Télécharger
l’édition n°953
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Pas de nouvel enclos pour les chiens

Pully Dans le cadre de l'aménagement de ses places de jeux, la Commune va supprimer deux aires de déjections canines, au Quai Milliquet Nord et au Pré des Clos. En réaction ce 5 juin au Conseil communal, un postulat centriste demandait qu'un espace soit réservé aux toutous. En vain.

«Les chiens ont besoin de courir et de jouer avec leurs maîtres, argumente la centriste Nadia Privet au Conseil communal du 5 juin. Et cela n'est pas compatible avec l'obligation de les tenir attachés dans les lieux publics,» Craignant que les canidés n'aient plus d'endroit pour eux dans l'espace public du centre de la ville, l'élue demande qu'une aire de 125 m2 leur soit réservée au Pré des Clos. Actuellement un parc ouvert au public, proche d'une place de jeux. Son postulat recommande de clôturer la zone, d'installer une poubelle appropriée et d'y disposer un banc.

«L'idée n'est pas de transformer cet endroit en bac à sable géant, assure-t-elle. Je propose simplement de le laisser en l'état et de le clôturer afin que les chiens puissent jouer à la balle, sans être tenus en laisse.» Bien placé, cet emplacement serait idéal selon la conseillère communale. «Les maîtres n'ont pas forcément un jardin pour lâcher leurs compagnons, cet espace serait bienvenu.»

Besoins humains plutôt que canins

«Je ne partage pas votre avis, rétorque Nicolas Leuba, municipal PLR de l'urbanisme et de l'environnement. J'ai moi-même eu des chiens que je promenais en laisse et je ne vois pas le problème.» L'édile informe en outre la postulante qu'il n'est pas dans les plans de la Municipalité de réserver cet espace aux meilleurs amis de l'être humain. «Notre politique consiste à démanteler les parcs à chiens qui sont trop petits car ils sont peu utilisés par les Pulliérans. Il y a déjà une aire assez grande au Liaudoz pour eux et nous voulons plutôt garder celle du Pré des Clos pour les humains.» Le 31 octobre 2018, l'organe délibérant avait accepté un préavis municipal sur l'entretien des places de jeux. Le texte impliquait la suppression de deux aires de déjections, au Quai Milliquet Nord et au Pré des Clos. Ce 5 juin, le Législatif a tranché en défaveur du postulat de Nadia Privet (37 voix contre, 24 pour et 6 abstentions). xc

Date:13.06.2019
Parution: 953

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio