Télécharger
l’édition n°953
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

«J'ai toujours refusé de passer ma vie à attendre la retraite»

Cirque Pour célébrer les 25 ans de l'Ecole de cirque Lausanne-Renens, trois spectacles sont prévus du 26 au 30 juin. L'un deux, «Ad Vitam Aeternam» est mis en scène par l'artiste de renommée internationale Emi Vauthey. Entre deux tournées, cette ancienne élève de l'école transmet désormais sa passion aux futurs circassiens. Rencontre avec une étoile pétillante de vie.

Artiste de renommée internationale, Emi Vauthey a travaillé notamment avec le Cirque Eloize et le collectif de création Les 7 doigts de la main. Son dada? Le hula hoop. Jo Simoes

Texte: Magaly Mavilia

Emi Vauthey avait 6 ans lorsqu'elle a pris ses premiers cours à l'Ecole de cirque Lausanne-Renens. «L'ancien studio était beaucoup plus petit. A peine 5 mètres de plafond», se souvient-elle. Dans ses nouveaux locaux depuis deux ans, l'école propose désormais un lieu tout à fait adéquat avec un plafond à 9 mètres de hauteur, un régal pour les trapézistes, et une salle de danse, ce qui n'est pas pour déplaire à Emi Vauthey qui a, entre autres, étudié à Rudra Béjart Lausanne.

Vous avez débuté votre parcours professionnel en tant que gymnaste, étudié à Rudra Béjart Lausanne, et pourtant, vous êtes revenue au cirque. Pourquoi ce choix ?

Pour moi, le cirque c'est la liberté d'expression. Plus que la danse ou la gymnastique. Tu fais du cirque comme tu es et comme tu as envie d'être et tu fais passer le message que tu veux. Dans le monde de la danse, on cherche des «moules stéréotypés», dans la gymnastique, la perfection, alors que dans le cirque, une compagnie nous engage non pas pour notre physique mais pour le message, l'émotion que l'on fait passer. Le cirque, c'est chacun son style. C'est ça la beauté du cirque, chacun peut venir avec son propre bagage. Pas besoin de rentrer dans une case et c'est cette liberté qui m'attire.

Vous avez entamé très jeune une carrière internationale, le cirque, on peut en vivre ?

En Suisse, il est vrai que ce n'est pas facile de faire carrière. De fait, beaucoup de jeunes et de parents ont peur de se lancer. Mais cela est en train de changer. Enormément. Il y a de plus en plus de travail, d'artistes suisses qui font carrière et d'écoles proches de chez nous. Ceci dit, la formation circassienne est très enrichissante, elle requiert des aptitudes multiples et développe beaucoup d'aspects importants pour la personne, même si elle ne fait pas carrière: l'attention, la souplesse, la confiance en soi, l'expression de soi. C'est une richesse formidable.

Pour les 25 ans de l'Ecole de cirque Lausanne-Renens, vous signez la mise en scène de «At Vitam Aeternam». Que raconte ce spectacle?

J'avais envie de créer un spectacle qui parle à mes élèves et qui les représente. Je connais la plupart d'entre eux depuis une dizaine d'années et je les vois maintenant arriver au bout de leurs études. A 18 ans ou plus tard, on se décide à faire ses valises et on se lance dans l'inconnu. Le spectacle parle de ce stress et des déceptions des premiers pas dans le monde professionnel mais aussi de la beauté du lien qui nous unit à nos familles et nos amis. A ceux qui nous aident à avoir confiance en nous et à avancer dans nos projets, même s'ils semblent «déraisonnables» dans cette société. «Ad Vitam Aeternam» encourage à aller au bout de ses propres rêves et non pas à suivre le moule dans lequel le monde veut nous figer. Cela demande du courage. Mais c'est plus important aujourd'hui que jamais. Il faut des gens passionnés, il y a trop de dépressions, de burn-out, je pense que ces gens n'ont pas suivi leur cœur. On passe notre vie à travailler. Et si l'on ne choisit pas un métier qui nous plaît, le temps va être long. J'ai toujours refusé de passer ma vie à attendre la retraite. Et c'est ce que nous essayons de transmettre à nos élèves: Où que vous décidiez d'aller, soyez heureux!

Date:13.06.2019
Parution: 953

Demandez l'programme

Pour célébrer ses 25 ans d'existence, l'Ecole de cirque Lausanne-Renens propose trois spectacles et neuf représentations qui auront lieu dans les locaux de l'école ou sous chapiteau au Terrain de Verdeaux Renens.

26, 27 et 29 juin: «Ad Vitam Aeternam»

Un spectacle des élèves de la formation préprofessionnelle de l'école accompagnés par des artistes des célèbres compagnies «Les 7 doigts de la main» et «Le Cirque Eloize ». Mise en scène par Emi Vauthey (voir portrait ci-contre).

28 juin: «La Classe»

Le spectacle de la formation Junior I et II mis en scène par Nicole Lagarde (Cirque du Soleil)

29 et 30 juin. «Flash-Back»

Spectacle des groupes «Loisirs» mis en scène par les moniteurs de l'Ecole de cirque Lausanne-Renens.

Billeterie : www.monbillet.ch. Renseignements : www.ecoledecirque.ch

Dans ce dossier

Documents

Vidéo
Documents audio