade de Montbenon à Lausanne, du 14 au 16 juin. L'entrée est libre, l'esprit de l'événement aussi.

© Festival de la Terre, archives 2018

Organisée par l'association Festival de la Terre, association à but non lucratif reconnue d'utilité publique, la manifestation éponyme est le premier festival à avoir été reconnu comme «Activité de la Décennie pour l'éducation en vue du développement durable» par la commission suisse pour l'UNESCO (voir encadré ci-contre). Vaste plateforme de visibilité pour les acteurs du changement locaux, porteurs de projets, entrepreneurs, artisans, producteurs, institutions, collectivités et associations, le festival offre au public une boîte à outils pour construire un avenir fondé sur des valeurs saines. Une façon de «vivre et de se faire plaisir de manière simple, dans le bon sens du terme, relève Vincent Girardin, membre du comité d'organisation. Pas seulement pour être contre le système en place ou les multinationales, mais d'abord «Pour» quelque chose de plus naturel, de plus éthique. Consommer moins est connoté «hippies», mais aujourd'hui c'est juste du bon sens.»

«De quoi ai-je vraiment besoin?»

Encore tout étourdi par la tornade du progrès qui lamine l'humain et ravage la planète, on ne sait plus trop comment s'y prendre pour se désencombrer. Mais de plus en plus de personnes ont soif de cela, preuve en est le best-seller de Marie Kondo qui s'est vendu à près de 10 millions d'exemplaires. L'idée, développée à l'échelle de l'habitat par la petite japonaise qui n'a rien d'une hippie, est aussi celle qui est portée par le Festival de la Terre. «Le but est de prendre plaisir. De se poser les vraies questions, suggère Vincent Girardin. Suis-je heureux? De quoi ai-je vraiment besoin? Qu'est-ce qui me donne de la joie?».

Les espaces de l'équilibre

Sur le thème de l'équilibre, cette 15e édition du Festival de la Terre propose de partir à la rencontre d'autres possibilités de vivre en lien avec soi-même, les autres et notre rapport à la consommation.

Acheter des choses toutes faites, transformées et au mépris de l'éthique passe de moins en moins bien. Et consommer mieux n'est pas plus cher si l'on consomme moins. Au sein du festival, le village des «Artisans de l'équilibre» présente des gens qui donnent du sens aux objets qu'ils créent et qui ont suivi leur cœur afin de vivre leur vie en équilibre. Equilibre entre vie personnelle et professionnelle.L'espace «Do It Your Self», n'est pas un énième rayon d'objets «à l'emporter», mais une série d'ateliers pour apprendre à réaliser soi-même de manière plus saine et naturelle ses cosmétiques, dentifrice, produits de nettoyage, etc. Pour apprendre à bricoler, à coudre ou à cuisiner avec les plantes sauvages. L'espace Do It Your Self, c'est aussi des ateliers de réparations donnés par des passionnés qui partagent volontiers leurs trucs pour recycler au lieu de jeter. Dans ce sens, l'espace «No Waste» livre quelques bonnes pratiques pour s'initier au «zéro déchet» et consommer local.

Archi-moche

Marre de vivre dans des blocs d'une laideur qui se décline sans aucune imagination et bourrés de matériaux toxiques? Le 1er Forum de l'habitat léger et des Low-tech propose, entre autres, d'établir l'état des lieux de l'habitat léger et des lignes d'action pour sa reconnaissance en Suisse. Orienté solutions, ce forum propose aussi des ateliers et des partages d'expériences. Il revendique l'émergence d'un mode d'habiter innovant dans le respect des énergies et des ressources, mais surtout qui permette à tout être humain d'habiter dans des lieux qui ont une âme.

Textes : Magaly Mavilia

Date:13.06.2019
Parution: 953

C'est que pour les enfants

Un Bar des Enfants et une scène rien que pour eux, joliment appelée le domaine du Paon. Comme chaque année, les enfants sont gâtés par les organisateurs du festival qui leur ont tracé une signalétique avec de drôles d'animaux oranges qui les guideront vers les espaces qui leur sont dédiés. Atelier de diabolo, réchauffement climatique, émotions et confiance en soi, zéro déchet, gym, théâtre, etc.

Plus de 30 concerts et spectacles

Le Festival de la Terre c'est aussi une trentaine de spectacles et de concerts de toutes les tendances et de toutes les ambiances. «Bubble Dream», tambours japonais, musique klezmer, celtique ou chamanique. Mais aussi des cracheurs de feu, des troubadours, du violoncelle, des danses et des sons des quatre coins du monde.

Un festival reconnu par l'UNESCO

Le Festival de la Terre de Lausanne est un événement unique qui offre à quelque 30'000 personnes d'autres regards possibles et, surtout, des outils pour un développement durable. Il est le premier festival à avoir été reconnu comme «Activité de la Décennie pour l'éducation en vue du développement durable» - (EDD) - par la commission suisse pour l'UNESCO.

Pouvoir et responsabilité

«L'avènement d'un développement durable ne saurait se faire sans une éducation repensée», souligne l'Office fédéral du développement territorial ARE. C'est pourquoi le Festival de la Terre met un accent tout particulier sur d'autres façons d'être et d'apprendre. En mettant la main à la pâte mais aussi en se posant des questions tout en savourant un spectacle. Comment «Dame Terre» a-t-elle attrapé une pareille indigestion? Est-ce que «Les Verts» viennent d'une autre galaxie et comment devenir des super héros pour la planète? Autant de questions qui amènent des réponses que chacun trouvera à l'intérieur de soi. En retrouvant son animal intérieur par exemple, au son du tambour ou en s'impliquant pour sauver les animaux et les respecter.

Mais l'éducation en vue du développement durable (EDD) ne s'adresse pas qu'aux enfants. Elle est un apprentissage permanent qui investit tous les espaces d'éducation possibles. «L'EDD, insiste l'UNESCO, doit inculquer la conviction que tout un chacun possède à la fois le pouvoir et la responsabilité d'effectuer des changements positifs à l'échelle mondiale.» Tout le programme du Festival de la Terre va dans ce sens. L'œuvre collective participative réalisée par les festivaliers en est peut-être l'exemple le plus touchant. Pour les organisateurs, ce «rituel contemporain» qui sera réalisé tout au long du week-end est «le symbole d'un horizon partagé, la trace d'une communion, la partie visible d'un réseau de connexions silencieuses nourries par la force et l'imagination de chacun».

Lausanne, Esplanade de Montbenon, du 14 au 16 juin Vendredi 12h-24h. Samedi 10h-24h. Dimanche 10h-19h Entrée libre. www.festivaldelaterre.ch