Télécharger
l’édition n°953
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Une fête sur le lac

VOILE La plus importante régate du monde en bassin fermé est de retour sur le lac Léman les 15 et 16 juin. Lancé en 1939, le Bol d'Or Mirabaud accueille chaque année monocoques et multicoques. Au départ de Genève, plus de 500 bateaux s'affrontent sur un parcours – théorique – de 123 km. De Genève au Bouveret et retour.

Plus de 3'000 concurrents feront demi-tour au large du port du Bouveret ce samedi 15 juin. Y.Ryncki

Jonathan Corbillon

Le coup de canon de la 81e édition du Bol d'Or Mirabaud sera donné le samedi 15 juin à la Société Nautique de Genève. Plus de 3000 concurrents à bord de quelque 500 bateaux sont attendus. Cette année, la compétition sera placée sous le signe de la technologie, de la fête et du développement durable.

Soyez spectateurs de cette régate!

À l'occasion de cette 81e édition, les spectateurs pourront vivre de très près la régate, grâce aux bateaux de ligne ou de croisière de la Compagnie Générale de Navigation (CGN). Le samedi 15 juin, la CGN proposera une offre spéciale pour observer la régate, en première classe. Que ce soit depuis Genève, Lausanne ou St-Gingolph, tout le monde pourra profiter de cette superbe traversée. Pour admirer le bal des voiles depuis les rives dans la région: Lavaux, Vevey, Montreux et Le Bouveret (lire encadré) offrent de superbes points d'observation.

Un clin d'œil à l'histoire

La première édition de l'histoire du Bol d'Or a été remportée par le 6mJI (6 Metre Jauge Internationale) «Ylliam IV» en 1939, avec un temps de référence de 23h08'34''. Le monocoque de Fred Firmenich, barré par Louis Noverraz, entrait alors dans l'histoire de la régate, devenue mythique depuis. Huit décennies plus tard, ce même voilier sera sur la ligne de départ. Le Genevois Philippe Durr (sept victoires à son actif, le record) sera à la barre. Il partira cette année avec l'actuel propriétaire du bateau, Richard Vogel, et son fils de 14 ans. L'équipage est complété par Christoph Scheidegger, l'ancien propriétaire.

Date:13.06.2019
Parution: 953

Le port du Bouveret, «the place to be»

Avec le port de la Société nautique de Genève, celui du Bouveret sera l'endroit idéal pour admirer le ballet des voiliers ce samedi 15 juin. Ici, les quelque 500 multi- et monocoques du Bol d'Or doivent laisser la bouée d'entrée et la barge à tribord stationnée au large du débarcadère. Autrement dit, les équipages font demi-tour à mi-parcours. Ils arrivent du nord (côté Vevey) et poursuivent en direction du sud (côté St-Gingolph). «Depuis le port, on peut voir tous les bateaux de relativement près, confirme Xavier Haenni, adjoint du garde-port. En fonction de la météo, entre 200 et 300 personnes se massent sur les berges. Les bonnes années, quand il y a de bons airs, les premiers passent à partir de 13h ou 14h. Si les vents sont moins bons, ça peut être bien plus tard.» Lors de certaines éditions, la tête de la régate arrive au Bouveret à 20h. Rien n'est organisé spécialement pour accueillir les spectateurs, mais les buvettes seront ouvertes. «Il y aura de toute façon de quoi se restaurer, assure Xavier Haenni. C'est comme si tout avait été monté pour l'occasion!» aju

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio